LdC, OM : le constat sans détour de Florian Thauvin après la défaite contre City

Strasbourg - OM : les compositions officielles
Strasbourg - OM : les compositions officielles ©Maxppp

Ce soir, l'OM a subi la loi de Manchester City dans son Vélodrome (0-3), à l'occasion de la 2e journée de la phase de poules de la Ligue des champions et a largement hypothéqué ses chances de voir le tour suivant. Recroquevillés dans leur moitié de terrain, positionnés dans un schéma très défensif (5-3-2), les Olympiens n'ont pas su développer leur jeu. Au coup de sifflet final, la déception était de mise et le constat implacable pour Florian Thauvin. «Oui, c'est vrai c'est une défaite difficile à encaisser. On savait qu'ils allaient avoir la maîtrise du ballon. On avait décidé de jouer avec un bloc bas pour les prendre en contre. On n'a pas mis en place ce qu'on voulait. C'est un autre niveau, il faut être honnête. On doit apprendre, c'est une défaite difficile. On en prend trois ce soir,» a expliqué l'attaquant marseillais, lucide.

Pour le champion du monde, le deuxième acte aura néanmoins été un peu plus abouti. Mais pas de quoi satisfaire un attaquant qui aura peu ou jamais tenté sa chance. La faute à un positionnement hyper défensif. «La deuxième période a été meilleure. On a réussi à se créer plusieurs situations, après on n'a pas réussi à concrétiser nos occasions. Pour être honnête, quand vous passez le match à 30 mètres de vos buts et que vous avez 70 mètres à parcourir pour attaquer, c'est dur d'avoir les jambes. On doit progresser dans l'utilisation du ballon et en contre-attaque.» L'OM doit maintenant tout miser sur son déplacement à Porto, le 3 novembre prochain. Un match aux airs de dernière chance. «Porto, oui c'est le match de la dernière chance. Ce qui nous fait mal, c'est la défaite face à l'Olympiakos. On doit faire mieux et apprendre», a conclu Thauvin au micro de RMC Sport.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires