Le FC Barcelone face à un énorme scandale avec ses académies

Plusieurs académies du FC Barcelone ont dû fermer leurs portes ces dernières semaines. Et les familles des joueurs ne seront pas remboursées. Ce qui commence à faire scandale.

Le Camp Nou, le stade du Barça
Le Camp Nou, le stade du Barça ©Maxppp

Comme bien d'autres grands clubs, le FC Barcelone possède des académies au quatre coins du globe. Les Barcelonais en compte ainsi une cinquantaine, principalement sur le continent américain, mais aussi en Asie et en Europe. Il s'agit là d'écoles de football gérées par des entreprises locales qui ont acheté une licence auprès du club barcelonais. Une source de revenus conséquente puisqu'outre le prix que payent les boîtes en question pour utiliser le nom du club, qui leur permet logiquement d'attirer facilement des enfants, les prix payés par ces derniers pour pouvoir s'y entraîner sont souvent très élevés. Il convient de préciser qu'il ne s'agit pas de centres de formations délocalisés directement contrôlés par le Barça comme l'est La Masia, où les joueurs ne payent évidemment rien.

La suite après cette publicité

Mais les derniers événements liés au coronavirus ont quelque peu ébranlé cet éco-système très rémunérateur. Le site Palco23 rapporte que l'entreprise BCN Sports, en charge de bon nombre d'académies en question, a ainsi décidé de fermer les cinq structures qu'elle possédait au Canada, et ce alors que les familles des jeunes joueurs avaient déjà payé les différents frais. Au total, plus de 200.000 dollars sont dus aux 75 familles, qui affirment en plus que l'entreprise en question a modifié les conditions d'inscription pour ne pas avoir à rendre l'argent en cas de force majeure.

Les familles ne seront pas remboursées

En Australie, la situation est encore plus critique. Deux grosses académies du Barça, à Sidney et Brisbane, ont aussi fermé leurs portes, et dans ce cas là, plus d'une centaine de familles ont été laissées sur le carreaux. Les sommes dues s’élèveraient là à 350.000 dollars. Le média australien 9news rapporte notamment l'histoire d'une mère de famille qui a fait un prêt pour dépenser 28.000 dollars pour pouvoir inscrire son fils. Le Barça aurait fait savoir aux familles que l'entreprise en question s'était placée en liquidation judiciaire et que les montants n'allaient pas pouvoir être remboursés.

Le Brisbane Roar, club de D1 australienne, a déjà proposé d'aider les familles financièrement et en accueillant les jeunes joueurs dans leurs installations, mais pour l'instant, la direction de Josep Maria Bartomeu ne s'est pas encore exprimée publiquement. Si elle n'est pas directement responsable de ce nouveau scandale, force est de constater que cela vient encore écorner un peu plus son image...

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires