Bologne : la seconde jeunesse éclatante de Marko Arnautovic !

Par Aurélien Macedo
5 min.
Marko Arnautović, buteur avec Bologne @Maxppp

Meilleur buteur de Serie A et star de Bologne, Marko Arnautovic impressionne en Italie en ce début de saison. Des débuts en fanfare qui témoignent d'une seconde partie de carrière intéressante de la part de l'attaquant autrichien.

«Je vais voir Branca et Arnautovic, nous nous serrons la main et échangeons quelques mots et Marko me dit : 'Monsieur, je suis meilleur qu'eux tous. Ibrahimovic, Adriano, Hernan Crespo et Julio Cruz, Marko a 18 ans et il est meilleur qu'eux tous», a déclaré José Mourinho à Talk Sport à l'été 2021 au moment de se rappeler de sa première rencontre avec Marko Arnautovic du côté de l'Inter Milan. Prometteur et fantasque, Marko Arnautovic a souvent été sujet aux controverses plus qu'aux coup d'éclat sur les terrain sur son début de carrière. Sorti d'un bon passage à Twente pour aller à l'Inter Milan en 2009 sous la forme d'un prêt avec option d'achat. Un choix qui avait tout de la bonne idée tant le potentiel était présent chez le polyvalent attaquant autrichien.

La suite après cette publicité

Souvent comparé à Zlatan Ibrahimovic pour son physique impressionnant (1m92) et sa personnalité excentrique avec une grande confiance en soi, Marko Arnautovic a vite déchanté en Lombardie puisqu'il n'a joué que trois matches. Suffisant néanmoins pour obtenir le seul titre de sa carrière : la Serie A 2010. Vendu ensuite au Werder Brême où il va disputer 3 saisons (2010-2013), il ne montrera pas un niveau exceptionnel tout comme lors de ses débuts à Stoke City. Parti chez les Potters, il connaîtra une montée en puissance lente mais durable qui se retrouvera liée à un train de vie bien plus en adéquation avec les exigences du haut niveau. Habitué à sortir régulièrement lors de son aventure italienne ou à multiplier les excès de vitesse au volant au Werder Brême, il avait été poussé vers la sortie à chaque fois mais pas en Angleterre, où il s'est épanoui. Après deux dernières saisons (12 buts et 6 offrandes en 40 matches en 2015-2016 et 7 buts et 6 offrandes en 2016-2017) assez intéressantes, il avait rejoint West Ham pour un chèque solide de 22,3M€.

À lire Bologne regarde du côté de l’OL pour remplacer Riccardo Calafiori

Manchester United a failli le recruter cet été

Dans la capitale anglaise, la suite sera aussi plutôt bonne avec deux saisons pleines pour un bilan total de 22 buts et 12 offrandes en 65 matches sous la tunique des Hammers. Rare lumière lors de deux saisons assez décevantes du club anglais, Marko Arnautovic avait finalement fait le choix financier en signant au Shanghai Port contre 25 millions d'euros. Un choix loin d'être horrible pour lui puisqu'il a su maintenir un certain niveau d'exigence et a pu même participer à l'Euro 2020 où l'Autriche a atteint les 1/8e de finale. Une compétition malgré tout marquée par un coup de sang face à la Macédoine du Nord (3-1) où il a d'ailleurs marqué. Il avait insulté le latéral gauche Ezgjan Alioski. Lui glissant à l'oreille : «Jebo sam ti majku šiptarsku», ce qui se traduit par «j'ai bai**é ta mère, l'Albanais !», Marko Arnautovic a écopé d'une suspension d'un match contre les Pays-Bas. Malgré tout, ce tournoi a rappelé à l'Europe du football que Marko Arnautovic avait encore du talent plein les jambes et c'est Bologne qu'il a alors signé.

La suite après cette publicité

Ambitieux, il voulait montrer un autre visage en Italie suite à son échec à l'Inter Milan dix ans plus tôt. «Je veux remercier le club, qui m'a redonné l'envie de jouer, ainsi que les dirigeants de Bologne en particulier. Les premiers contacts remontent à six mois. Je suis très content d'être ici. Je me souviendrai toute ma vie de l'accueil reçu. Cela ne m'était jamais arrivé et c'est pour cette raison que j'ai voulu m'arrêter pour remercier les supporters. Je suis conscient de la pression mais je suis habitué à la gérer. Les objectifs de l'équipe ne dépendront pas seulement de moi. Je suis venu en Italie quand j'étais jeune et je dois admettre que je ne me concentrai pas beaucoup sur le football. Mais j'ai progressé, surtout depuis mon passage en Angleterre» expliquait-il plein de volonté à sa signature. Des mots auxquels il a su associer les gestes avec un premier exercice probant où il a inscrit 15 buts et délivré 1 offrande en 34 rencontres.

Se fixant en pointe de l'attaque, lui qui a eu l'habitude d'évoluer beaucoup sur les ailes en Angleterre, Marko Arnautovic était essentiel dans le système Siniša Mihajlović même si ce dernier a été renvoyé le 6 septembre dernier et que Thiago Motta - son ancien coéquipier à l'Inter Milan - va le remplacer. Des performances intéressantes qui ont même séduit la Juventus et Manchester United lors du dernier mercato estival. Finalement resté chez les Rossoblu, Marko Arnautovic ne regrette pas la situation pour autant. «Le marché est le marché. Je suis dans le monde du football depuis de nombreuses années et je sais qu'il pourrait y avoir des clubs intéressés pendant le mercato, mais maintenant je me concentre sur Bologne» avait-il expliqué en conférence de presse. Le terrain lui donne en tout cas raison pour le moment. Alors que son équipe est douzième du championnat, le natif de Vienne compte 6 réalisations en 6 rencontres de Serie A pour le moment est il est le meilleur buteur du championnat suite à son nouveau but lors de la victoire 2-1 contre la Fiorentina ce dimanche. Aucun joueur de Bologne depuis Harald Nielsen en 1962-1963 n'avait connu pareil début de saison. Ne devenant pas la star qu'il était amené à devenir, Marko Arnautovic rattrape néanmoins le temps perdu et s'affirme comme un buteur référent en Serie A à désormais 33 ans.

La suite après cette publicité
La suite après cette publicité