Premier League : Liverpool-Manchester City, le choc des champions

Ce dimanche (17h30), Liverpool accueille Manchester City dans sa mythique enceinte d'Anfield pour le compte de la 7ème journée de Premier League. Une affiche opposant deux équipes qui dominent le championnat anglais depuis déjà quatre ans, avec toujours la même énergie insufflée par deux entraîneurs alimentant cette rivalité au sommet en Angleterre.

Mohamed Salah avec Jürgen Klopp contre KDB et Pep Guardiola
Mohamed Salah avec Jürgen Klopp contre KDB et Pep Guardiola ©Maxppp
La suite après cette publicité

Liverpool-Manchester City, voilà l'une des affiches les plus alléchantes de Premier League depuis désormais bien des saisons en Angleterre. Ces deux cadors se retrouvent ce dimanche (17h30, à suivre en direct commenté sur Foot Mercato) pour ce qui constitue l'un des matchs les plus attendus de l'année. Ce choc oppose surtout deux concurrents directs pour le titre de champion portés par Jürgen Klopp et Pep Guardiola, deux entraîneurs symbolisant la nouvelle rivalité naissante entre ces deux écuries, pour le plus grand bonheur du Catalan. «Pour nous, c'est un honneur d'avoir Liverpool comme rival. Depuis de nombreuses années, nous essayons de rivaliser avec ce club légendaire. Pour nous, c'est un honneur d'être leurs rivaux car cela signifie que nous sommes en compétition contre l'une des équipes les plus historiques d'Angleterre», confiait-il vendredi en conférence de presse.

Cela fait maintenant 4 saisons que Manchester City (3 titres) et Liverpool (1 titre) se partagent le trône de champion d'Angleterre, avec en point d'orgue un exceptionnel exercice 2018-2019, qui restera comme l'un des plus palpitants de l'histoire de la Premier League, ayant vu les Skyblues être sacrés avec une petite unité d'avance sur les pensionnaires d'Anfield (98 points contre 97). Au coup d'envoi de la 7ème journée de PL, les deux formations occupaient d'ailleurs encore en tête du classement, Liverpool (14 points), toujours invaincu, devançant d'une courte tête City (13 points).

Débuts canons pour un Liverpool invaincu

Un scénario plutôt logique au vu du bon début de saison effectué par les deux clubs. Les Reds, qui restent sur un match compliqué à Brentford (3-3) en Premier League et un large succès à Porto (5-1) en Ligue des Champions, sont presque sur un nuage. Ils ont remporté 8 de leurs 10 rencontres disputées toutes compétitions confondues, inscrivant 26 buts (2,6 buts/matchs en moyenne) et n'en concédant que 7. Fort du retour de Virgil van Dijk, qui règne en patron au cœur de la défense, Liverpool s'appuie également sur son nouveau trio magique. Exit Roberto Firmino, qui joue désormais les doublures de Diogo Jota (3 pions en 8 rencontres) à la pointe de l'attaque, le Portugais étant toujours encadré des incontournables Sadio Mané (4 buts en 8 matchs) et Mohamed Salah (8 réalisations en 8 apparitions).

Mohamed Salah buteur avec Liverpool contre Crystal Palace

Même irrégulier, Manchester City répond présent

De son côté, Manchester City a déjà connu des hauts et des bas depuis le mois d'août. Mais la bande de Pep Guardiola confirme qu'elle reste l'une des plus redoutables de la planète football tant elle brille dans le jeu et est capable de pousser n'importe quel adversaire dans ses retranchements. Surpris d'entrée à Tottenham (0-1) en championnat après avoir perdu le Community Shield contre les Foxes, les pensionnaires de l'Etihad ont ensuite connu une seule contre-performance outre-Manche (0-0 contre Southampton), infligeant des véritables corrections à Arsenal et Norwich (5-0) et allant gagner à Leicester et Chelsea (1-0). L'une des principales ombres au tableau reste la défaite concédée mardi à Paris (0-2) en C1. De quoi rappeler qu'elle est loin d'être invulnérable et que dominer n'est pas gagner, pour une équipe ayant trouvé le chemin des filets à 24 reprises, pour 8 buts encaissés en 10 matchs.

La rivalité Klopp-Guardiola déchaîne les passions

Si de nombreuses stars croiseront le fer du côté d'Anfield Road ce dimanche, cette affiche anime aussi beaucoup les passionnés de ballon rond outre-Manche en raison de la rivalité entre Jürgen Klopp et Pep Guardiola, deux managers aux nombreuses similitudes dans le jeu ayant façonné leur succès et leur image en Angleterre. Le technicien allemand et son homologue espagnol, qui cumulent à eux deux 14 trophées depuis leur arrivée respective en PL en 2015 et en 2016, prônent en effet un football très offensif, attractif, spectaculaire, basé sur de l'intensité, un effort collectif constant et très important.

Pep Guardiola et Jürgen Klopp

Ces deux équipes se distinguent de par leur utilisation du ballon. Là où les Cityzens aiment avoir la possession du ballon et redoubler les passes pour déstabiliser le bloc adverse, les Reds sont plus tranchants et exploitent les moindres espaces, étant aussi efficaces dans les transitions offensives que défensives avec un gegenpressing (ou contre-pressing) qui n'est plus à présenter de chaque côté. À écouter Guardiola, lui et City n'en seraient d'ailleurs pas où ils sont aujourd'hui sans la présence de l'Allemand.

Guardiola sur Klopp : «ses équipes et lui m'ont aidé à devenir un meilleur manager.»

«Certains managers vous lancent un défi pour vous faire avancer. Nous l'avons fait en Allemagne lorsque nous nous sommes affrontés (Klopp avec Dortmund, Guardiola avec le Bayern, NDLR). Ici, en Angleterre, nous sommes ensemble depuis de nombreuses années. C'est bien parce que les deux équipes ont la même idée : marquer des buts. Ils sont plus rapides que nous mais nous essayons tous les deux de gagner le match. Il [Klopp] m'a aidé», assurait l'Espagnol vendredi, avant de poursuivre. «Ses équipes et lui m'ont aidé à devenir un meilleur manager. Il m'a mis à un autre niveau, pour y réfléchir et faire mes preuves. Ce que je dois faire pour être un meilleur manager et essayer de les battre. C'est la raison pour laquelle nous sommes toujours dans ce métier.»

La dernière déclaration de Klopp, également en conférence de presse d'avant-match vendredi, en dit long sur le respect mutuel qui réside entre les deux tacticiens : « Manchester City est une équipe de football exceptionnelle. Ils sont toujours, pour moi, la meilleure équipe d’Europe en ce moment.» Si les deux coachs aiment se délester d'une quelconque pression avant ce genre de rencontres, la presse anglaise a elle du mal à déceler un seul favori dans cette partie, préférant croire qu'une pluie de buts s'abattra sur Anfield, et ce alors que cette affiche reste sur une moyenne de 3,3 buts sur les 6 derniers matchs. Une chose est sûre : Manchester City (meilleure défense de PL, 1 but encaissé), qui n'a plus perdu depuis le 10 novembre 2019 contre Liverpool, entend bien défendre comme il se doit son titre de champion d'Angleterre en titre face à des Reds (meilleure attaque, 15 buts marqués) qui semblent plus en forme que jamais. Une fois encore, le choc promet.

Plus d'infos

Commentaires