Bayern : Lucas Hernandez revient pour la première fois sur ses démêlés avec la justice espagnole

En octobre dernier, un véritable coup de massue s'abattait sur Lucas Hernandez. Le tribunal de Madrid ordonnait alors son incarcération suite à un non-respect de la procédure d'éloignement envers sa femme. Fort heureusement pour le champion du monde, le tribunal a levé cette peine qui aurait pu être catastrophique pour la carrière du joueur. Dans les colonnes de Kicker, il est revenu pour la première fois sur cette sombre histoire.

Lucas Hernandez à la lutte avec Erling Haaland lors du Klassiker
Lucas Hernandez à la lutte avec Erling Haaland lors du Klassiker ©Maxppp
La suite après cette publicité

Le 13 octobre 2021, Lucas Hernandez croyait voir le ciel lui tomber sur la tête. Le champion du monde français 2018 était alors convoqué par le tribunal numéro 32 de Madrid. En cause, une affaire de violences conjugales qui datait de 2017. Le Français n’aurait pas respecté l’ordonnance d’éloignement proclamée par le juge. Le défenseur du Bayern Munich, qui encourait une peine de prison, a dû se présenter devant le tribunal correctionnel le 19 octobre dernier pour se rendre et s'y expliquer.

Heureusement pour l'ancien joueur de l'Atletico de Madrid, il n'a pas dû passer par la case prison comme l'expliquait alors son avocat Mauricio Gonzalez dans Marca. «Je suis surpris qu’il soit souligné que Lucas a évité la prison. Le Tribunal supérieur de justice de Madrid a annulé une décision injuste contre mon client qui impliquait son entrée en prison. Nous avons gardé le silence devant tous les commentaires, mais les informations véridiques de la procédure n’ont pas été traitées. La première contre-vérité est que Lucas n’a pas purgé la peine imposée et c’est faux. Il a purgé sa peine de 31 jours au bénéfice de la communauté en collaborant avec une association en 2017. Cette peine n’est pas, à ce jour, inscrite au casier judiciaire.»

Lucas Hernandez : «c'était une période très difficile pour moi»

Quelques semaines plus tard, Lucas Hernandez, qui n'a jamais autant joué avec le Bayern en début de saison depuis son arrivée en Bavière, a enfin pu digérer ce très mauvais rêve. Dans les colonnes de Kicker, le défenseur français de 25 ans revient pour la première fois sur cet épisode douloureux qu'il a forcément très mal vécu. «C'était une période très difficile pour moi. Comme vous le savez, je suis allé voir ma femme à ce moment-là. Lorsque le sujet a été abordé, elle était et est toujours enceinte de notre deuxième enfant. Ni ma femme ni moi n'avons compris pourquoi le procureur a ouvert un dossier contre moi», a-t-il expliqué au quotidien allemand. Avant de remercier le Bayern Munich pour son soutien de tous les instants. «Mais ici, je dois remercier le FC Bayern, qui a toujours été à mes côtés. Les responsables ont compris ma situation et m'ont aidé. Mes avocats m'ont également toujours assuré que les accusations ne seraient pas portées, que je n'avais pas à m'inquiéter. C'était un incident de 2017, c'est du passé. Le présent, c'est que ma femme est enceinte, que je l'aime et qu'elle m'aime. Au final, les poursuites n'ont pas abouti à une condamnation, mais c'était quand même une période difficile pour moi.»

Forcément, ce soutien sans faille du Bayern à son égard est vu comme une sacrée marque de confiance par Lucas Hernandez. S'il n'a pas souhaité évoquer son avenir (son nom était revenu avec insistance au PSG ces derniers mois), il a tenu une fois encore à remercier son club et se sent redevable vis-à-vis de lui, d'autant plus qu'il doit encore justifier le montant énorme misé par le club munichois pour le recruter. «Je ne suis qu'à la moitié de mon contrat, donc il reste encore beaucoup de temps pour discuter avec le club. Je ne pense pas encore à l'avenir. Le fait est que je suis heureux ici et remercie le club pour tout ce qu'il a fait pour moi. La première année et demie au Bayern a été définitivement la pire période de ma carrière, très compliquée. C’était un gros transfert, avec beaucoup d’argent en jeu, sans aucun doute. J’essaie de rembourser chaque euro de mes frais de transfert avec mes performances.»

Le champion du monde 2018 très apprécié par Julian Nagelsmann

Et l'arrivée de Julian Nagelsmann pourrait d'ailleurs l'aider à y parvenir. C'est simple, le nouveau coach de l'actuel leader de Bundesliga apprécie beaucoup le joueur et lui fait sacrément confiance (16 matches disputés sur 22 possibles). De quoi ravir Hernandez. «Depuis l'arrivée de Julian Nagelsmann, j'ai plus joué. Je suis de bonne humeur et j'aime jouer avec mes collègues. Avec le coronavirus, nous ne vivons pas une période des plus faciles, mais nous avons les joueurs pour en tirer le meilleur parti. Je me sens bien, prêt et motivé - tout comme mes coéquipiers. Nous voulons continuer à écrire l'histoire et à gagner des titres. L'équipe est très motivée pour récolter le plus de titres possible».

Pour cela, il devra faire taire encore les ultimes critiques qu'il subit encore en Allemagne. «Du fait du montant de mon transfert (80 M€), les médias sont un peu plus critiques pour moi par rapport aux autres joueurs. Mais je suis lucide et une personne détendue, donc je peux y faire face. Lionel Messi est aussi parfois critiqué. La critique est normale, elle fait partie de notre travail». C'est un Lucas Hernandez tout neuf et motivé comme jamais qui compte terminer la saison 2021 et entamer la suivante. De quoi réjouir le Bayern Munich, mais aussi l'équipe de France.

Plus d'infos

Commentaires