OM - AS Monaco : les notes du match

Pour ce dernier match de la 27e journée de Ligue 1, l'Olympique de Marseille a été surpris par l'AS Monaco à domicile (0-1). Incapables de revenir après le but de Gelson Martins, les Phocéens ont enchaîné un troisième match sans succès en Championnat.

Vanderson au duel avec Bamba Dieng lors d'OM-AS Monaco
Vanderson au duel avec Bamba Dieng lors d'OM-AS Monaco ©Maxppp
La suite après cette publicité

Après la belle victoire de l'OGC Nice contre le Paris Saint-Germain dans les derniers instants (1-0), l'Olympique de Marseille devait s'imposer à domicile contre l'AS Monaco afin de poursuivre sa course à la deuxième place. Et après sa dernière défaite à domicile contre Clermont (0-2), les Olympiens voulaient renouer avec le succès devant leur public et obligeait Nubel à se déployer d'entrée. D'abord devant Guendouzi (14e), puis devant Rongier (22e). À l'image de cette frappe non cadrée de Payet (27e), les Marseillais manquaient de précision et prenaient un premier avertissement après une contre-attaque convertie par Lucas, mais le Monégasque était finalement hors-jeu pour quelques millimètres (42e).

Une occasion qui a requinqué l'ASM, beaucoup plus entreprenante en seconde période. Et la deuxième occasion de la partie était la bonne pour les joueurs du Rocher. Bien servi par Ben Yedder, Volland se retrouvait dans la surface et pouvait éliminer Peres pour frapper... directement sur le poteau droit de Lopez. Derrière, le ballon revenait sur Martins, qui pouvait conclure à bout portant (1-0, 52e). Un coup de tonnerre au Vélodrome. Incapable de revenir au score en fin de rencontre, l'OM (3e) concède donc un troisième match de suite sans victoire et relance la course au podium avant d'aller à Brest. Lyon, Lille, Nantes, Strasbourg et Rennes peuvent y croire, à l'instar de Monaco (8e) qui pourra confirmer son bon succès du soir contre le RCSA, lors de la prochaine journée.

L'homme du match, Vanderson (7) : le latéral droit brésilien a été auteur d'une bonne copie face aux Olympiens. Actif dans son couloir il bien défendu sur le centre de Payet (2e) et bien suivi sur Bakambu dans l'axe (37e) mais a également essayé de proposer à l'avant, par du jeu long ou des centres, même si ces derniers n'ont pas toujours été tranchants (0/4). L'ancien joueur du Gremio a montré qu'il était également présent au duel puisqu'il a remporté la majorité de ceux qu'il a disputés (9/13), comme lors de bon retour sur Dieng (65e).

Olympique de Marseille

  • P. Lopez (4) : pas vraiment inquiété durant les 45 premières minutes, hormis sur le but de Jean Lucas finalement signalé en position de hors-jeu, le portier espagnol n'a pas eu bien plus de travail au retour des vestiaires. Mais après avoir été sauvé par son poteau, il a vu Gelson Martins, oublié par sa défense, le crucifier (59e). Sinon, et comme souvent, il s'est contenté d'apporter une belle solution pour la relance en jouant très haut sur le terrain. Frustrant.

  • Rongier (3,5) : dans ce 4-4-2 en losange ou 4-2-3-1 de Jorge Sampaoli, l'ancien Nantais a eu beaucoup de mal en début de rencontre avec plusieurs ballons perdus et des transmissions approximatives. Même s'il a su faire un peu mieux par la suite, le joueur de 27 ans n'a jamais su apporter un réel plus à l'OM, même lorsqu'il a joué un peu plus dans l'entrejeu après l'ouverture du score de l'AS Monaco. Auteur d'une lourde frappe sortie par Nübel en première période (22e). Remplacé par Lirola (80e) qui n'a pas apporté dans le couloir droit.

  • Saliba (6) : malgré ce résultat négatif pour le club phocéen, le défenseur prêté par Arsenal a livré une grosse prestation dans l'ensemble. Solide en charnière centrale et souvent avec un temps d'avance, il a multiplié les interventions décisives dans les derniers mètres (19e, 45e+1, 49e, 67e, 71e). Malheureusement, son match est terni par cette petite erreur d'inattention où il laisse un temps d'avance à Gelson Martins sur le but monégasque.

  • Caleta-Car (4,5) : forcément bien moins en vue que son coéquipier dans l'axe de la défense, le géant croate a eu moins de boulot. On l'a bien plus vu après la pause et il s'est vite illustré avec une double intervention très importante en tant que dernier défenseur (55e). A noter que sur le but monégasque, il est sorti sur le porteur de balle mais avec peu d'agressivité.

  • Luan Peres (3) : toujours présent sur le côté gauche de la défense, mais cette fois-ci bien plus collé à la ligne de touche, le Brésilien a très bien débuté avec un gros tacle sur Jean Lucas (6e). Malheureusement, au fil de la rencontre, la recrue estivale olympienne a souffert, prenant d'abord un carton jaune avant d'être mis en difficulté sur le but de l'ASM et la première frappe de Volland sur le poteau (59e). Un match à oublier pour un joueur qui est parfois monté mais qui a manqué de justesse dans ses dernières transmissions. Remplacé par Kolasinac (80e) qui a joué très haut mais ses quelques centres n'ont rien donné.

  • Kamara (6,5) : que dire de la performance du joueur de 22 ans ? En fin de contrat dans quelques mois, le milieu phocéen a tout ratiboisé dans l'entrejeu en faisant l'essuie-glace, surtout en première période où il avait notamment remporté 6 duels sur 7. Avec des interventions toujours importantes (3e, 35e, 48e), le Marseillais de naissance a fait énormément de bien à l'OM mais n'a pas pu éviter la défaite des siens.

  • Guendouzi (4,5) : toujours avec un gros volume de jeu, l'ancien joueur du Hertha Berlin est resté sur sa lignée en multipliant les courses que ce soit en défense ou dans le camp monégasque. Il a même donné quelques frayeurs aux Asémistes avec une frappe cadrée (14e) et un centre-tir non cadré (73e) mais son match n'a pas été forcément bon. Le joueur prêté par les Gunners nous a habitué à bien mieux dans l'entrejeu, et la mise en place tactique l'a peut-être perturbé.

  • Gerson (5,5) : dans un nouveau rôle, un peu plus dans le couloir droit, le milieu de terrain brésilien a été le maître du jeu phocéen avec Payet. Du début à la fin, il a fait preuve d'une belle justesse technique et a plutôt été intéressant en jouant simple. Cependant, dans les zones de vérité, l'ancien élément de Flamengo a manqué de précision mais sa prestation assez réussie laisse présager de belles choses pour la suite de la saison.

  • Payet (5) : aligné derrière le duo Milik-Bakambu sur le papier, le numéro 10 olympien a bien plus évolué sur le côté gauche. Très souvent recherché par ses partenaires, c'est encore lui qui a dicté le rythme côté phocéen mais encore une fois, ce petit grain de folie semble avoir disparu et le capitaine de l'OM n'a pas fait la différence malgré notamment une lourde frappe au-dessus en première période (27e).

  • Milik (3,5) : aligné aux côtés de Bakambu à la pointe de l'attaque, le Polonais a souvent été trouvé dos au but, mais les Monégasques l'ont plutôt bien muselé. On l'attendait alors dans la surface mais l'avant-centre de 28 ans n'a d'abord pas accroché le cadre sur deux coups de tête (32e, 52e). Le numéro 9 doit clairement faire bien mieux.

  • Bakambu (3) : plus souvent cherché dans la profondeur que son partenaire polonais, l'international congolais a beaucoup couru en première période mais il a trop souvent fait le mauvais choix, comme lors de cette incursion avant la pause (33e). Pas tranchant et décisif, il a cédé sa place à Dieng pour le premier changement de Jorge Sampaoli (65e). Le récent vainqueur de la Coupe d'Afrique des Nations a tenté de perturber la défense monégasque avec des appels dans la profondeur, en vain.

AS Monaco

  • Nübel (6) : le portier prêté par le Bayern Munich à l'ASM a réalisé un match plutôt sérieux. Il a bien capté la frappe au sol de Guendouzi (14e) et réalisé un bel arrêt sur la frappe de Rongier (21e). Plutôt bon dans le jeu long (10/16), il a également été présent dans les airs mais n'a finalement que rarement été inquiété.

  • Henrique (5) : le latéral droit monégasque a réalisé un match correct. Il a remporté 4 de ses 9 duels, et a plutôt été précis dans ses passes avec 75% de réussite et dans ses centres. Mais il a également perdu un peu trop de ballons (17). Sinon, il a bien repris le centre de Payet qui filait vers Guendouzi (10e).

  • Badiashile (6,5) : le jeune défenseur central (20 ans) a livré une belle prestation. Il a souvent été à la réception des centres marseillais, comme sur ceux de Payet (3e) et de Peres (11e). Il a également réalisé une bonne sortie pour contrer la frappe de Guendouzi (21e). Tentant de proposer du jeu long (3/6), il a permis à son équipe de ressortir par sa propreté dans les transmissions (1 passe courte ratée). Remplacé par Matsima (78e).

  • Disasi (7) : à l'image de son partenaire de la défense centrale, l'ancien Rémois a réalisé une bonne prestation. Présent à la récupération comme lorsqu'il est bien sorti devant Milik (25e) ou qu'il a bien protégé le ballon devant Guendouzi (35e), il a également tenté d'allonger le jeu, avec cependant une réussite variable (5/8). Averti à la 56e minute.

  • Vanderson (7) : voir ci-dessus

  • Tchouaméni (6) : le jeune milieu français a été plutôt bon défensivement mais son positionnement tactique ne lui a pas permis d'apporter sur le plan offensif. Très bon dans les duels, puisqu'il en a remporté 8/11 et très précis dans ses transmissions, le joueur formé aux Girondins de Bordeaux a également été important à la récupération et à la construction de son équipe notamment en seconde période.

  • Fofana (5) : le numéro 22 de l'ASM n'a pas été le plus en vue de ses coéquipiers. Pas à l'aise dans les duels (3/8), il n'a pas non plus été très tranchant à la récupération. Il n'a pas touché beaucoup de ballons et en a perdu beaucoup, mais il a été présent dans le pressing de son équipe. Il a tenté sa chance de l'extérieur de la surface, sans trouver la cible (83e).

  • Jean Lucas (4,5) : le Brésilien passé par l'OL n'a pas réalisé une très grosse performance face à l'OM. D'entrée de jeu, il a été bien repris sur son accélération sur le côté (5e), avant de plus ou moins disparaître même s'il a cru ouvrir le score avant d'être signalé hors jeu de peu (42e). Pas forcément très en vue balle au pied, il s'est tout de même mis au diapason de ses coéquipiers en termes de repli défensif et d'implication.

  • Martins (5,5) : le buteur monégasque du soir a réalisé une bonne prestation, il a été sérieux dans ses tâches défensives, réalisant 4 tacles et remportant 9 de ses 13 duels. Sur le plan offensif, il a été en réussite dans ses dribbles (3/3) et il s'est retrouvé au bon endroit après le poteau de Volland pour débloquer la situation et offrir la victoire à l'ASM (59e). Remplacé par Diop (78e).

  • Volland (5,5) : l'avant centre allemand a vécu une soirée compliquée au départ, mettant du temps à rentrer dans son match. Etant souvent bien cadré par Saliba ou Kamara, il a perdu la plupart de ses duels mais lorsqu'il a réussi à se démarquer dans la surface, il aurait pu inscrire l'ouverture du score si sa frappe n'avait pas terminé sur le poteau après la belle passe de Ben Yedder (59e). Sans regrets puisque Gelson Martins en a profité pour finir le travail. Remplacé par Boadu (78e).

  • Ben Yedder (6) : le capitaine monégasque a réalisé un bon match. Sa première mi-temps, à l'image de son équipe, a été plus compliquée mais il a ensuite réussi à relever le niveau. Auteur d'une passe pour Volland qui aurait pu être décisive sur l'ouverture du score de Gelson Martins, il n'a pourtant pas toujours été précis dans ses transmissions (76%) mais il a été l'un des joueurs monégasques responsables du meilleur visage de son équipe en seconde période. Remplacé par Golovin (87e).

Plus d'infos

Commentaires