OM : la mise en garde de Jean-Louis Gasset à ses joueurs

Par Valentin Feuillette
4 min.
Jean-Louis Gasset, sur le banc de l'OM     @Maxppp

Jean-Louis Gasset a profité de la traditionnelle conférence de presse pour envoyer un message important à son groupe, alors que l’OM entame une semaine très importante.

L’Olympique de Marseille ouvre les portes de son Vélodrome à l’OGC Nice, dans le cadre de la 29ème journée en retard de Ligue 1. Une rencontre qui s’annonce déjà explosive entre deux clubs rivaux qui attendent toujours impatiemment ce mythique derby sudiste. Mais derrière cette rivalité se cache des enjeux très importants puisque Marseille (9ème) et Nice (7ème) espèrent empocher de précieux points. D’un côté comme de l’autre, une victoire serait synonyme de grande avancée dans la course à l’Europe. A la veille de la rencontre, l’entraîneur français, Jean-Louis Gasset a répondu aux questions des journalistes présents en conférence de presse. Un derby, ça se gagne. Encore plus s’il permet de distancer l’ennemi dans une concurrence qui fait rage. Un succès contre les Aiglons permettrait aux Phocéens de faire le plein de confiance avant les autres échéances tout aussi importantes contre Lens puis l’Atalanta.

La suite après cette publicité

«Je pense qu’il faut gagner des matchs. Comme mes prédécesseurs, je n’ai pas trouvé la formule à l’extérieur. Depuis mon arrivée, nous avons quatre points en quatre matchs, c’est trop insuffisant pour l’OM. Par contre, au Vélodrome, on a un supplément d’âme et on fait ce qu’il faut. Si j’avais la formule, je l’aurais appliquée. Jouer au Vélodrome, je n’ai pas besoin de trop dans les causeries. Je vois le visage des joueurs dans la concentration. À l’extérieur, on est peut-être un peu plus décontractés et on y arrive pas», a d’abord expliqué l’entraîneur marseillais sur ce phénomène très particulier d’un OM à deux visages entre les rencontres à domicile et à l’extérieur. Comme Marcelino, Gennaro Gattuso ou encore Jacques Abardonado, Jean-Louis Gasset ne parvient pas encore à trouver les remèdes à tous ces maux. Et il est vrai que cette épidémie fait très mal à Marseille puisque les Phocéens ont empoché 29 points sur les 40 totaux sur la pelouse du Vélodrome. Et sur les neuf défaites cumulées en championnat cette saison, huit ont eu lieu loin des travées du Vélodrome. Un défaut que Gasset et son staff espère corriger dans ce sprint final.

À lire Habib Beye n’a pas été contacté par l’OM

Semaine décisive à Marseille

Malgré des résultats en dents de scie, l’OM peut encore croire en ses rêves. Actuellement classées à la 9ème position avec un match en moins, les troupes de Gasset peuvent voir leur fin de saison se métamorphoser selon l’issue de ces sept prochains jours. Mercredi soir, Marseille accueille l’OGC Nice dans un match en retard de Ligue 1, avant de rejouer à domicile dimanche contre le RC Lens. Deux concurrents directs pour les tickets européens, deux équipes en méforme à la recherche de solutions : «Si on bat Nice, on est 7es, à 3 points de Lens qu’on joue dimanche. On a encore notre avenir. La semaine est décisive. Je m’attends à un match difficile contre Nice. Ils ont eu un petit coup de moins bien mais contre Lorient, j’ai retrouvé une équipe incisive. L’entraîneur a une grande palette pour réussir sa mission. La semaine est décisive, malgré toutes les contreperformances qu’on fait, on a encore notre destin et on le joue chez nous. J’ai beaucoup d’espoir», a expliqué Jean-Louis Gasset. Ces deux rencontres seront ensuite suivies par les deux affiches de Ligue Europa contre l’Atalanta : le 2 mai au Vélodrome puis le 9 mai au Gewiss Stadium.

La suite après cette publicité

Au rayon des bonnes nouvelles, Jean-Louis Gasset peut compter sur un groupe presque au complet avec le retour récent d’Amir Murillo et ceux confirmés de Jonathan Clauss et Amine Harit. De quoi retrouver les ingrédients nécessaires pour parfaitement ressouder le groupe dans les semaines décisives qui arrivent : «On va faire au mieux contre Nice, on va mettre l’équipe la plus fraîche. À Toulouse, on a fait tourner. Il y avait encore de l’adrénaline après Benfica. Il y avait une décompression. En faisant tourner, je n’ai pas eu toutes les réponses. Dès demain, il faut retrouver cet état d’esprit, cette agressivité et cette efficacité qui fait que dans notre antre, on est dur à jouer (…) Demain, on aura des cadres frais. On va être opérationnel», a conclu le tacticien français de 70 ans. En tout cas, une chose est sûre : les joueurs de l’OM sont prévenus, leur saison se joue dans les prochains jours. Une qualification en Europe passera par une meilleure position au classement et donc des succès demandés contre la concurrence niçoise et lensoise. Un derby du Sud qui sent bon la poudre.

Parions Sport en Ligne et Foot Mercato vous offrent un bonus de bienvenue de 90€ et 10€ sans dépôt avec le code FM10. La victoire du PSG peut vous rapporter jusqu’à 120€ et celle de Lorient jusqu’à 657€.

La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité