Robert Beric : « je n’ai pas senti que j’étais la priorité de Saint-Etienne »

Après deux saisons enrichissantes et plutôt réussies du côté de la MLS et des Chicago Fire, Robert Beric (30 ans), envisageait un retour à Geoffroy Guichard où l'attaquant international slovène garde une place à part dans le cœur des supporters stéphanois. Mais malgré un appel du pied à l'ASSE (avec qui il a marqué 34 buts en une centaine de matches) effectué il y a quelques semaines, le come-back de Beric chez les Verts ne se fera pas. De Slovénie où il continue de se préparer physiquement, il explique à Foot Mercato pourquoi le transfert n'a pu aboutir et confirme la piste chinoise...

Robert Beric a évolué à Saint-Etienne entre 2015 et 2020
Robert Beric a évolué à Saint-Etienne entre 2015 et 2020 ©Maxppp

Foot Mercato : vous venez de passer deux saisons en Major League Soccer au Chicago Fire en marquant 20 buts en 52 matches. Quels enseignements tirez-vous de cette expérience sur le plan personnel et professionnel ?

La suite après cette publicité

Robert Beric : j’ai eu la chance de vivre une expérience complètement différente sur un nouveau continent et j’ai trouvé cela très enrichissant. C’est une chance de pouvoir connaitre ça, tout en exerçant le métier de footballeur. Sur le plan footballistique, le niveau de la MLS ne correspond pas au niveau que l’on imagine encore aujourd’hui en Europe. Ce sport s’est largement développé ces dix dernières années aux Etats-Unis et cela se ressent sur le terrain. En revanche, l’ambiance dans les stades est assez différente car les supporters ne manifestent pas leur soutien de la même manière qu’en Europe pendant un match.

FM : vous avez joué votre dernier match en novembre avec le Chicago Fire, où en êtes-vous physiquement ?

RB : c’est vrai que mon dernier match remonte à la fin du championnat en MLS mais j’ai continué à m’entretenir et à travailler avec un préparateur physique personnel, chez moi, en Slovénie. Aujourd’hui, malgré le manque de rythme lié à la compétition, je pense que je suis en bonne forme et que je pourrais être opérationnel assez rapidement.

FM : quels souvenirs gardez-vous de la Ligue 1 ?

RB : c’est un superbe championnat, très compétitif avec des clubs qui ont une tradition, une grande histoire. Le football français est peut-être l’un des plus performants au monde au vu des jeunes qui sont lancés dans le grand bain chaque année. La Ligue 1 serait probablement l’un des championnats les plus relevés si les clubs français arrivaient à conserver ne serait-ce que la moitié des talents qui s’expatrient à chaque mercato…

FM : justement, votre nom est revenu en France en cette fin de mercato, notamment du côté de Saint-Etienne, où vous avez laissé de très bons souvenirs. Qu’en est-il ?

RB : même si mon aventure là-bas ne s’est pas terminée comme je l’aurais espéré il y a deux ans, j’ai énormément d’affection pour ce club mythique, pour les gens qui y travaillent et pour le maillot vert. L’AS Saint-Etienne restera toujours mon club de cœur. J’ai connu des moments difficiles, des déceptions mais aussi des moments forts et inoubliables dans le Chaudron comme ce but à la dernière minute du derby, avant mon départ…

«Ce qui est sorti dans la presse ne reflète pas la réalité»

FM : on dit notamment que vous avez vous-même contacté le club pour y revenir cet hiver mais que vous auriez fait volte-face ?

RB : ce qui est sorti dans la presse ne reflète pas la réalité. La vérité est qu’après avoir été jusqu’à la fin de mon contrat à Chicago, je me suis effectivement posé la question de revenir à Saint-Etienne pour donner un coup de main et c’est vrai que j’ai fait cette démarche le mois dernier. Plusieurs semaines sont passées et, pour différentes raisons, je n’ai pas senti que j’étais la priorité du club qui avait sans doute d’autres idées à mon poste. Je n’en veux à personne et je n’ai pas envie de polémiquer, j’ai trop de respect et d’amour pour ce club. Je souhaite de tout cœur le maintien des Verts en Ligue 1 !

FM : qu’en est-il des autres pistes ? On parle notamment d’offres provenant de Chine ?

RB : j’ai reçu plusieurs propositions pour rester aux Etats-Unis, revenir en Europe ou découvrir de nouveaux horizons comme en Chine, qui est une piste qui pourrait se concrétiser. La fin de mercato approche, je vais décider de mon avenir dans les toutes prochaines heures.

Plus d'infos

Commentaires