ASSE : la mise au point de Claude Puel sur le cas Ruffier et l'affaire Debuchy

Présent en conférence de presse ce jeudi, l'entraîneur de l'ASSE Claude Puel a eu l'occasion de mettre les points sur les i concernant Stéphane Ruffier et la rumeur d'un échange tendu avec Mathieu Debuchy.

Claude Puel et Stéphane Ruffier lors d'un entraînement
Claude Puel et Stéphane Ruffier lors d'un entraînement ©Maxppp

En pleine préparation estivale avant sa finale de Coupe de France contre le Paris Saint-Germain (24 juillet), l'AS Saint-Étienne traverse une zone de turbulences. Mais pas sur le plan sportif, les Verts ayant gagné leurs deux premiers matches amicaux contre Rumilly (4-1) et Nice (4-1).

La suite après cette publicité

Le cas Stéphane Ruffier est en effet un problème dans le Forez ces derniers jours. Mardi, le club stéphanois a en effet mis à pied de son gardien emblématique, arrivé en 2011 en provenance de l'AS Monaco. Une rencontre avec ses dirigeants est même prévue le 22 juillet prochain et en attendant, le portier de 33 ans a même été interdit de centre d'entraînement. Présent en conférence de presse ce jeudi, l'entraîneur du club Claude Puel a alors mis les choses au clair.

Aucun accrochage avec Mathieu Debuchy

«À la base, c'est un choix sportif qui n'est pas accepté par le joueur et on en arrive à une situation particulière. Il se pénalise tout seul et ce que je ne veux pas, c'est qu'il pénalise le groupe. Quand je vois le groupe vivre de cette manière et préparer la Coupe de cette manière, je me dois d'être le garant et protéger le groupe. Tout simplement. (...) Un retour me parait difficile par rapport à ses propos. Personne n'est au-dessus du club. On doit avoir le comportement qu'on attend par rapport à ses partenaires, son club», a lâché l'entraîneur français devant les médias. Des propos qui laissent donc peu d'espoir pour un retour de Stéphane Ruffier au sein du groupe stéphanois, alors que le principal concerné a encore un an de contrat dans le Forez.

Mais Claude Puel ne s'est pas arrêté là, évoquant la soi-disant brouille avec Mathieu Debuchy : «je reste perplexe par rapport à certaines inepties que je découvre ou des fake news que l'on rapporte. J'avoue que c'est assez particulier. Il y a un tel décalage entre ce qui se passe et ce qui est rapporté. La dernière en date, c'est celle avec Mathieu Debuchy.» Même son de cloche chez le latéral droit. «Je ne vois pas pourquoi je vais insulter le coach. Certes, on a eu une discussion mais en aucun cas des insultes. (...) J'ai été très surpris d'apprendre que, limite, on avait failli en venir aux mains. C'est quand même scandaleux», a-t-il regretté. Le groupe vit donc très bien.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires