Ligue 1 : José Fonte sauve le LOSC face à Strasbourg

Dans un jour compliqué, le LOSC a dû se contenter d'un nul 1-1 lors de la réception de Strasbourg. Les Dogues ont même couru après le score une bonne partie du match, sauvés dans les dernières minutes par son capitaine José Fonte. Lille reste leader mais voit son avance se réduire.

José Fonte les yeux sur le ballon
José Fonte les yeux sur le ballon ©Maxppp

Eliminé de la Ligue Europa cette semaine, le LOSC revenait aux affaires domestiques. Toujours leader de la Ligue 1 à l'heure de recevoir Strasbourg, Lille devait répondre au PSG, vainqueur sans trembler hier de la lanterne rouge Dijon, et mettre au passage la pression sur l'OL, en déplacement sur la pelouse du Vélodrome ce soir (le match entre les deux Olympiques est à suivre en live ici sur notre site). Après avoir fait tourner une partie de son effectif à Amsterdam jeudi soir, Galtier remettait un onze plus classique dans lequel Pied prenait place suite à la blessure de Celik. Araujo, André, Soumaré et Bamba entamaient la rencontre derrière le duo Ikoné-David. Le Racing avait avoir fort à faire, d'autant que la régularité lui manque depuis le début de la saison.

La suite après cette publicité

Le 4-3-2-1 resserré de Laurey fonctionnait plutôt bien en ce début de rencontre, malgré la domination territoriale de Dogues, et la vitesse de leur jeu. Araujo et Bamba tentaient souvent de repiquer dans l'axe pour trouver leurs partenaires dans le dos de la défense. Les tentatives échouaient régulièrement, mais les Alsaciens avaient le plus grand mal à tenir le ballon, provoquant déjà la colère de Laurey sur son banc. L'entraîneur strasbourgeois avait pourtant de quoi être satisfait. Ses joueurs affichaient beaucoup de concentration et mettaient de plus en plus d'intensité dans les duels sans provoquer de faute. Face à tant d'énergie, Lille commençait à tirer la langue et à se montrer de moins en moins efficace dans ses circuits de passes.

Lille perd deux précieux points, mais ne perd pas

Maignan passait jusque-là un après-midi tranquille, mais sur ce centre travaillé de Guilbert, il ne pouvait que freiner la reprise soudaine d'Ajorque du pied gauche (0-1, 36e). Surpris sur sa pelouse, le LOSC vivait un mauvais moment. Quelques instants plus tard, c'est Caci qui trouvait la tête de son immense partenaire. Maignan sauvait cette fois son camp en deux temps d'un magnifique arrêt réflexe (38e). Avant de revenir au vestiaire, Kawashima s'employait une première fois sur cette tête en cloche de Botman (42e), mais les Nordistes éprouvaient toujours autant de mal dans le jeu. La seconde période s'ouvrait sous les mêmes auspices puisque sur un ballon égaré, Bellegarde résistait au retour de Botman pour manquer le cadre d'un tir croisé (47e).

On pouvait se demander si le Racing n'allait pas regretter ses occasions manquées, sans le regard de Laurey, rentré précipitamment au vestiaire, malade. Les dynamiteurs lillois disparaissaient dans ce match, alors Galtier procédait à trois changements d'un seul coup avec les entrées de Yazici, Weah et Xeka à la place de Araujo, Bamba et Soumaré (61e). Ikoné, décidément en jambes, mais inefficace dans ses choix, tentait de sonner la révolte d'un tir repoussé par Kawashima (62e). Les minutes s'écoulaient, Strasbourg reculait toujours plus, abandonnant complètement le contrôle de cette fin de match. Weah (74e) et Ikoné (78e) s'essayaient encore mais la lumière venait de José Fonte, plus aérien que Lienard au second poteau sur ce centre d'André (1-1, 86). La fin de match devenait dingue car si Lille perdait deux points dans la course au titre, Maignan sauvait les siens dans les ultimes secondes (90e+4). Le LOSC reste leader mais est désormais à portée de tir de ses poursuivants.

Le classement de Ligue 1.

Plus d'infos

Commentaires