Euro 2020, Italie : la Pescara connexion a pris le contrôle de la Squadra Azzurra

Titulaires sous Mancini avec l'Italie durant cet Euro, Marco Verratti, Lorenzo Insigne et Ciro Immobile ont l'occasion de remporter un grand titre international, près d'une décennie après avoir écrasé ensemble la Serie B sous le maillot de Pescara.

Verratti, Insigne et Immobile, ici en compagnie de Jorginho, ont évolué ensemble à Pescara en Serie B
Verratti, Insigne et Immobile, ici en compagnie de Jorginho, ont évolué ensemble à Pescara en Serie B ©Maxppp
La suite après cette publicité

Ciro Immobile, Lorenzo Insigne et Marco Verratti font le bonheur de la Squadra Azzurra. Tous les trois titulaires avec l'Italie de Roberto Mancini, qui s'apprête à disputer la finale de l'Euro à Wembley face à l'Angleterre (à suivre en live commenté sur notre site), ils espèrent bien remporter le premier trophée continental du pays depuis 1968. Une attente interminable mais ils possèdent un petit avantage pour y mettre fin. Les trois éléments ont déjà soulevé un trophée ensemble. C'était il y a 9 ans du côté de Pescara en Serie B. Cette saison 2011/2012 résonne encore dans toutes les têtes des fans delfini, qui ont vu leur club écraser la concurrence et produire un football comme plus jamais peut-être ils ne verront au Stadio Adriatico.

Cette année-là, les trois internationaux n'ont encore jamais été appelés par la Nazionale, et pour cause, ils sont encore trop jeunes et même méconnus du grand public. Ils vont vite se retrouver comme les trois étoiles montantes de cette étonnante formation, grâce à un prophète nommé Zdeněk Zeman. Le Tchèque est un routier bien connu en Italie, où il a fait l'essentiel de sa carrière d'entraîneur. À moitié fou pour certains, génie pour d'autres, cet éternel fumeur ne laisse personne indifférent. Apôtre du jeu offensif et très exigeant sur le plan physique et intellectuel avec ses joueurs, il va faire de Pescara une machine à gagner et surtout à marquer des buts. Beaucoup de buts. 90 exactement en 42 matches et un titre de champion à la clé.

Zeman fait reculer Verratti

Verratti a 18 ans. Il est formé ici comme milieu offensif et a participé deux saisons auparavant à la montée en Serie C. Zeman le fait redescendre d'un cran à la manière d'un regista. Numéro 10 dans le dos, il devient le chef d'orchestre de l'équipe. Tout passe par ses pieds, avant d'envoyer le ballon sur ses compères offensifs, Insigne et Immobile en premiers lieux. Sa réputation commence à faire du bruit en Italie, avant de venir aux oreilles d'un certain Leonardo, alors nouveau directeur sportif du PSG. On l'annonce comme le nouvel Andrea Pirlo. Verratti est même dans la pré-liste de 30 joueurs de Cesare Prandelli pour disputer l'Euro 2012. Il ne sera finalement pas convoqué mais à l'été, il file à Paris pour 10 M€ au nez et à la barbe des grands clubs italiens, la Juventus en tête.

Insigne a 20 ans. Il joue attaquant de côté où son petit format, sa vitesse et sa justesse font des ravages en 2e division italienne. Une nouvelle fois prêté par Naples, où il est formé, il réalise alors une saison proche de la perfection. 18 buts et 14 passes décisives en championnat, la plupart pour Immobile, et finit logiquement meilleur passeur. Il est dans la continuité de ce qu'il avait produit un an avant à Foggia (19 buts) en Serie C, déjà sous les ordres de Zeman. Il est désormais attendu de pied ferme à son retour chez les Partenopei. Ces derniers s'aperçoivent qu'il faut compter sur ce gamin, d'autant qu'il y a la Ligue des Champions à jouer. De Laurentiis lui fait prolonger pour 5 ans et Insigne devient au fur et à mesure un joueur important de l'effectif.

Trois champions, à jamais liés par cette épopée à Pescara

Immobile a 21 ans. Formé à la Juventus qui ne croit que moyennement en son potentiel, il enchaîne les prêts pas toujours fructueux, et pose ses valises à Pescara. Il vient pour être le remplaçant de Riccardo Maniero mais ce dernier se brouille avec Zeman à la veille du premier match de la saison pour une histoire farfelue de pantalon retroussé au genou. Il faut croire qu'on ne plaisante pas avec le textile et surtout la désinvolture chez le Bielsa tchèque, qui envoie son attaquant en tribune. Immobile sera le titulaire de son 4-3-3 et le lui rendra bien en inscrivant 28 buts. Jamais loin lorsqu'il faut parler gros sous, la Vieille Dame saisit cette bonne occasion pour vendre le titre de co-propriété d'Immobile au Genoa. Après une saison décevante, l'attaquant file du côté du Torino et remporte son premier trophée de meilleur buteur de la Serie A avec 22 buts.

Désormais, les trois amis ont chacun mené leur carrière. Verratti (28 ans) est devenu un cadre intermittent du PSG, où il alterne entre grandes prestations et blessures récurrentes. Insigne (30 ans) porte maintenant le brassard de capitaine à Naples. Depuis bientôt deux ans, il a pris une autre envergure, assumant ses responsabilités et se montrant toujours plus décisif. Immobile (31 ans) a lui remporté trois fois le titre de capocannoniere en 2014, 2018 et 2020 (36 buts, Soulier d'Or européen cette année-là). L'avant-centre de la Lazio s'est remis de ses échecs à l'étranger au Borussia Dortmund et au Séville FC mais a encore du mal à se défaire de l'étiquette de "joueur de Serie A". En 2014 déjà, les trois internationaux étaient sélectionnés pour la Coupe du Monde au Brésil mais évoluaient encore dans des rôles secondaires.

Boucler la boucle

Cette fois, ils arrivent tous les trois à maturité et sont devenus des cadres de la sélection. Insigne et Immobile ont tous les deux marqués deux fois et Verratti, après s'être remis de sa blessure, a repris les rênes au milieu. De quoi donner le sourire à un certain Zdeněk Zeman. «Je suis heureux pour eux et content parce que je leur ai apporté quelque chose. Durant cet Euro, j'attendais peut-être moins d'Immobile mais il a confirmé que c'est un attaquant qui savait marquer. Verratti ? Pour moi, il est le directeur du jeu et il laisse de la place à Jorginho», analyse le Prophète, interrogé par Radio Kiss Kiss après la qualification en finale. 9 ans après avoir quitté Pescara, l'été durant lequel, l'Italie a perdu la finale de l'Euro 2012, Verratti, Insigne et Immobile ont l'occasion de se rappeler aux bons souvenirs des Abruzzes avec un titre européen cette fois.

Plus d'infos

Commentaires