Pierre-Emerick Aubameyang a conclu une prolongation record avec Arsenal !

La nouvelle n'est pas encore officielle, mais l'attaquant gabonais va bien prolonger avec les Gunners. Un nouveau bail qui lui permettra de toucher un sacré pactole.

Aubameyang célèbre un but avec Arsenal
Aubameyang célèbre un but avec Arsenal ©Maxppp

La saga touche à sa fin. Interrogé sur son avenir à l’issue du Community Shield remporté avec Arsenal contre Liverpool (1-1, 5 tab 4), Pierre-Emerick Aubameyang (31 ans) continuait de rester flou. « Nous verrons. Nous verrons dans les prochains jours. Aujourd'hui, nous remportons le trophée. Nous nous améliorons et oui, il y a encore du travail à faire mais nous sommes vraiment heureux et c'est une période vraiment excitante au club. »

La suite après cette publicité

Mais du côté des suiveurs des Gunners, l’inquiétude n’est plus de mise. Débarqué à l’Emirates en 2018 en provenance du Borussia Dortmund (en échange d’un chèque de 63 M€), le Gabonais, dont le contrat expire en juin 2021, va bien parapher un nouveau contrat avec la formation londonienne. Une équipe avec laquelle il affiche un excellent bilan en Premier League (54 buts inscrits en 85 matches).

Aubameyang sera le joueur le mieux payé d'Arsenal

Le 6 août dernier, le Telegraph révélait que l’ancien joueur de l’AS Saint-Etienne avait accepté de poursuivre l’aventure à l’Emirates. Une belle revalorisation salariale (il touche actuellement 219 000€ par semaine) assortie d’un contrat de deux ans étaient évoqués. Au final, The Athletic dévoile que PEA a réussi à négocier bien plus que ça.

En effet, alors que le joueur réclamait un salaire de 250 000 livres sterling par semaine, soit environ 277 000€ (soit 15 M€ par an), le média anglais confirme que ce sera bien un bail de trois années, mais ajoute qu’Aubemeyang touchera le plus gros salaire d’Arsenal ! En clair, il dépassera les 18 M€ annuels de Mesut Özil ! Il ne manque désormais plus que l’officialisation annoncée comme « imminente » par The Athletic.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires