Mercato : le Real Madrid se prépare à une révolution estivale XXL !

Après l'élimination hier soir en Ligue des Champions, le Real Madrid va pouvoir se concentrer sur la course au titre en Liga. Mais en coulisses, l'avenir se prépare déjà dans la capitale espagnole.

Florentino Pérez, le président du Real Madrid
Florentino Pérez, le président du Real Madrid ©Maxppp
La suite après cette publicité

La fin d'une ère. Mercredi soir, le Real Madrid a été surclassé par Chelsea lors de la demi-finale retour de la Ligue des Champions. Expérimentés pourtant, les Merengues n'ont pas fait le poids face aux Blues. Pour de nombreux observateurs, cette saison va marquer la fin d'un cycle. Et cela pourrait bouger à tous les étages. Ce jeudi, Marca a révélé qu'un départ de Zinedine Zidane à l'issue de l'exercice 2020-21 n'était pas exclu. Menacé plusieurs fois durant la saison, Zizou a tenu bon. Mais le technicien tricolore serait touché après l'échec de son équipe en Ligue des Champions. Son avenir au sein de la Casa Blanca ne serait pas encore totalement assuré, lui qui pourrait choisir de s'en aller comme il l'avait déjà fait par le passé. Un dossier important à régler donc.

Le chantier des prolongations à gérer

Mais le Real Madrid doit également gérer un vaste chantier avec les joueurs. En priorité, il y a celui concernant les éléments en fin de contrat en juin prochain, soit dans un peu moins de deux mois. Si tout est réglé pour Luka Modric, qui a déjà paraphé un contrat d'une année supplémentaire a annoncé Florentino Pérez, cela avancerait aussi positivement pour Lucas Vazquez, qui a d'ailleurs recalé l'Atlético de Madrid. Récemment, AS a expliqué que le couteau-suisse du Real Madrid devrait parapher un nouveau bail de trois ans dans la capitale espagnole. Son salaire passerait également à 5 millions d'euros par an. Tous les voyants seraient donc au vert. Ce qui n'est pas forcément le cas concernant Sergio Ramos (35 ans).

Ce n'est pas un secret, les différentes parties échangent depuis plusieurs mois mais n'arrivent pas à trouver un terrain d'entente. Dernièrement, le capitaine madrilène a fait un pas en acceptant de baisser son salaire, conscient que le club connaît une crise financière avec l'épidémie de coronavirus. Toutefois, le clan Ramos ne compte faire aucune concession au sujet de la durée de son nouveau bail. L'Espagnol veut prolonger de deux années, soit jusqu'en juin 2023, alors que Madrid ne lui propose qu'une année supplémentaire avec un renouvellement sous condition. Un point de désaccord qui traîne donc depuis de longs mois entre deux parties qui ne lâchent rien. Malgré tout, si quelques clubs suivent son cas (PSG, Man City), la priorité du Sévillan serait de rester.

Un grand dégraissage en préparation

Parallèlement à cela, les pensionnaires du stade Santiago Bernabéu comptent aussi dégraisser et faire peau neuve. Le club cherchera à vendre certains éléments jugés indésirables. Alvaro Odriozola, Isco, Mariano Diaz et Marcelo, décevant cette année, sont poussés vers la sortie. Des éléments en prêt devront aussi se trouver un point de chute ailleurs. Concernant Dani Ceballos (Arsenal), sont souhait est de rentrer au pays et de ne pas enchaîner avec un nouveau prêt. Le Betis, son ancien club, et l'Atlético sont sur le coup. Egalement prêté à Londres, Martin Odegaard, lui, devrait revenir au sein de la Casa Blanca. L'objectif de l'écurie espagnole serait de le mettre en concurrence avec Kroos et Modric dans l'entrejeu.

Le plan n'est pas le même pour Luka Jovic (Eintracht Francfort). Malgré le fait qu'il ait indiqué qu'il reviendrait une fois la saison terminée, le Serbe devrait être vendu. C'est en tout cas l'objectif du Real Madrid, qui veut récupérer environ 250 millions d'euros grâce à ses indésirables. Le club ne devrait rien récupérer en revanche grâce à Gareth Bale. La direction madrilène est consciente qu'il lui sera difficile de vendre à un bon prix un joueur à qui il reste une année de contrat (juin 2022). Si les Spurs aimeraient un nouveau prêt d'une année, le Gallois n'a pas exclu de revenir à Madrid. Egalement en fin de contrat en juin 2022, Nacho, Dani Carvajal, Isco, Marcelo ou encore Karim Benzema, vont entrer dans une année décisive. Pour Carvajal et KB9, la tendance est à une prolongation.

Concernant les autres, on se dirige vers un départ cet été, notamment pour Isco et Marcelo, comme expliqué au-dessus. Libre dans un an aussi, Raphaël Varane, lui, entre toujours dans les plans de la Casa Blanca. Mais le Français ne serait pas contre une nouvelle expérience, lui qui attise les convoitises (PSG, MU, Chelsea). Si AS assurait qu'une prolongation avec un contrat longue durée était bouclée en mars dernier, cela n'est toujours pas le cas. Arrivé il y a deux ans, Eden Hazard pourrait aussi plier bagages. Si certains dirigeants espèrent le voir enfin triompher et former un trio magique avec Benzema et Mbappé à l'avenir, d'autres ne seraient pas contre une vente. Mais cela serait à perte. Son nom, comme celui de Varane, a toutefois été cité dans un éventuel deal pour recruter Kylian Mbappé.

Mbappé et Haaland suivis

Car le Français, champion du monde en 2018, est la priorité de Florentino Pérez. Sous contrat jusqu'en 2022 au PSG, il n'a toujours pas prolongé. Les Merengues comptent donc s'engouffrer dans la brèche mais ils ne pourront pas faire une offre XXL puisque le président du club a rappelé que les moyens seraient limités cet été. Selon Selon Diario Madridista, le Real Madrid offrirait 100 M€, bonus compris. Une somme élevée pour un joueur à qui il reste une année de contrat. Mais vu son talent et son potentiel, Paris en exigera certainement plus. L'autre piste explorée par le Real Madrid mène à Erling Braut Haaland.

Mais là aussi il faudra sortir le chéquier, bien qu'il ait une clause fixée à 75 M€ valable à partir de 2022. Pour cet été 2021, même si le BVB a annoncé ne pas être vendeur, il faudrait mettre 180 M€ ! Trop pour un Real en pleine crise financière. Hormis au poste de gardien où Thibaut Courtois donne satisfaction, l'écurie de Liga devrait se renforcer à toutes les lignes. En défense, que ce soit dans l'axe ou sur les côtés, il devrait y avoir du mouvement. Dans l'entrejeu, il faudra rajeunir et préparer l'avenir. Enfin, devant, les Merengues devront préparer l'après-Benzema tout en apportant du sang neuf. L'été promet d'être animé dans la capitale ibérique !

Plus d'infos

Commentaires