OM : ça sent bon pour Jorge Sampaoli

Sauf retournement de situation, Jorge Sampaoli va bien s'asseoir sur le banc de l'Olympique de Marseille. Selon nos informations, l'OM et l'actuel entraîneur de l'Atlético Mineiro se sont mis d'accord sur un contrat jusqu'en juin 2023.

Jorge Sampaoli avant son premier entraînement à l'Atlético Mineiro
Jorge Sampaoli avant son premier entraînement à l'Atlético Mineiro ©Maxppp
La suite après cette publicité

L'Olympique de Marseille tient probablement son futur entraîneur. En effet, si Nasser Larguet, le responsable du centre de formation est là pour l'intérim et va s'asseoir sur le banc de touche pour le match contre Nice ce mercredi soir, le dossier Jorge Sampaoli, l'Argentin qui coache actuellement l'Atlético Mineiro, est en très bonne voie. Sous contrat jusqu'en décembre prochain, l'ancien sélectionneur du Chili devrait coacher son équipe jusqu'à la fin du championnat (le 26 février) avant de débarquer dans l'Hexagone.

Selon nos informations, l'ex-coach du Sévilla FC et l'Olympique de Marseille se sont mis d'accord sur un contrat jusqu'en 2023 et remplacera donc, très probablement au mois de mars prochain, Nasser Larguet à la tête de l'écurie phocéenne. Déjà convoité en 2016, Sampaoli faisait part, depuis quelques semaines maintenant, à son entourage que le challenge proposé par l'écurie française le tentait et qu'il allait se rapprocher de ses dirigeants pour les convaincre de le laisser filer.

JHE et Longoria n'ont pas traîné

Il se pourrait que l'OM paye donc sa clause libératoire de l'ordre de 800 000 dollars américains (660 800 euros), mais il reste aussi la possibilité que la formation brésilienne le libère de son contrat six mois avant l'échéance de ce dernier. Alors que la colère gronde à Marseille, à cause du divorce entre les supporters et les dirigeants, Jacques-Henri Eyraud est en train de s'enlever une petite épine du pied en engageant un coach qui devrait avoir les faveurs du public.

Tous les feux sont donc au vert pour voir débarquer Jorge Sampaoli, 60 ans, à l'Olympique de Marseille et, sauf improbable retournement de situation, c'est bien lui qui officiera en fin de saison et la saison prochaine sur le banc des pensionnaires de l'Orange Vélodrome. Pour sa deuxième expérience européenne, l'ex-sélectionneur de l'Argentine va avoir du pain sur la planche et devra redonner, à un groupe qui semble blessé, une confiance et un allant offensif.

Plus d'infos

Commentaires