Equipe de France : la défense, attention danger

Dans quelques jours les Bleus vont entrer en lice pour cet Euro. Si l'attaque est au centre des discussions, la défense, elle, fait un peu plus peur...

Varane, Kimpembe et Pavard avant France-Suède en Ligue des Nations
Varane, Kimpembe et Pavard avant France-Suède en Ligue des Nations ©Maxppp
La suite après cette publicité

Lors de la Coupe du Monde 2018, gagnée par la France, les Bleus avaient eu une sacrée défense. Benjamin Pavard et Lucas Hernandez sur les côtés, Raphaël Varane et Samuel Umtiti dans l'axe central, les Tricolores n'avaient encaissé que six buts (dont trois contre la seule Argentine). Oui, mais voilà, cela pourrait être un peu différent cette fois.

Pour commencer, Samuel Umtiti n'est pas dans le groupe, puisque blessé à un genou, blessure qu'il traine justement depuis le Mondial russe. Pour autant, Benjamin Pavard n'est pas inquiet : « elle est aussi bonne, on est sur 4 clean sheet, c'est pas mal, j'espère qu'on va continuer cette série. Samuel a fait le travail et a eu des problèmes au genou. Mais Presn (Kimpembe, ndlr) est performant avec le PSG et l'équipe de France ».

Longue saison pour Kimpembe, difficile pour Varane

Justement, Presnel Kimpembe semble celui vers qui Deschamps se tourne pour accompagner Raphaël Varane. Plutôt bon avec le Paris SG cette saison, il a fini la saison sur les rotules et a fait de nombreuses erreurs en fin de championnat, comme en Ligue des Champions. Sous les ordres de Thomas Tuchel, puis de Mauricio Pochettino, il a été le second joueur le plus utilisé derrière Kylian Mbappé avec 40 matches joués (3311 minutes).

On peut donc penser que le risque de blessure est grand, sans forcément oublier une éventuelle usure mentale. À côté de lui, Varane est bien entendu le titulaire indiscutable en défense centrale au Real Madrid, mais il est très loin d'avoir fait une grosse saison et il a même fait quelques boulettes qui lui ont valu quelques railleries des observateurs. Sur les côtés, a priori, pas de problème. Enfin si, un seul : l'état de forme de Lucas Hernandez, sorti par deux fois à la mi-temps pour une gêne au genou.

Les remplaçants pas franchement rassurants

Pour le remplacer, c'est simple, il y a Lucas Digne. Le latéral d'Everton n'est pas franchement fantastique, mais il est hyper régulier et fait extrêmement bien le travail, ce n'est pas forcément le cas des remplaçants. En défense centrale, on retrouve Clément Lenglet, le défenseur du Barça, qui n'est pas au mieux mentalement, lui aussi sous le feu des critiques pour sa piètre saison. Kurt Zouma, lui aussi est là, et il est même devenu quasiment un titulaire indiscutable chez les Blues (36 matches, 32 titularisations).

Enfin, Jules Koundé est un défenseur central, mais à Séville il a parfois évolué sur le flanc droit. C'est ce que semble privilégier Deschamps, puisqu'il l'a fait rentrer à ce poste contre le Pays de Galles. Léo Dubois est aussi présent, mais il semble quand même avoir rétrogradé dans la hiérarchie. La défense parait cette fois plus fébrile, encore plus quand on la compare à l'attaque, mais il n'y a pas péril en la demeure, comme l'a dit Benjamin Pavard, les Bleus restent sur quatre rencontres sans encaisser de buts.

Plus d'infos

Commentaires