Juninho donne le ton pour le mercato de l'OL

Juninho s'est longuement exprimé au sujet du mercato estival à venir pour l'Olympique Lyonnais.

Juninho lors d'un entrainement de l'OL
Juninho lors d'un entrainement de l'OL ©Maxppp
La suite après cette publicité

Quelques heures après la parution de l'interview choc de Rudi Garcia dans les colonnes de L'Équipe, Juninho était sur le plateau d'OLTV. Évidemment, le directeur sportif de l'Olympique Lyonnais a répondu aux attaques de son ancien entraîneur, mais il a également profité de cet entretien pour évoquer les dossiers chauds du prochain mercato estival. Le Brésilien a ainsi confirmé l'arrivée de Damien Da Silva (33 ans) qui a depuis été officialisée et le probable départ en prêt de Cenk Özcaçar (20 ans).

Mais il ne s'est pas arrêté là. «On travaille, on sait ce dont on a besoin, on a un club à gérer derrière, je regarde beaucoup. On a ciblé des joueurs, mais ce n'est pas facile avec la crise, qui est mondiale. Les Anglais vont contrôler le marché. (...) On travaille pour avoir une équipe encore meilleure, il faut partir de cette base-là, des joueurs qui nous apportent de l’envie, de la gagne, qu’on a perdu depuis longtemps», a-t-il expliqué, liant l'arrivée d'un attaquant à l'avenir de Moussa Dembélé (24 ans), prêté avec option d'achat à l'Atlético de Madrid, avant de poursuivre.

«Que les joueurs qui ne sont pas contents d'être ici partent»

«Peut-être qu’on va rater des choses sur le mercato, on essaie de peser le pour et le contre, pour les besoins de l’équipe. On a besoin de percussion, d'être capable de sortir de la pression», a-t-il lâché, évoquant la succession de Memphis Depay (27 ans), parti libre à l'issue de son contrat. «Pour remplacer Memphis, je pense qu’on a besoin d’un ailier qui provoque, qui élimine, qui va vite et qui défend. On travaille sur des pistes, pas faciles, ce sont des joueurs qui coûtent cher».

Dans le sens des départs, ensuite, l'homme fort du sportif chez les Gones s'est montré on ne peut plus clair. «Il faut que les joueurs qui ne sont pas contents d’être là partent. Pour le bien de tous», a-t-il envoyé, prenant notamment l'exemple de Thiago Mendes (29 ans). «Peut-être l’idéal, c’est qu’il parte, il est peut-être d’accord aussi. Mais toute la saison, il a été très impliqué», a-t-il conclu. L'été sera chaud à Lyon.

Plus d'infos

Commentaires