West Ham : retard à l'allumage pour Gianluca Scamacca

Annoncé tout proche du PSG durant tout l'été, l'attaquant italien a finalement rallié Londres. Mais chez les Hammers, son adaptation est encore difficile.

Gianluca Scamacca sous le maillot de West Ham
Gianluca Scamacca sous le maillot de West Ham ©Maxppp
La suite après cette publicité

À la recherche d’une doublure pour le poste de numéro 9, le Paris Saint-Germain avait coché le nom de Gianluca Scamacca. Le buteur âgé de 23 ans de Sassuolo sortait d’une belle saison 2021/2022 ponctuée par 16 buts inscrits en 36 matches de Serie A. Cependant, les Neroverdi réclamaient pas moins de 50 M€ pour leur talent. Un joueur qui adore s’inspirer d’un certain Zlatan Ibrahimovic. « J’aime Ibrahimovic, il m’inspire. Mais c’est difficile de jouer comme il le fait. Je le suis depuis qu’il est arrivé en Italie, à la Juventus », déclarait-il récemment.

Un profil prometteur qui n’a pas convaincu pour autant Paris de lâcher une telle somme. Résultat : face à la lenteur des négociations, West Ham a doublé tout le monde en raflant la mise en échange d’un chèque de 36 M€. Une belle somme pour un joueur qui allait vivre sa première expérience à l’étranger. Et pas n’importe où en plus. Appelé en sélection par Roberto Mancini pour affronter l’Angleterre et la Hongrie, Scamacca espère toutefois pouvoir en profiter davantage. Car avec West Ham, les débuts sont encore un peu compliqués. Jusqu’à présent, Scamacca n’a marqué que 3 buts en 9 matches, tous en Ligue Europa Conférence. En Premier League, outre son mutisme, l’Italien n’a été titularisé qu’à une seule reprise en cinq apparitions.

David Moyes attend plus de lui

Un remplaçant à 36 M€, ça fait cher. Mais pour son entraîneur, David Moyes, compliqué de faire jouer le Transalpin aux côtés de Michail Antonio, même si la porte n’est pas fermée. « C'est une question que les gens me posent quand les choses ne vont pas si bien. C'est une question que se posent les journalistes : « pouvez-vous jouer avec les deux ? » Je suis sûr qu'avec le temps, je l’étudierai. En ce moment, pour jouer à deux attaquants, il faut jouer à trois derrière. Nous pourrions l’envisager si nous pensons que nous avons les joueurs. Nous avons Aguerd qui revient, ce qui nous donnera aussi quelque chose de différent », indiquait l’Écossais après la défaite face à Everton (0-1).

Pas encore adapté au style de jeu britannique et barré par un système faisant la part belle à un seul attaquant de pointe, Scamacca réussira-t-il à renverser la vapeur ? Auteur d’un superbe but contre Silkeberg en Ligue Europa Conférence la semaine dernière (3-2), l’Italien a redonné espoir à son coach. « Je pense que nous commençons à voir un peu plus de ses capacités. J’étais un peu déçu de ses performances récentes, je voulais de lui qu’il garde un peu plus le ballon. Je pensais qu'il avait grandi dans le jeu et qu'il s'était amélioré en première période, mais il dit encore s’adapter. J’espère qu'il en montrera beaucoup plus à l’avenir. » Le message est passé.

Plus d'infos

Commentaires