FC Barcelone : la sortie coup de poing de Frenkie de Jong sur son avenir

Par Dahbia Hattabi
3 min.
Frenkie de Jong sous les couleurs de Barcelone @Maxppp

Depuis plusieurs semaines, l’avenir de Frenkie de Jong est au centre des débats en Espagne. Hier encore, son nom a été cité du côté du Paris Saint-Germain. Le milieu néerlandais a mis les choses au clair ce mardi en conférence de presse.

Frenkie de Jong a perdu son calme légendaire. Depuis son arrivée au FC Barcelone, le milieu de terrain néerlandais a encaissé les coups sans broncher. Pourtant, la presse catalane s’en était donnée à cœur joie durant l’été 2022. À ce moment-là, les dirigeants blaugranas faisaient tout leur possible pour pousser l’ancien joueur de l’Ajax Amsterdam vers la sortie. Ils ont donc fait passer quelques messages dans les médias afin de mettre la pression sur FDJ. Ainsi, Sport ou encore Mundo Deportivo, pour ne citer qu’eux, ont révélé que le Barça était d’accord avec Manchester United pour vendre un joueur au salaire XXL. Mais le Néerlandais a tenu bon et a refusé de quitter son club.

La suite après cette publicité

De Jong règle ses comptes

Par la suite, De Jong a répondu sur le terrain, où il est un élément important du onze de Xavi. Cette saison, il a déjà joué 22 rencontres toutes compétitions confondues, toutes en tant que titulaire (1 but). Il essaye de faire de son mieux pour aider son club à remonter la pente. Mais FDJ n’est pas aidé. Ces dernières semaines, la presse pro-Barça évoque à nouveau son avenir. Ainsi, on a appris en lisant ces publications que le joueur de 26 ans ne veut pas prolonger son bail, qui prend fin en juin 2026, ni baisser son salaire. D’autres médias, eux, ont indiqué qu’il ne serait pas contre un départ cet été 2024. Il serait lassé et mécontent du projet en place, lui qui veut rejoindre un club ambitieux en Ligue des champions.

À lire L’Angleterre s’enflamme pour Kai Havertz, l’AC Milan fixe un prix ahurissant pour Mike Maignan et Theo Hernandez

Hier, son nom a été lié au PSG. En effet, Sport a indiqué que les pensionnaires du Parc des Princes veulent mettre 60 millions d’euros sur le milieu hollandais. Tottenham est prêt à s’aligner, alors que Manchester United rêve toujours de l’accueillir. Mais le média ibérique a précisé que le Barça veut plus d’argent pour son joueur. Agacé par toutes ces rumeurs et ces informations parues, Frenkie de Jong a décidé de sortir du silence en conférence de presse avant le match de Ligue des champions face à Naples. On peut même dire qu’il a réglé ses comptes avec la presse une bonne fois pour toutes. «Ces derniers temps, je suis un peu en colère contre ce qu’écrit la presse. Des choses qui sortent ne sont pas vraies. N’avez-vous pas honte de ce que vous publiez ? (…) Je ne comprends pas pourquoi ils disent des choses qui sont des mensonges. Cela m’irrite.»

La suite après cette publicité

La presse prend cher

Il a ajouté : «je pense que ce que vous devez changer, c’est ce que vous faites avec de nombreux joueurs et entraîneurs, en écrivant des choses qui ne sont pas vraies (…) L’effectif est composé de plusieurs personnes. Parfois, j’entends dire que je n’ai pas le niveau du Barça. Je pense que la presse devrait changer et arrêter d’écrire des mensonges à mon sujet (…) Je considère le club comme mes coéquipiers, le staff, j’y prends beaucoup de plaisir. La presse critique parfois mon niveau, ce n’est pas grave, car chacun peut avoir son avis. Mais je n’accepte pas les mensonges.» Relancé sur son avenir, l’ancien joueur de l’Ajax Amsterdam a été cash.

«C’est beaucoup de fumée, beaucoup de mensonges, que je demande environ 40 millions d’euros… La vérité est que c’est loin de la réalité. Je ne dirai pas de chiffres, mais ils ont inventé une histoire qui ne sont pas vraies. Je suis très heureux au Barça. C’est le club de mes rêves. J’espère continuer à jouer pour le Barça pendant de nombreuses années.» De quoi mettre un terme à la piste PSG notamment. Enfin, quand un journaliste lui a demandé si les informations divulguées dans les médias venaient du club, De Jong a déclaré : «je ne peux pas dire ça, je n’ai pas d’informations à ce sujet. Je sais que beaucoup de choses sont inventées, vous écrivez des choses qui ne sont pas vraies. Vous le faites en général avec beaucoup de monde.» Le message est passé…

La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité