Ligue des Nations : l'Espagne qualifiée pour le Final Four après sa victoire face au Portugal, la Serbie et l'Ecosse en Ligue A

Dans le choc de la soirée, l'Espagne devait attendre les toutes dernières minutes de la rencontre pour s'imposer face à des Portugais malheureux devant leur public (1-0). Les Espagnols joueront donc le Final Four en juin prochain. De leur côté, la Serbie et l'Ecosse seront en Ligue A lors de la prochaine édition de la Ligue des Nations après la victoire des premiers contre la Norvège et le match nul des seconds face à l'Ukraine.

Cristiano Ronaldo n'en croit pas ses yeux
Cristiano Ronaldo n'en croit pas ses yeux ©Maxppp
La suite après cette publicité

Comme à son habitude, Luis Enrique décidait de commencer la rencontre avec un onze largement remanié (avec pas moins de sept changements par rapport au dernier match contre la Suisse). Malgré l'enjeu, la dernière place pour le Final Four en juin prochain étant en ligne de mire, la première période ne donnait pas lieu à énormément de frissons de part et d'autre. L'Espagne faisait tourner le ballon sans réussir à apporter le danger dans la zone de vérité adverse. De son côté, le Portugal n'arrivait pas à mettre le pied sur le ballon assez longtemps pour construire et se procurer une situation chaude jusqu'à la moitié de la première période. En effet, les Portugais laissaient totalement le ballon à une Roja sans idées pour tenter ensuite de la surprendre par des attaques rapides.

La première frayeur était d'ailleurs pour les Espagnols, si on ne compte pas la perte de balle de João Cancelo en début de match qui débouchait sur une frappe de Pablo Sarabia dont la frappe était contrée par Danilo Pereira (8e). La véritable première occasion était à mettre au crédit de Ruben Neves. A la suite d'un corner mal renvoyé, le milieu de terrain portugais déclenchait une frappe du pied droit et obligeait Unai Simon à réaliser une parade pour éviter l'ouverture du score (23e). Après la demi-heure de jeu, Diogo Jota mettait lui aussi le portier espagnol à contribution (33e). A son tour, Bruno Fernandes était à deux doigts de réussir à débloquer la situation mais sa frappe des 25 mètres passait à quelques centimètres de la lucarne gauche d'un Unai Simon battu (38e).

Une deuxième mi-temps emballante

Alors que la Seleção pouvait se contenter du match nul pour accéder au Final Four, ce sont pourtant bien les Portugais qui revenaient avec les meilleures intentions après la pause. Lancé dans le dos de la défense espagnole, Cristiano Ronaldo croisait sa frappe à ras de terre mais se heurtait au gardien ibérique, auteur d'une très bonne sortie (47e). Les entraineurs des deux équipes décidaient alors de faire bouger les choses en faisant plusieurs changements et la physionomie de la rencontre s'en trouvait chamboulée. A l'entame du dernier quart d'heure, la Roja se montrait finalement plus dangereuse et commençait à mettre la pression sur les cages gardées par Diogo Costa, le portier portugais.

Situé dans l'axe, Alvaro Morata enroulait d'abord son ballon parfaitement et obligeait le gardien de la Seleção à effectuer une belle parade (77e). A quelques minutes du terme ,l'attaquant de la Roja réussissait enfin à concrétiser la légère domination des Espagnols depuis une dizaine de minutes. Oublié aux 6 mètres, le numéro 7 pouvait fusiller Diogo Costa avec un tir qui terminait sous la transversale (88e, 1-0). Dans la foulée, le capitaine portugais parvenait à frapper dans la surface adverse mais Unai Simon, encore lui, sauvait son équipe grâce à une parade au premier poteau (90e). Avec cette victoire acquise dans les derniers instants, l'Espagne repasse devant son adversaire du soir et se qualifie pour le Final Four qui aura lieu aux Pays-Bas en juin prochain !

Le point sur les autres enjeux de la soirée

Pour voir les autres principaux enjeux de cette soirée de clôture de Ligue des Nations, il fallait se rendre en Ecosse et en Norvège. Deux duels pour la montée en Ligue A entre Norvégiens et Serbes d'une part et entre Ecossais et Ukrainiens d'autres part. Dans la première rencontre, les Serbes profitaient de leur duo d'attaquants pour s'imposer chez les coéquipiers d'Erling Braut Haaland (2-0) et monter à l'échelon supérieur. Dans la deuxième, les Ecossais se contentaient du score nul et vierge face aux joueurs d'Oleksandar Petrakov (0-0) pour filer en Ligue A.

Autre enjeu et pas des moindres : la Suède et la Slovénie, elles, luttaient pour se maintenir en Ligue B. A ce petit jeu, ce sont les Suédois qui n'arrivaient pas à éviter la relégation dans l'échelon inférieur après un match nul (1-1). A noter d'ailleurs, le superbe but de Benjamin Sesko pour les Slovènes. Enfin, la lutte en Ligue C, pour éviter la place de barragiste, entre le Kosovo, l'Irlande du Nord et Chypre tournait en faveur des premiers nommés qui explosaient littéralement les Chypriotes (4-0). Avec ce résultat, ces derniers retrouveront donc les barrages.

Les résultats complets de la soirée

Ligue A - Groupe 2

Portugal 0-1 Espagne : Morata (88e)

Suisse 2-1 République Tchèque : Freuler (29e), Embolo (30e) / Schick (45e)

Ligue B - Groupe 1

Ukraine 0-0 Ecosse :

Irlande 3-2 Arménie : Egan (18e), Obafemi (52e), Brady (s.p. 90e+1) / Dashyan (71e), Spertsyan (73e)

Ligue B - Groupe 2

Albanie 1-0 Islande : Lenjani (35e)

Ligue B - Groupe 4

Norvège 0-2 Serbie : Vlahovic (42e), Mitrovic (54e)

Suède 1-1 Slovénie : Forsberg (42e) / Sesko (28e)

Ligue C - Groupe 2

Grèce 3-1 Irlande du Nord : Pelkas (14e), Masouras (55e), Mantalos (80e) / Lavery (18e)

Kosovo 5-1 Chypre : Muslija (22e), Rrudhani (45e+1), Rashani (46e), Muriqi (52e, 84e) / Roberge (81e)

Plus d'infos

Commentaires