Super League : les 3 rebelles contre-attaquent devant la Cour de Justice de l'Union Européenne

Super League suite. Face à l'ouverture d'une procédure disciplinaire par l'UEFA, le Real Madrid, le FC Barcelone et la Juventus ont placé l'affaire entre les mains de la Cour de Justice Européenne. Sa décision pourrait bouleverser le panorama du football continental.

La Super League déchaîne les passions
La Super League déchaîne les passions ©Maxppp
La suite après cette publicité

Le chapitre de la Super League est loin d'être refermé. Si l'UEFA a annoncé l'ouverture d'une procédure disciplinaire à l'encontre du Real Madrid, du FC Barcelone et de la Juventus dans cette affaire, les trois clubs rebelles, lâchés par leurs neuf alliés initiaux (Arsenal, Chelsea, Atlético de Madrid, Inter, AC Milan, Manchester United, Liverpool, Manchester City et Tottenham), ont décidé de contre-attaquer.

On apprend ainsi via la chaîne de télévision belge RTBF qu'ils ont, via le juge d’instruction du Tribunal de Commerce 17 de Madrid Manuel Ruiz de Lara, saisi la Cour de justice de l’Union Européenne (CJUE) pour délivrer une décision préliminaire. Cette dernière sera chargée «de préciser s’il y a abus de position dominante de l' UEFA et de la FIFA», explique le média belge, qui a eu accès au document officiel en question.

Quand la justice s'en mêle...

«L’importance sociale et économique incontestable découlant de ce litige et de l’interprétation du droit communautaire nécessite une résolution rapide de la part de la Cour de justice de l’Union européenne», explique le juge espagnol dans sa requête, qui demande à l'instance européenne de trancher sur les questions de concurrence, mais aussi sur la légalité des sanctions imaginées par Aleksandr Ceferin et l'UEFA, à savoir une exclusion pour deux ans des compétitions européennes.

Les 3 clubs rebelles se sont attachés les services d'une équipe juridique composée notamment de Jean-Louis Dupont, avocat belge célèbre pour avoir été à l'origine du fameux arrêt Bosman en 1995. Une décision qui avait révolutionné le mercato en Europe, permettant aux joueurs libres de partir sans indemnités de transfert et abolissant les quotas concernant les joueurs de nationalités européennes. La RTBF précise que la procédure pourrait durer plusieurs mois. Le Real, le Barça et la Juve sont bel et bien prêts à tout.

Plus d'infos

Commentaires