Le PSG se frotte déjà les mains avec Georginio Wijnaldum

Premier buteur de la rencontre et omniprésent sur le terrain, Georginio Wijnaldum a réalisé une grande prestation avec les Pays-Bas face à l'Ukraine pour lancer cet Euro. Le PSG et Mauricio Pochettino en salivent d'avance.

Georginio Wijnaldum célèbre son but façon Van Dijk face à l'Ukraine
Georginio Wijnaldum célèbre son but façon Van Dijk face à l'Ukraine ©Maxppp
La suite après cette publicité

Les Pays-Bas sont lancés. Absent de l'Euro 2016 puis de la Coupe du Monde 2018, les Oranje ont retrouvé une grande compétition internationale par une victoire 3-2. Elle a mis un certain temps à se dessiner face à des Ukrainiens bourrés de ressources. On peut même dire que les hommes de Franck de Boer se sont fait peur quand ils ont vu leurs adversaires remonter deux buts à dix minutes du terme. La tête décisive de Denzel Dumfries à la 85e a finalement récompensé une prestation aboutie des siens.

Outre le piston du PSV Eindhoven, un autre homme a crevé l'écran du côté néerlandais, c'est le capitaine Georginio Wijnaldum. Le milieu de terrain fut dans tous les bons coups de son équipe hier. Déjà tout proche de marquer (7e, 39e) ou de faire marquer (40e pour Dumfries), il a constamment été un danger pour l'Ukraine et a fini par ouvrir le score en étant à l'affût sur ce ballon mal repoussé par le gardien Bushchan (52e). Il a même frappé 5 fois au but hier soir (2 tirs cadrés), soit un tiers des tentatives de son équipe.

5 frappes tentées, 2 cadrées, 1 but

C'est bien simple, les médias hollandais, comme étrangers, lui ont attribué la meilleure note du match avec Dumfries. «En fait, nous avons bien joué pendant tout le match, mais en l'espace de dix minutes, ils ont eu deux occasions et ont marqué deux fois. Puis ils ont repris confiance. Il faut apprendre à tuer un tel match en étant à 2-0. C'est un point sur lequel nous devons nous améliorer. Nous avons gardé notre foi, mais cela aurait pu être si différent. Si le score final avait été de 2-2, tout le monde aurait été déçu et en colère», soulignait le futur joueur du PSG après la rencontre.

D'ailleurs, le club français et ses supporters peuvent se frotter les mains après une telle prestation. Le joueur de 30 ans a su jouer très haut, plus qu'à Liverpool ces derniers mois, dans ce 3-5-2, en principal soutien de Depay et Weghorst. Il en a pris l'habitude avec les Pays-Bas. S'il cumule 23 buts en 76 sélections, il a surtout inscrit hier son 15e but sur ses 26 dernières capes. En plus d'être un leader sur le terrain, Wijnaldum sait être décisif dans les 30 derniers mètres, ce qui manque souvent aux différents milieux de terrain au PSG.

Un milieu de terrain très offensif et décisif

Un constat qui pourrait bien amener à faire réfléchir Mauricio Pochettino. Il a parfois tenté d'aligner Marco Verratti dans un rôle plus offensif qu'à l'accoutumée, avec un résultat mitigé, l'Italien ayant du mal à se positionner face au jeu. À la rentrée, l'entraîneur argentin possèdera une arme supplémentaire dans sa manche, provoquant déjà des regrets au Barça, à deux doigts de signer Wijnaldum. «Les supporters barcelonais ont sans doute le sentiment qu'ils ont loupé un joueur qui aurait pu leur apporter de grandes choses», écrit même Marca dans ses colonnes.

Plus d'infos

Commentaires