Liga : le Real Madrid déjà sacré champion se balade contre Alavés

Par Valentin Feuillette
3 min.
Real Madrid CF @Maxppp

Le Real Madrid est venu à bout d’Alavés (5-0) ce mardi soir à Santiago Bernabeu, lors de la 36ème journée de Liga.

C’est un Real Madrid déjà champion qui accueillait ce mardi soir à Santiago Bernabéu, pour le compte de la 36ème journée de Liga, le Deportivo Alaves qui, de son côté, n’a plus rien à jouer cette saison. Après avoir fait la fête dans la capitale, les Merengues étaient de retour aux affaires, à domicile pour célébrer le titre devant son public mais aussi pour préparer le finale de la Ligue des Champions à venir contre le Borussia Dortmund. Malgré une saison tronquée de grosses blessures sur des joueurs importants le Real a su s’imposer pour n’avoir qu’une seule défaite en championnat pour le moment. Les Madrilènes restaient sur 7 succès consécutifs. De son côté, Alaves peut encore viser le top 10 dans une saison où le maintien est déjà largement acquis. Pour cette rencontre, Carlo Ancelotti alignait son traditionnel 4-4-2 losange avec Militão qui a enchaîné une 4ème titularisation consécutive en défense centrale avec Nacho. Eduardo Camavinga en milieu défensif entouré de Toni Kroos et Federico Valverde. Vinicius Jr, Rodrygo devant Jude Bellingham.

La suite après cette publicité

En face, un 4-3-3 avec Gorosabel, Abqar, Marin, et Duarte en défense. Blanco devant la défense et un trio offensif composé de Sola, Omorodion et Rioja. De retour dans les cages madrilènes, Thibaut Courtois s’est rapidement illustré. Sur un centre fort au premier poteau d’Hagi repoussé par Courtois, Omorodion a essayé par deux fois de le tromper mais le portier belge s’est saisi finalement du ballon (2e). Grâce à un centre téléguidé de Kroos au second poteau vers Bellingham, l’Anglais a tenté une remise pied gauche de volée mais le ballon a finalement terminé au fond du but en touchant le poteau. De la réussite mais un très beau but pour ouvrir le score (10e, 1-0). Les Merengues n’ont pas traîné pour doubler la mise. Avec une énorme déboulé de Camavinga qui s’est projeté dans la surface et a débordé facilement Blanco puis a centré pied droit pour Vinicius, auteur d’une première grosse frappe quelques minutes avant (20e), qui a terminé dans le but vide (27e, 2-0). Mais les joueurs de Carlo Ancelotti n’ont pas levé le pied.

À lire JO 2024 : Kylian Mbappé botte en touche

Un troisième avant la pause !

Pendant le temps additionnel de la première période, Valverde a triplé la mise pour les siens. Après un décalage de Bellingham sur le côté droit, l’Uruguayen est venu fixer pour envoyer un missile au premier poteau qui a transpercé la lucarne d’Owono (45e+1, 3-0). Les Madrilènes ont été nettement supérieurs ce soir et l’ont largement montré avec ces trois buts inscrits dès le premier acte. Même quand les joueurs d’Alavés ont essayé de se monter entreprenants, ils ont été dégoûtés par Courtois, auteur d’une autre parade devant Hagi (37e). Le second acte a été une nouvelle domination madrilène malgré quelques parades de Courtois (56e, 58e). Dès la reprise, Camavinga a bien failli y aller de son but après un magnifique festival de dribbles (53e). Trouvé en plein coeur de la surface, Rodrygo a aussi tenté sa chance mais Owono a repoussé l’attaque (59e), alors que la nouvelle frappe lointaine de Valverde n’a pas été cadrée (61e).

La suite après cette publicité

Classement live

Trouvé dans la surface, Bellingham a enchaîné un double contact puis une passe piquée pied gauche pour servir Carvajal devant Owono mais le gardien a réalisé une bonne sortie (66e). A l’approche de la fin du match, Vinicius a été parfaitement lancé par Bellingham dans la surface, un peu excentré et le Brésilien a envoyé une frappe puissante croisée pour tromper Owono (70e, 4-0). Avec cette large avance, Carlo Ancelotti a réalisé quelques changements qui ont été bénéfiques pour accroître encore plus l’avance et faire le plein de confiance. Entré en jeu, Arda Güler a inscrit l’ultime but de la rencontre. Sur un contre mené par Rodrygo qui a perforé la défense puis a ouvert son pied mais il a été contré. Le ballon est revenu sur Güler qui a juste ouvert son pied gauche pour conclure cette action (81e, 5-0). Voilà qui a été bien suffisant pour boucler un large succès en toute tranquillité.

La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité