Real Madrid : Eden Hazard, un retour sous haute surveillance

Hier soir, le milieu de terrain belge a disputé son premier match officiel de la saison. Mais la prudence reste de mise.

Eden Hazard face au Borussia Mönchengladbach
Eden Hazard face au Borussia Mönchengladbach ©Maxppp
La suite après cette publicité

Pour le moment, Eden Hazard (29 ans) est loin d’avoir rentabilisé les 100 M€ (voire 160 M€ selon certaines rumeurs) investis par le Real Madrid sur lui en 2019. Car depuis qu’il joue pour les Merengues, le Belge fréquente davantage l’infirmerie que les terrains. Déjà critiqué à cause d’un petit surpoids affiché lors de son arrivée en Espagne, Hazard avait ensuite enchaîné les pépins physiques. Résultat : pas moins de 186 jours d’indisponibilité lors de sa première année à Madrid ! Un terrible constat.

Malheureusement pur le joueur, la poisse ne l’a pas lâché en ce début de saison. Blessé dès la reprise, il n’a joué aucun match officiel depuis l’élimination de la Casa Blanca par Manchester City en huitième de finale de Ligue des Champions le 7 août dernier. Une nouvelle longue absence qui a donc pris fin hier lorsque Hazard est entré à vingt minutes de la fin du match de Ligue des Champions face au Borussia Mönchengladbach. Vingt minutes durant lesquelles l’ancien Blue a pu se créer une action de but avant de participer à l’un des deux buts merengues en fin de match. De quoi le satisfaire.

Un retour durable ?

« Je pense qu’on a montré beaucoup de caractère, pour pouvoir remonter ces deux buts de retard. On aurait pu marquer plus, moi-même j’ai eu des occasions, mais je n’y suis pas parvenu. Ce ne sont pas trois points, mais le résultat a le goût d’une victoire. Je me suis senti bien et j’ai eu l’occasion de marquer un but, mais j’ai raté. Je suis content de revenir. ce que j’aime, c’est jouer au football, surtout après avoir été indisponible pendant deux, trois mois. J’avais très envie (de rejouer). »

Reste maintenant à savoir comment Zinedine Zidane gérera le retour à la compétition de son milieu offensif. Car avec un calendrier décalé en raison de la crise du coronavirus, les équipes européennes enchaînent les matches tous les trois jours. Un rythme encore trop élevé pour le Belge. « Le plan, c’est d’essayer de le faire jouer petit à petit, d’y aller en douceur. On verra de quelle manière on va le faire car on joue tous les trois jours », a déclaré Zidane à l’issue du match. Patience donc.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires