La Ligue 1 réagit à l'implosion de la chaîne Téléfoot

La chaîne Téléfoot va cesser d'émettre, cinq mois après son lancement. Un fiasco retentissant qui n'a pas manqué de faire réagir les acteurs de la Ligue 1.

Téléfoot, la future ex-chaîne du foot
Téléfoot, la future ex-chaîne du foot ©Maxppp
La suite après cette publicité

Comme TPS Star, Orange Sport et CFoot en leur temps, la chaîne Téléfoot va disparaître du paysage audiovisuel français, après seulement cinq mois d'existence. Achetés 830 millions d'euros il y a deux ans, les droits de diffusion de la Ligue 1 et de la Ligue 2 pour la période 2020-2024 se sont révélés un fardeau trop lourd à porter pour Mediapro. Incapable de payer les échéances dues à la LFP pour novembre et décembre, le groupe sino-espagnol a pris une décision radicale : lors d’une réunion organisée à la hâte ce matin, Julien Bergeaud, directeur général de la chaîne, a annoncé qu’un accord avait été trouvé avec la LFP pour le désengagement de Mediapro. En conséquence, la chaîne Téléfoot va s’arrêter. La fermeture prochaine de la chaîne qui avait agité le mercato des journalistes et consultants cet été constitue une onde de choc pour le football français.

Jour de conférences de presse aujourd'hui, les entraîneurs des clubs de Ligue 1 n'ont pas manqué de réagir à cette annonce brutale, qui ne fait qu'entretenir un climat devenu austère depuis l'arrêt des compétitions en mars, en raison de la crise sanitaire que l'on connaît. Depuis Marbella, où le Stade Rennais se trouve en stage, Julien Stéphan a fait part de son inquiétude. «J'espère simplement que la meilleure solution sera trouvée pour préserver les intérêts de chacun et en premier lieu qu'il n'y ait pas de clubs en difficultés dans un avenir très proche», a expliqué le coach rennais, qui pense avant tout à «la pérennité du football professionnel» et espère «retrouver quelque chose de beaucoup plus normal». Il a aussi «apporté un soutien à tous les journalistes, à tous les employés de cette chaîne-là qui, quand ils se sont engagés il y a quelques mois, n'imaginaient absolument pas avoir une fin aussi subite.»

La double-peine pour Rudi Garcia, l'attaque d'André Villas-Boas contre Jaume Roures

Du côté de Lyon, c'est Léo Dubois qui accompagnait Rudi Garcia devant la presse. Le latéral de l'OL s'est aussi montré concerné par cette annonce soudaine. «Je pense qu'aujourd'hui, le foot est une économie importante, le Covid est passé par là aussi malheureusement, on va tourner une nouvelle page aujourd'hui, on en avait déjà tourné une avec l'arrivée de Mediapro. C'est comme ça, on n'est pas maîtres de tout ce qui se passe, j'espère qu'il y aura une prise de relais de la part d'autres diffuseurs. Je suis confiant là dessus même si les montants ne seront malheureusement pas les mêmes. On a une économie solide dans le football, on va avancer. » De son côté, le coach lyonnais regrette une nouvelle fois l'arrêt prématuré de la saison dernière, qui ne sera pas compensé financièrement. Il pense aussi aux journalistes de la chaîne.

« Avec l'arrêt du championnat, puis l'arrêt de la chaîne Mediapro, c'est la double peine. On n'a pas touché la fin des droits la saison dernière et on aura pas le milliard pour lequel on s'était peut-être arrêtés plus tôt, c'est encore un coup dur pour le foot français après l'autre coup dur qu'est le Covid. Je n'oublie pas qu'il y a plein de journalistes qui sont partis dans cette aventure pour qui j'espère que cela ne se passera pas mal, ce n'est vraiment pas une bonne nouvelle. Moi j'étais abonné, je ne sais pas ce qui va se passer», a déclaré coach Garcia. Dans son ancien club, la fin brutale de la principale chaîne de diffusion de la Ligue 1 a aussi fait réagir. En conférence de presse, André Villas-Boas s'est également exprimé. Le technicien portugais a envoyé un petit scud dont il a le secret au big boss de Mediapro.

Andy Delort soutient les futurs licenciés

«Malheureusement, on a eu la confirmation des mauvaises nouvelles. Soutien aux journalistes qui se retrouvent sans travail. Soutien et courage à eux. C'est une inquiétude pour la stabilité financière du club. On a un peu de chance ici parce qu’on a un propriétaire qui met de l’argent pour tenir le club. Contrairement à Roures, McCourt continue à tenir ses engagements contractuels. Je ne sais pas ce qu’il peut se passer, on va faire confiance à la ligue et au président des clubs», a lâché AVB, visiblement remonté. Chez certains joueurs, qui lient parfois une amitié avec journalistes et consultants, on s'inquiète aussi du sort réservé aux salariés de la chaîne. L'attaquant du MHSC Andy Delort s'est par exemple fendu d'un tweet de soutien. «Du standardiste aux salariés en régie, aux journalistes et consultants de Téléfoot, soutien à vous. On est avec vous, on pense à vous.» Une onde de choc on vous a dit !

Plus d'infos

Commentaires