Brésil - Nigeria : les notes du match

Le Brésil n'a pu faire mieux que match nul 1-1 face au Nigeria et déplore en plus la blessure de Neymar, sorti au bout de dix minutes de jeu.

Casemiro et le Brésil ont fait match nul contre le Nigeria
Casemiro et le Brésil ont fait match nul contre le Nigeria ©Maxppp

Singapour accueillait pour la deuxième fois en trois jours un match amical avec le Brésil. Après avoir fait match nul 1-1 contre le Sénégal, la Seleçao affrontait cette fois-ci le Nigeria. Tite faisait confiance à un 4-2-3-1 avec Dani Alves à droite et une défense centrale 100% parisienne avec les présences de Marquinhos et de Thiago Silva. Titulaire, Neymar évoluait en dix, en soutien de Firmino quand Gabriel Jesus et Everton prenaient les ailes. En face, Gernot Rohr, pour son possible dernier match à la tête de la sélection, alignait un 4-2-3-1 avec quelques têtes bien connues comme Moses le Nantais, Osimhen le Lillois ou encore Iwobi. Meilleur buteur nigérian lors de la dernière CAN, Ighalo est lui blessé.

La suite après cette publicité

Même si la rencontre débutait sur des bases assez lentes, Firmino réalisait un petit numéro avec cette frappe en pivot hors cadre (3e). Osimhen répondait rapidement en prenant le meilleur sur Thiago Silva avant d’échouer devant Ederson (6e). Malgré ces deux occasions, les deux équipes avaient du mal à mettre du rythme. Il y avait pas mal d’imprécision technique avec des ballons rendus de part et d’autre du terrain. Neymar lui ne prenait pas le jeu à son compte. Il restait souvent au milieu du terrain à marcher. Il y avait comme un problème chez le Parisien et pour cause. Sans attendre, il prenait la direction du banc de touche, visiblement touché à la cuisse et sortait, remplacé par Coutinho (11e).

Un Brésil à deux visages

L’ancien joueur de Liverpool ne tardait pas à prendre les choses en main. Après cette action où Marquinhos a bien failli marquer son contre camp (19e), le Munichois était de la combinaison entre Gabriel Jesus et cette frappe de Firmino, bien stoppé par le gardien (30e). Uzoho était d’ailleurs déjà la parade sur cette bonne tête de Gabriel Jesus (28e). Coutinho terminait cette première période sur ce joli coup-franc d’un cheveu à côté (44e) et le Brésil se retrouvait donc mené à la pause. Car 10 minutes auparavant, Moses était à la réception côté gauche de ce centre d’Osimhen. Il temporisait avant de trouver Aribo, qui arrivait lancé dans la surface. Après s’être débarrassé de Marquinhos, le joueur des Rangers crucifiait Ederson (0-1, 35e).

Franchement décevante, la Seleçao revenait avec de bien meilleures intentions sur la pelouse. D’entrée, elle égalisait sur ce coup de pied arrêté joué en retrait. Dani Alves centrait pour la tête de Marquinhos. Après un rebond sur la barre, le ballon revenait sur Casemiro qui marquait dans le but vide (1-1, 48e). Le Brésil cherchait à emballer ce match à l’image de cette tête de Gabriel Jesus (57e), qui montait en régime, et de cet autre coup de casque signé Casemiro sur la barre (60e). Richarlison lui ratait l’immanquable après ce festival de Gabriel Jesus côté droit (73e). Ajayi lui sauvait les siens face à ce tir de Coutinho (86e). Chukwueze répliquait en trouvant les bras d’Ederson (87e) mais sans faire bouger le score. Le Brésil n’a plus gagné depuis 4 matches.

Revivez le film de la rencontre sur notre live.

L'homme du match : Casemiro (6,5) : encore au four et au moulin ce soir. Le joueur du Real Madrid se sera encore montré essentiel dans le collectif brésilien. Certes, il a eu plus de mal à contenir les Nigérians qui s’infiltraient souvent dans l’axe sur des courses de loin mais il aura encore montré ses talents de régulateur de l’équilibre collectif. Le numéro 5 a également su se montrer décisif dans les deux surfaces, avec notamment le but de l’égalisation (48e).

Brésil :

  • Ederson (6,5) : titulaire en l’absence d'Alisson, le gardien de Manchester City a bien profité de l’absence de son concurrent direct. Il se couche très bien sur cette frappe d'Osimhen (6e) mais ne peut rien sur le but d’Aribo où il est un peu abandonné par la passivité de sa défense (35e). Il n’a plus rien eu à faire ensuite à part sur cette tentative de Chukwueze en fin de rencontre où il est resté vigilant (87e). Rassurant en un mot.

  • Dani Alves (5,5) : capitaine du Brésil ce soir, le nouveau joueur de Sao Paulo a eu des hauts et des bas. Pas toujours à son aise face à Iwobi et Simon, il leur a souvent laissé trop d’espaces pour prendre une décision et de la vitesse, comme sur le premier but (35e). Toujours aussi précieux techniquement, il se rattrape bien en seconde période avec cet excellent centre qui amène l’égalisation brésilienne (48e).

  • Thiago Silva (5,5) : bougé par Osimhen sur sa première intervention (6e), il a un peu fragilisé les siens par un manque de tranchant. Ça n’a pas duré même s’il tente en vain de revenir sur Aribo (35e). Battu à la vitesse par le buteur (90e+3) où il récolte un avertissement, il est tout de même bien placé sur plusieurs centres dont ce dernier alors qu’il se retrouvait face à deux attaquants (87e).

  • Marquinhos (4) : méconnaissable ce soir, le Parisien a connu pas mal de problèmes. Statique, il a souvent été en retard pour maîtriser ses adversaires. Il se fait notamment enrhumer par Aribo sur l’ouverture du score (35e). Avant cela, il a bien failli marquer contre son camp alors qu’il avait Osimhen dans son dos (19e). Il a élevé son niveau de jeu en seconde période, à l’image de ce coup de tête sur la barre où Casemiro peut égaliser (48e).

  • Lodi (6,5) : pour sa deuxième sélection, le latéral gauche de l’Atlético a souvent été bon pour attaquer, moins pour défendre. Régulièrement aux avants postes, il a souvent essayé de combiner sur son côté. Ça a d'abord été un échec avant d’apporter un vrai plus en seconde période (48e, 56e, 58e, 86e). Il a aussi laissé des trous dans son dos, ce qui a mis à mal son équipe à l’image du premier but où l’action part de son côté (35e).

  • Arthur (5,5) : il a un peu raté sa première période. Le Barcelonais n’a pas su mettre du rythme dans les transmissions et est en plus coupable de deux pertes de balle évitables (14e, 29e). Le milieu a en plus eu du mal à retenir les assauts nigérians. En deuxième période, il rectifie le tir avec des passes qui ont cassé les lignes et a davantage cherché les côtés. Remplacé par Fabinho (80e).

  • Casemiro (6,5) : voir ci-dessus.

  • Gabriel Jesus (6) : comme souvent chez lui, il parvient à gâcher par quelques mauvais choix. Souvent dangereux dans le jeu et acteur des combinaisons brésiliennes, il n’est pas parvenu à rester régulier tout au long de la rencontre mais l’intention y était. Une première tête qui a manqué le cadre (28e) puis une seconde qui a mis à contribution Uzoho (57e). Il se rate sur plusieurs raids sur le côté droit, avant de se rattraper avec ce centre parfait pour Richarlison (73e). Remplacé par Lucas Paqueta (88e).

  • Neymar (non-noté) : il aura passé dix minutes à marcher sur le terrain avant de sortir sur blessure, visiblement touché à la cuisse. Remplacé rapidement par Coutinho (11e - note 6) qui a pris le jeu à son compte. Présent sur la plupart des combinaisons de son équipe, il aura été le Brésilien le plus dangereux dans cette rencontre à l’image de ces ballons pour Firmino (30e), Dani Alves (48e), Gabriel Jesus (57e) et ce coup-franc qui passe d’un rien à côté du cadre (44e). Il a également eu la balle de match au bout du pied (86e).

  • Everton (4) : révélation de la dernière Copa America avec la Seleçao, le joueur du Gremio se sera montré actif sur le côté gauche mais sans jamais réaliser de grosses différences. Au final, il a traversé cette première période de manière assez banale avant d’être remplacé par Richarlison à la pause (46e - note 3,5), qui n’aura pas montré beaucoup plus que son coéquipier. Souvent cherché dans la profondeur mais pas toujours trouvé, il rate une grosse occasion dans les six mètres après cet énorme boulot de Gabriel Jesus (73e). L’ailier est à nouveau fautif sur ces deux transmissions (79e, 88e).

  • Firmino (5,5) : intéressant comme souvent, c’est lui qui se procure tout seul la première situation du match avec cet enchaînement en pivot qui donnait le ton (3e). Ça n’aura pas vraiment donné le ton à son match. En dépit de quelques ballons bien sentis et d’une nouvelle opportunité en angle fermé (30e), il aura eu du mal à peser sur la défense. Remplacé par Gabigol (63e), qui n’aura pas montré grand-chose durant sa demi-heure sur le terrain.

Nigeria :

  • Uzoho (6,5) : Il aura fallu attendre la demi-heure de jeu avant de le voir sortir une première intervention maîtrisée grâce à son envolée sur la tête de Jesus (28e) puis face à Firminho (30e). Cependant, s'il s'est employé sur la tête de Marquinhos qui a terminé sur la barre, il n'a pu se reprendre pour empêcher l'égalisation de Casemiro (48e). Il est contraint de sortir sur blessure après être mal retombé faisant tourner son genou. Remplacé par Okoye (62e) qui n'a pas eu particulièrement à s'employer, bien aidé par sa défense et l'inefficacité du Brésil.

  • Awaziem (5,5) : match plutôt propre du latéral droit alors qu'il avait la paire Everton/Neymar sur son côté avant que ce dernier ne sorte sur une blessure (11e). Ensuite, avec l'entrée de Richarlison sur le côté gauche du Brésil, il a dû se montrer très attentif face à un joueur bien souvent lancé dans la profondeur, jouant avec la limite du hors-jeu. Cela ne lui a pas empêché d'être décisif sur ses interventions.

  • Ekong (6,5) : le capitaine des Super Eagles a réalisé une première mi-temps très solide avec quelques interventions dans sa surface, à l'image de celle devant Jesus pour envoyer le centre dangereux en corner (40e). Une performance qu'il a reconduite en deuxième période, et ce, malgré les quelques cafouillages dans la défense comme lors de l'égalisation de Casemiro (48e).

  • Ajayi (6) : tout comme son coéquipier en défense central, le joueur de West Bromwich Albion s'est montré sur ses gardes devant les quelques assauts brésiliens de la première période. Un constat une nouvelle fois similaire en seconde période alors que le Brésil a montré un visage bien plus dangereux. Il a sauvé son équipe en stoppant la frappe de Coutinho qui partait au but (86e).

  • Collins (5) : le latéral gauche a eu à faire défensivement avec la disponibilité de Jesus sur son côté, mais il a répondu présent. Offensivement, il a essayé de s'illustrer par quelques montées qui auraient pu être intéressantes. L'entrée Richarlison lui a permis de souffler puisque le jeu s'est porté à l'opposé de lui après avoir été plusieurs fois été mis au duel mais en répondant présent face au joueur de Manchester City.

  • Ndidi (5,5) : beaucoup de solidité pour le joueur de Leicester qui a muselé Coutinho sur le terrain l'empêchant de se montrer. En deuxième mi-temps la tâche s'est annoncée plus importante étant donné la domination du Brésil dans les occasions. En contre, il a essayé de se montrer dans la construction du jeu mais les offensives nigérianes n'ont pas eu l'impact escompté.

  • Aribo (6,5) : le jeu s'est particulièrement construit sur les côtés lors de la première période, l'obligeant à décrocher du milieu de terrain. Il a été l'auteur de l'ouverture du score en dribblant Marquinhos dans la surface de réparation avant de tromper Ederson (35e). Il a lui aussi dû s'employer lors des longues phases de possessions brésiliennes amenant bien souvent une occasion de but sur la deuxième partie du match. Remplacé par Adbullahi (90e+4).

  • Chukwueze (6) : le joueur de Villarreal s'est montré plutôt disponible et n'a pas hésité à faire les efforts défensifs face aux attaques brésiliennes. Offensivement, il lui a manqué le dernier geste pour être dangereux à l'image de sa frappe au-dessus du but d'Ederson (83e). Cependant, l'un de ses centres a poussé Marquinhos à s'employer de manière peu académique pour sortir le ballon en corner (19e). Remplacé par Olayinka (89e) qui aura eu très peu de temps de jeu pour sa première sélection.

  • Iwobi (4) : s'il a offert passe sur la première occasion chaude du match d'Osimhen, le joueur d'Everton a manqué de justesse dans son jeu lors du premier acte ne lui permettant pas d'être très dangereux. Cela s'est une nouvelle fois traduit sur le terrain en deuxième période lors des rares contres du Nigeria où il n'a pas sur s'imposer techniquement. Remplacé par Olamilekan (84e) qui n'a pas eu énormément de temps pour se montrer.

  • Simon (6) : le joueur du FC Nantes est sur la lancée de son début de saison sur ce match. Il s'est montré disponible en attaque et a été à l'origine de l'ouverture du score d'Aribo en lui offrant la passe décisive (35e). Il a été moins en vue lors de la deuxième mi-temps avec le manque de situations offensives pour les Super Eagles. Remplacé par Dennis (79e) qui n'a pas vraiment pu s'exprimer sur les dix dernières minutes du match.

  • Osimhen (6) : en forme, le Lillois a continué de s'illustrer offensivement en se montrant très disponible sur le front de l'attaque n'hésitant pas à dézoner. Il a été l'auteur de la première frappe cadrée du match, arrêté par Ederson (6e) avant de s'y reprendre sans trop de puissance de la tête (53e). Il est à l'origine du score d'Aribo (35e). Remplacé par Onuachu (74e) qui ne s'est pas particulièrement montré à son avantage balle au pied, allant s'enfermer dans la défense brésilienne.

Plus d'infos

Commentaires