Bundesliga : match de fou entre Dortmund et Leipzig, Augsbourg s'amuse et Hoffenheim se rassure

Le RB Leipzig a fait un match de fou à Dortmund et a arraché le nul, Augsbourg a déroulé contre Dusseldorf, Hoffenheim s'est rassuré à Berlin.

Une fois n'est pas coutume, nous avions le droit à une partie de la seizième journée du championnat allemand en ce mardi soir alors qu'en France, c'est la Coupe de la Ligue qui reprenait ses droits. Outre la fessée de Mayence au Werder Brême (5-0), trois autres rencontres avaient lieu. Ainsi, Augsbourg recevait le Fortuna Dusseldorf quand Hoffenheim se déplaçait à Berlin pour affronter l'Union. Enfin, le gros match de la soirée concernait la rencontre, dans la Ruhr, entre le Borussia Dortmund, qui a tiré le Paris SG en huitièmes de finale de la Ligue des Champions, et le RB Leipzig.

La suite après cette publicité

La première mi-temps a été absolument parfaite pour les joueurs de Lucien Favre qui avait articulé son équipe en 3-4-3. Ainsi, pendant les premières minutes, il semblait que les visiteurs voulaient contrôler le ballon alors que les locaux se montraient les plus dangereux. Ce n'est pas étonnant, donc, de voir le BvB ouvrir le score grâce à Julian Weigl, qui envoyait une belle frappe de l'extérieur de la surface. Le ballon trompait le portier adverse et finissait au fond des filets (1-0, 23e). Yussuf Poulsen tentait de sonner la révolte ; sa frappe passait au-dessus des buts (31e), mais c'était Julian Brandt qui allait donner de l'air aux siens. Après un sublime dribble sur Upamecano, l'Allemand crucifiait Péter Gulácsi (2-0, 34e). À la mi-temps, le BvB menait assez logiquement.

Une seconde période folle

Mais le début de seconde période a été absolument dingue. Dès le retour des vestiaires, Timo Werner sortait de son trou pour réduire l'écart (2-1, 47e). Dans la foulée, Marcel Halstenberg croyait égaliser, mais la vidéo n'accordait pas ce but pour une position de hors-jeu (48e). Mais si le RBL est l'une des meilleures attaques européennes, il y a une raison. Cinq minutes plus tard, Timo Werner profitait d'une relance absolument horrible pour se présenter seul devant le gardien et le battre (2-2, 53e). Pourtant, les joueurs du club de la Ruhr ont des ressources. Marco Reus se retrouvait dans la surface, excentré côté droit, et décidait de centrer en retrait pour Jadon Sancho. L'Anglais ne se faisait pas prier, se jouait de son défenseur et envoyait une mine dans la lucarne (3-2, 55e). Petit coup dur pour le BvB à vingt minutes de la fin avec la sortie sur blessure de Sancho, remplacé par Piszczek (71e). Mais cette rencontre était absolument folle et Patrik Schick, entré en jeu à la 62e, allait égaliser (3-3, 78e). Malgré quelques dernières tentatives du RBL, les deux équipes ne réusissaient pas à se départager. Leipzig reste leader, le BvB, troisième.

Dans les autres rencontres de la soirée, on imaginait l'Union Berlin pouvoir l'emporter au vu de sa belle première période et ses sept tirs au but, mais c'est finalement Hoffenheim qui allait ouvrir le score en tout début de seconde période, grâce à l'ex-attaquant d'Hanovre Ihlas Bebou (0-1, 56e). En toute fin de rencontre, Chistoph Baumgartner, entré en jeu à la 85e minute, donnait aux siens un avantage plus conséquent (0-2, 90e +1). Dans l'ultime rencontre de la soirée en Allemagne, Augsbourg a totalement déroulé, comme prévu, à domicile face au Fortuna Dusseldorf, 16e de Bundesliga (3-0). Philipp Max s'est offert un joli doublé (32e, 72e) et une passe décisive pour Tin Jedvaj (61e).

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires