Deux cadors de Premier League restent à l'affût pour Robert Lewandowski

Sous contrat jusqu'en juin 2023 avec le Bayern Munich, Robert Lewandowski (33 ans) se rapproche inexorablement d'un départ, en témoigne sa dernière sortie à l'issue du nul concédé par les Bavarois à Wolfsbourg lors de l'ultime journée de Bundesliga. Annoncé avec insistance du côté du FC Barcelone, le serial buteur polonais reste également dans le viseur du PSG et de Chelsea mais deux autres cadors de Premier League sont aussi à l'affût.

Robert Lewandowski au Bayern Munich
Robert Lewandowski au Bayern Munich ©Maxppp
La suite après cette publicité

Où jouera Robert Lewandowski la saison prochaine ? Très certainement pas au Bayern Munich si l'on en croit les récents propos du Polonais aux 129 sélections et 75 buts à l'occasion du match nul concédé par les siens face à Wolfsbourg (2-2) : «il est très possible que ce soit mon dernier match avec le Bayern. Je ne peux pas l'affirmer à 100%, mais il est possible que ce soit [mon dernier match]. Nous voulons trouver la meilleure solution pour moi et pour le club», avait notamment lancé le Polonais dans des propos relayés par Viaplay Sport Polska.

Cible prioritaire du FC Barcelone, à la recherche d'un attaquant de classe mondiale, Lewy et ses 50 buts toutes compétitions confondues cette saison reste cependant dans le viseur de nombreux autres cadors européens. Que ce soit le Paris Saint-Germain, qui retient son souffle et attend le dénouement pour sa star Kylian Mbappé, ou Chelsea, prêt à jeter son dévolu sur le numéro 9 du Bayern pour remplacer le décevant Romelu Lukaku, Lewandowski ne manque pas de courtisans. Et les dernières informations de SPORT, confirmant une rumeur de longue date, vont d'ailleurs en ce sens.

Arsenal et Tottenham veulent y croire !

En plus de Chelsea, récemment racheté par le consortium de Todd Boehly, deux autres cadors de Premier League souhaiteraient s'inviter dans la course. Dans cette optique, le nom le plus surprenant qui aurait fait irruption avec force ces derniers jours est celui d’Arsenal. Disposés et capables d'assumer financièrement une telle opération, les Gunners auraient malgré tout plusieurs coups de retard dans ce dossier. Tout comme Tottenham, également intéressé à l'idée de s'offrir RL9 et de, pourquoi pas, l'associer à Harry Kane. Deux intérêts qui ne semblent malgré tout pas rebattre les cartes. Ainsi, comme le précise le média espagnol, le Barça reste bel et bien en pole position.

Très attiré par l’idée de jouer au Camp Nou et de vivre dans la capitale catalane, le Polonais donne clairement sa priorité aux Blaugranas et serait même d'ores et déjà d'accord pour rejoindre le club barcelonais, malgré une offre salariale moins attrayante que celle proposée par la concurrence. Dos au mur et sous pression face à l'intérêt du FC Barcelone, les hautes sphères bavaroises ont quant à elles lancées l'après-Lewandowski en exprimant notamment un intérêt pour Sadio Mané (Liverpool) et Darwin Núñez (Benfica). L'arrivée d'un attaquant de classe mondiale étant la condition sine qua non au départ de RL9 pour les dirigeants munichois. Une exigence qui ne semble cependant guère affoler le board catalan, convaincu que tout sera réglé avec un transfert d’environ 35 à 40 millions d’euros.

Plus d'infos

Commentaires