Le Bayern surclasse Stuttgart et s'offre le titre honorifique de champion d'automne

Serge Gnabry percute la défense de Stuttgart.
Serge Gnabry percute la défense de Stuttgart. ©Maxppp

Avant la trêve hivernale et le match du Borussia Dortmund demain face à la lanterne rouge de Bundesliga, Greuther Fürth, le Bayern prend provisoirement neuf longueurs d'avance en tête du classement grâce à sa large victoire à Stuttgart dans le cadre de la 16e journée du championnat d'Allemagne (5-0). Après une première demi-heure jouée au ralenti (hormis un bon ballon de Pavard pour Gnabry, 19e), le tenant du titre a haussé le ton dans la fin du premier acte. Leroy Sané a d'abord sollicité Florian Müller d'une frappe en force (30e), avant de décaler dans la foulée Benjamin Pavard sur la droite de la surface, qui a vu sa reprise être contrée (31e). Sané a finalement fait la différence dans le rond central sur sa prise de balle, avant de perforer la défense adverse - qui s'est un peu délitée toute seule - en remontant le terrain plein axe, et de servir à sa gauche Serge Gnabry, qui a alors enroulé un amour de frappe du droit dont la course s'est terminée dans la lucarne gauche de Müller (1-0, 40e).

La suite après cette publicité

Mais le Rekordmeister a à nouveau desserré l'étreinte ensuite. C'est ainsi que Philipp Förster (45e+2), Wataru Endo (47e) et encore Förster (48e) ont fait passer un frisson dans le dos de la défense du Bayern. Avant que les locaux ne payent la note. Marc Roca a récupéré haut, puis a trouvé un relais avec Jamal Musiala, avant de servir Thomas Müller. Celui-ci a remonté le terrain pour trouver Gnabry sur la droite de la surface, qui s'est amusé avec Marc Oliver Kempf en entrant intérieur d'un crochet avant de terminer au sol, du gauche (2-0, 53e). Gnabry s'est ensuite mué en passeur en lançant l'inévitable Robert Lewandowski en profondeur. Le Polonais a alors effacé Waldemar Anton sur son contrôle dans la course du défenseur, puis a lobé Müller d'un petit piqué (3-0, 69e). Un but, puis le doublé trois minutes plus tard, sur une nouvelle offrande de Gnabry (4-0, 72e). Gnabry a (encore) enfoncé le clou à la 76e, à l'affût sur un mauvais renvoi du portier adverse (5-0), après un une-deux avec Thomas Müller. Dans les dix dernières minutes, le poteau a stoppé Lewandowski (83e). Échec et mat. Seul bémol dans la soirée du champion : la sortie sur blessure à la 27ème minute du jeu du Français Kingsley Coman...

Plus d'infos

Commentaires