Equipe de France : les vérités de Patrice Evra sur le scandale du bus de Knysna

Au coeur d'une tournée des médias en marge de l'annonce de sa retraite de joueur de football, Patrice Evra s'est longuement confié. Et l'ancien défenseur des Bleus est revenu sur l'un des épisodes les plus sombres de sa carrière : l'affaire du bus de Knysna lors du Mondial 2010.

Raymond Domenech lisant le communiqué des Bleus à Knysna
Raymond Domenech lisant le communiqué des Bleus à Knysna ©Maxppp

Si l'équipe de France a soulevé sa deuxième Coupe du Monde l'an dernier en Russie, les Bleus ne rayonnaient pas autant en 2010. Lors du Mondial en Afrique du Sud, les hommes de Raymond Domenech sont devenus la risée du football mondial. Alors qu'ils n'avaient pas encore terminé la compétition, les Tricolores se sont distingués en se mettant en grève pour protester contre l'exclusion de Nicolas Anelka, accusé d'avoir insulté le sélectionneur.

La suite après cette publicité

L'épisode du bus de Knysna restera d'ailleurs gravé longtemps dans les mémoires, obligeant même l'ancien équipementier des Bleus à organiser quelques années plus tard un événement lors duquel une réplique du fameux bus était détruite, histoire de symboliser la fin d'un mauvais chapitre de l'histoire tricolore. Cependant, personne ne sait vraiment ce qu'il s'est réellement passé ce 20 juin 2010 à l'intérieur du bus des joueurs de l'équipe de France. Certains, comme William Gallas, ont certes apporté quelques éléments (en pointant surtout du doigt Domenech), mais Patrice Evra s'est montré bien plus précis.

L'erreur de Domenech

Dans le cadre de l'annonce très médiatisée de sa retraite, le latéral gauche âgé aujourd'hui de 38 ans n'a pas épargné lui non plus l'ancien patron des Bleus dans un long entretien accordé au Parisien. En clair, Evra révèle que ce n'était Domenech qui aurait dû lire le communiqué rédigé par les joueurs pour annoncer leur grève. «Ça a été sa plus grosse erreur. C'était à moi de le lire. Quand on était dans le car, j'ai ce papier dans la main. J'ai dit « Raymond, on va aller signer des autographes aux gens, on remonte après et on rentre à l'hôtel ». Quand je lui dis ça, il me demande ce que je vais dire. Je lui donne le papier. Là, il le lit et ne me le rend pas», a-t-il indiqué, avant de poursuivre.

«Je lui ai dit : « les joueurs veulent que je le lise » et il refuse. Il m'a rétorqué : « c'est moi qui vais le lire parce que vous êtes de petits gamins ». Je remonte dans le car, et les gars me demandent où est le papier. Et là ils me disent de descendre, d'aller le reprendre, qu'il ne va pas lire ce qu'on a écrit. Ils m'envoient au feu. Thierry Henry me dit « continue à aller au feu pour nous, continue ! » Je lui réponds : « tu me connais, je pourrais mourir pour vous tous. » Et au moment où j'allais descendre, Raymond était déjà en train de le lire», a déclaré Evra qui a ensuite révélé au Figaro qu'il donnera une version encore plus complète dans un livre à paraître. «Je ne veux pas vous faire de teaser, mais je sortirai un livre qui racontera tout cela dans les détails». A suivre donc.

Plus d'infos

Commentaires