Nantes : la belle éclosion de Randal Kolo Muani

Révélation du début de saison du côté du FC Nantes, le jeune attaquant Randal Kolo-Muani ravit son entraîneur et ses coéquipiers. Il ne lui manque plus qu'un premier but pour marquer le coup, après en avoir été privé de justesse de deux, contre Monaco et Saint-Étienne.

Kolo-Muani lors d'un match de préparation face à Gijon en 2019
Kolo-Muani lors d'un match de préparation face à Gijon en 2019 ©Maxppp

Deux nuls, une victoire et une défaite. Le rythme du FC Nantes en ce début de saison ressemble à celui d'une équipe qui finira au mieux dans le ventre mou, au pire dans le dernier tiers du classement de Ligue 1. Pourtant, le club de Loire-Atlantique propose jusqu'à présent un jeu plutôt intéressant, où se détache une nouvelle trouvaille en la personne de Randal Kolo Muani. Voilà trois matches d'affilée que le jeune attaquant de 21 ans débute dans la peau du titulaire. Un simple coup d'œil aux statistiques n'incite pas à l'optimisme avec zéro but marqué, mais cela ne situe clairement pas son apport dans le jeu nantais.

La suite après cette publicité

Privé de deux buts après appel à la VAR (contre Monaco le 13 septembre et contre l'AS Saint-Étienne hier), le longiligne attaquant est une bouffée d'air frais pour son équipe. Déplacements intelligents (à l'image de celui sur le but de Moses Simon hier), remises intéressantes, capacité de débordements, le jeune Kolo-Muani séduit. « Maintenant, c'est parti, c'est lancé, c'est un joueur qui bonifie le collectif. Sur le plan individuel, c'est un joueur de Ligue 1. Il est très intéressant », a glissé Christian Gourcuff après la rencontre face aux Verts, relayé par Ouest-France.

Ne manque plus qu'un but

Kolo-Muani a clairement tapé dans l'œil de Gourcuff, qui s'est d'ailleurs appuyé sur son exemple pour répondre à Stéphane Ziani, coach des U19 du FC Nantes, sur le manque de passerelle entre la formation et l'équipe professionnelle. Kolo Muani a bien fait ses classes dans la pouponnière nantaise (nous vous le présentions en 2016), mais il n'était pas forcément considéré comme un futur cador. La saison passée, il était parti à Boulogne-sur-Mer pour bénéficier de temps de jeu, en National, et cela s'était soldé par 3 buts... et 2 cartons rouges.

Le natif de Bondy a su se remettre en question pour aborder une saison décisive pour son avenir. Et jusqu'à présent, cela marche plutôt bien, même s'il court après son premier but en Ligue 1. Cela ne devrait plus tarder au regard de son investissement et des occasions créés. « Je trouve qu’il progresse à chaque match. Il donne plus de solutions et notamment dans la profondeur. Il doit garder cette confiance », a assuré le défenseur Dennis Appiah. Prochaine tentative vendredi prochain sur la pelouse de Lille.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires