Al-Ittihad : le cas Karim Benzema a coûté sa place à Marcelo Gallardo

Par Dahbia Hattabi
3 min.
Karim Benzema @Maxppp

Al-Ittihad a décidé de mettre fin à sa collaboration avec Marcelo Gallardo. Karim Benzema ne serait pas totalement étranger à ce départ d’après les échos venus d’Arabie saoudite.

Pour répondre à Al-Nassr qui a mis la main sur Cristiano Ronaldo au mercato d’hiver 2023, plusieurs écuries de Saudi Pro League ont sorti le chéquier. Al-Hilal a dépensé une fortune pour s’offrir Neymar Jr. De son côté, Al-Ittihad a frappé très fort en recrutant le Ballon d’Or 2022, Karim Benzema. Malgré une proposition de prolongation au Real Madrid, le Nueve est parti tenter une nouvelle aventure à Djeddah. Bien loti, puisqu’il touche une salaire XXL (200 M€ selon certaines sources, ndlr), KB9 a vite déchanté. Il a eu quelques soucis avec son entraîneur Nuno Espirito Santo, avec lequel il aurait eu un gros clash.

La suite après cette publicité

Des relations tendues entre KB9 et Gallardo

Ce dernier a d’ailleurs été rapidement remercié. Pour le remplacer, Al-Ittihad a fait appel à Marcelo Gallardo. Mais l’Argentin n’est pas parvenu à mener son équipe au titre, que ce soit en SPL ou en Ligue des champions asiatique. Il a aussi eu certains soucis avec Karim Benzema. Agacé quand le Nueve n’est pas revenu de ses vacances à temps, alors qu’il était coincé dans les îles à cause d’un cyclone, Gallardo l’a écarté du groupe une fois revenu. La presse saoudienne a même parlé d’accrochage lors d’un entraînement. Finalement réintégré, Benzema a pu jouer à nouveau une fois remis de sa blessure.

À lire Le message d’adieu de Karim Benzema à Toni Kroos

Mais le joueur, auteur de 12 buts et 8 assists en 28 matches toutes compétitions confondues, n’a pas forcément été mis dans les meilleures dispositions, lui qui n’a trouvé le chemin des filets qu’à 2 reprises en 2024. D’ailleurs, son frère s’en était pris à Gallardo sur ses réseaux sociaux. «Karim Benzema, tu joues à gauche maintenant ? C’est un crime ! Ça n’a pas de sens. Le football doit être respecté.» De quoi confirmer les informations de la presse saoudienne qui parlait de relations glaciales et tendues. Mais la cohabitation entre eux va prendre fin.

La suite après cette publicité

La gestion du Français a précipité la chute de l’Argentin

En effet, Olé et plusieurs médias ont annoncé que l’Argentin, nommé en novembre dernier, a été viré par le club saoudien. Les dirigeants auraient décidé de mettre un terme à leur collaboration qui devait initialement s’étendre jusqu’en 2025. Ce mercredi, Goal Arabia indique qu’il a été licencié et qu’il faut attendre pour savoir s’il partira immédiatement ou terminera la saison. Le média saoudien, ainsi que le site Kooora, reviennent sur les coulisses de ce départ. Et à les écouter, le cas Benzema a joué sur l’avenir du coach.

En effet, c’est Dominigos Suarez, PDG du club, qui a pris la décision de se séparer de lui. Pourtant, le dirigeant a toujours été l’un des plus fidèles alliés de Gallardo. Il l’avait d’ailleurs soutenu lors du conflit l’opposant à Karim Benzema et l’avait même assuré qu’il serait toujours à ses côtés en cas de décision défavorable au Français. Mais Suarez a finalement fait volte-face et a demandé à son coach de se "contenir" avec KB9 et d’éviter de nouvelles prises de bec. Ce que Marcelo Gallardo a refusé. Goal Arabia explique que la gestion et le cas Benzema ont joué un rôle déterminant dans la décision de le limoger. Al-Ittihad va devoir trouver un nouvel entraîneur, en espérant que la mayonnaise prenne cette fois-ci avec Benzema et les autres joueurs.

La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité