Indice UEFA : la semaine paradoxale des clubs français

Par Maxime Barbaud
3 min.
La joie de Jordan Veretout lors de OM-Shakhtar @Maxppp

Lens, Rennes et Toulouse ont tous été éliminés de la Ligue Europa hier. Seul l’OM est parvenu à valider sa qualification. Malgré ces résultats globalement négatifs, l’indice UEFA des clubs français va dans le bon sens.

Un vrai jeudi noir. Hier lors des 16es de finale de Ligue Europa, la France a perdu 3 de ses 4 représentants. Après les matchs allers, le pire était malheureusement à craindre. La Ligue des talents nous a trop habitués à cela ces dernières années. Les défaites de Rennes à Milan (3-0) et Toulouse à Lisbonne contre Benfica (2-1), en plus du nul de Lens à domicile contre Fribourg (0-0) n’auguraient rien de bon. Les deux premiers ont chèrement vendu leur peau, sans empêcher l’élimination. Quant aux Sang et Or, ils tenaient leur qualification avant de s’effondrer.

La suite après cette publicité

Seul l’OM a réussi à obtenir son ticket pour le tour suivant, malgré le contexte compliqué qui entoure le club en ce moment. Cette victoire fait du bien aux têtes phocéennes, et à l’indice UEFA des clubs français. C’est même le grand paradoxe de cette nouvelle semaine épouvantable en termes de résultats. L’écart avec les Pays-Bas s’est agrandi. C’est bien là l’essentiel puisque pour avoir 4 équipes en C1 (3+1) et 7 européens au total lors de la saison 2025/2026, la Ligue 1 doit être devant l’Eredivisie à la fin de cet exercice.

À lire OM : le groupe de Jean-Louis Gasset décimé contre Toulouse

L’écart se creuse avec les Pays-Bas

Ça en prend vraisemblablement le chemin. L’écart était de 2,264 points après la phase de groupes à la mi-décembre. Après ces barrages de C3 et de C4, en plus des 8es de finale aller de Ligue des champions, 2,731 unités séparent nos deux pays. En revanche, comme le veut le règlement, les points acquis d’ici la fin de saison sur la scène européenne seront divisés par 6, soit le nombre de nos représentants en début de saison, contre 5 pour les Néerlandais.

La suite après cette publicité

Côté positif, il nous reste trois équipes en lice (PSG en C1, OM en C3 et le LOSC en C4) contre deux (PSV en C1 et Ajax en C4). On peut légitimement penser que le PSG réussira à poursuivre son parcours vers les quarts de finale. Pour les autres, cela dépendra également du tirage au sort prévu ce midi au siège de l’UEFA. Enfin, dernière information après les confrontations d’hier, la France peut faire une croix sur la possibilité d’avoir 5 équipes en Ligue des Champions en 2025. Figurer parmi les deux meilleurs championnats à la fin de la saison n’est plus qu’un doux rêve.

Classement des nations au coefficient UEFA pour la saison 2023/24 (entre parenthèses, le nombre de clubs restants en compétition et le nombre de clubs qualifiés cette saison pour les compétitions européennes) arrêté au 23/02/2024 :

-1. Italie 15,571 (7/7)

-2. Allemagne 14,500 (5/7)

-3. Angleterre 13,875 points (6/8)

-4. France 13,250 points (2/6)

-5. Espagne 13,187 points (5/8)

-6. Rep. Tchèque 12,750 points (3/4)

-7. Belgique 12,400 points (2/5)

-8. Turquie 11,000 points (1/4)

-9. Portugal 9,833 points (3/6)

-10. Pays-Bas 9,800 points (2/5)

Classement des nations au coefficient UEFA sur les cinq dernières saisons (entre 2019 et 2024) :

-1. Angleterre 100,803 points

-2. Espagne 86,614 points

-3. Italie 84,855 points

-4. Allemagne 81,767 points

-5. France 63,831 points

-6. Pays-Bas 61,100 points

-7.Portugal 55,149 points

-8. Belgique 46,800 points

-9. Turquie 37,600 points

-10. Écosse 35,850 points

La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité