PSG : un nouveau club entre dans la course pour Keylor Navas

Convoité par Naples, Keylor Navas pourrait se trouver un point de chute bien plus au nord selon les informations des médias anglais.

Keylor Navas sous les couleurs du Paris Saint-Germain
Keylor Navas sous les couleurs du Paris Saint-Germain ©Maxppp
La suite après cette publicité

« À savoir si Keylor va partir, je sais qu’il a des sollicitations, mais aujourd’hui, il se comporte de manière très professionnelle. J'ai fait un choix en nommant Gigio (Donnarumma) numéro 1, et Keylor (Navas) numéro 2. Je n’ai pas de repères par rapport à la saison dernière. Les séances se passent bien. Gigio semble épanoui et c’est normal, et c’est évidemment plus compliqué pour Keylor. C’est un grand compétiteur, à qui on doit beaucoup de respect par rapport à ce qu’il a fait dans sa carrière, ses trophées remportés. Après ce sont les performances. S'il y a un numéro 1 et un numéro 2, le 2 peut concurrencer le numéro 1 ».

Dans l'esprit de Galtier, c'est très clair. Keylor Navas sera le gardien remplaçant cette saison à Paris, et il n'y aura pas de rotation dans les cages parisiennes. Dès lors, l'ancien du Real Madrid, qui veut jouer régulièrement, est à la recherche d'un club. Naples est très intéressé, et voudrait l'inclure dans le deal pour Fabian Ruiz, comme révélé en exclusivité sur Foot Mercato.

West Ham prend la pole

Le challenge napolitain semblait d'ailleurs bien tenter le portier de 35 ans, qui aurait même donné son accord aux Napolitains. Et voici qu'un nouveau club veut enrôler le gardien et jouer un sale coup aux Italiens. Selon The Sun, il s'agit de West Ham, qui aurait même doublé l'écurie de Serie A, notamment parce que les Hammers proposent un salaire bien plus intéressant au joueur.

Le club londonien veut ainsi préparer l'avenir sans Fabianski, dont le contrat termine dans un an, alors qu'Areola reste considéré comme une doublure du côté de Londres. Les Hammers vont devoir se mettre d'accord avec le PSG mais quand on connaît les moyens colossaux des écuries anglaises, cela risque d'aller assez vite...

Plus d'infos

Commentaires