Girondins de Bordeaux : des nouvelles d’Alberth Elis

Par Max Franco Sanchez
2 min.
Alberth Elis lors de sa sortie sur civière face à Guingamp @Maxppp

Placé en coma artificiel par les médecins samedi soir, Alberth Elis a été opéré avec succès pendant la nuit.

Samedi soir, les Girondins de Bordeaux se sont imposés 1-0 face à Guingamp. Un duel très important pour l’écurie girondine, qui s’éloigne ainsi un peu plus de la zone rouge pour s’installer dans le milieu de tableau, occupant désormais la treizième place. Seulement, dans les heures qui ont suivi le coup de sifflet final, l’ambiance n’était pas à la célébration. En tout début de partie, Alberth Elis avait ainsi été victime d’un gros choc à la tête, et souffre d’un traumatisme crânien assez sévère. A tel point qu’il a été placé en coma artificiel par les médecins.

La suite après cette publicité

Comme l’expliquait France Bleu Gironde peu avant minuit, on était très inquiet chez les Girondins quant à l’état de santé de l’attaquant hondurien de 28 ans et sa future évolution. Et la nuit a été assez mouvementée pour lui, même si les nouvelles sont a priori plutôt bonnes. Comme indiqué par le journaliste hondurien Oscar Funes, il a été soumis à une intervention chirurgicale. Cette dernière s’est bien passée et le joueur se trouve actuellement en salle de récupération.

À lire ASSE : un ancien d’Arsenal en pole pour le rachat

La presse hondurienne donne de bonnes nouvelles

De son côté, le média Deportes TVC rajoute que cette opération a duré au moins deux heures, et l’attaquant est a priori hors de danger maintenant. La presse hondurienne se veut ainsi assez optimiste et se tourne déjà vers l’avenir en évoquant une récupération du joueur. Même si, dans ce type d’affaires, il est toujours bien de rester prudent et d’attendre une confirmation officielle du club ou bien des services médicaux.

La suite après cette publicité

Il est de toute façon évident que suite à cet accident, le football n’est pas la priorité et que le plus important est que le joueur puisse retrouver une vie normale avant même d’imaginer un retour sur les terrains. Dans le même temps, les hommages et les messages de soutien de joueurs, clubs et supporters se multiplient sur les réseaux sociaux.

La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité