Exclu FM Serie A

AS Roma : José Mourinho réfléchit à un départ cet été

Par Valentin Feuillette
4 min.
José Mourinho sur le banc de la Roma @Maxppp

Alors que les Giallorossi pointent à la 8ème position du championnat, José Mourinho pourrait bien quitter Rome en fin de saison. Son contrat prendra fin le 30 juin prochain et le Portugais réfléchit à un nouveau challenge.

Arrivé sur le banc de l’AS Roma en 2021, José Mourinho a redonné ses lettres de noblesse aux Giallorossi en remportant notamment la Conference League en 2022, avant de disputer une finale perdue d’Europa League en 2023. Malheureusement, cette troisième saison du Portugais à la tête de la Louve est plus mouvementée. En octobre dernier, des rumeurs d’un possible départ circulaient d’ores et déjà dans la presse italienne : «Il y a trois mois, j’étais aimé. Il y avait de la panique rien qu’en parlant de mes adieux. Aujourd’hui, vu qu’on a eu un début de saison horrible en championnat, je suis remis en question. Mais ce n’est pas un problème. Vous n’arrêtez pas de parler de l’avenir, mais je n’ai pas à parler de l’avenir», avait alors précisé l’entraîneur. Mais les mois passent et les résultats ne sont pas au mieux, notamment en Serie A. Un départ de José Mourinho à l’issue de son contrat n’est pas impossible, bien au contraire. Selon nos informations, les deux parties, Mourinho et le club romain, sont en pleine réflexion quant à leur avenir commun.

La suite après cette publicité

«Le Brésil ne m’a pas appelé pour devenir le nouvel entraîneur. J’ai dit à mon agent : ne parle à personne tant que je serai l’entraîneur de l’AS Roma.  Je fais confiance à 100% aux propriétaires de l’AS Rome. Je les ai toujours informés, y compris lorsque le Portugal m’a appelé… Et lorsque le club saoudien m’a appelé l’été dernier», a récemment expliqué le Portugais de 60 ans. José Mourinho l’a répété : il ne négociera pas au cours d’une saison par respect pour la direction romaine avec qui il entretient de très bons rapports et pour ne pas dérégler son groupe, encore en lice en Coppa Italia, en Serie A et en Europa League. Malgré cette entente cordiale, l’entraîneur natif Setúbal n’est pas certain de vouloir prolonger son contrat avec l’AS Roma qui devra alors écrire un nouveau chapitre.

À lire Serie A : victorieux à Rome, le Bologna de Thiago Motta se rapproche de la C1

L’impact du départ de Tiago Pinto

Selon nos informations, le départ à venir officialisé du directeur sportif, Tiago Pinto, pourrait également entraîner la fin programmée de José Mourinho sur le banc romain. Très proche du Special One, le dirigeant portugais avait été le grand artisan de la venue de l’ancien entraîneur du Real Madrid et de Chelsea sur le banc des Giallorossi en 2021. Alors que son contrat avec la Louve prendra fin le 30 juin prochain, José Mourinho hésiterait à rester à Rome. Les négociations pour un renouvellement ne sont pas totalement fermées aujourd’hui mais Mourinho réfléchit à partir. Le président et propriétaire du club, Dan Friedkin, a d’ores et déjà listé plusieurs noms pour prendre la possible succession du tacticien portugais. Parmi ces profils, Raffaele Palladino, Gian Piero Gasperini et Ivan Juric jouissent d’une belle cote en interne, alors que leur contrat respectif prendra fin avec Monza, l’Atalanta et le Torino. Sans banc depuis plusieurs, Antonio Conte et Igor Tudor sont également appréciés. En interne, les signaux sont assez unanimes sur un départ prochain de Mourinho qui réfléchit concrètement à un nouveau défi inédit. Mais la balle reste encore dans le camp de José Mourinho qui aura le dernier mot. Affaire à suivre de ce côté.

La suite après cette publicité

Ce dernier est très attiré par un challenge en Arabie saoudite pour participer au développement du football saoudien ou prendre en charge une sélection nationale, à moins de deux ans de la prochaine Coupe du Monde. Mais évidemment, le prochain entraîneur de l’AS Roma sera en grande partie déterminé par le futur directeur sportif : «ce fut trois belles années avec José Mourinho et Tiago Pinto, mais aujourd’hui, on nous fait comprendre en interne qu’il faut entamer une nouvelle transition pour retrouver le succès à l’échelle nationale», nous confie l’un des assistants d’Alberto De Rossi, directeur du développement. D’après nos indiscrétions, pour reprendre le travail de Tiago Pinto, le club romain sonde plusieurs dirigeants dont François Modesto, actuellement en poste à Monza. Débaucher le duo Palladino/Modesto est plus qu’une simple possibilité. Federico Cherubini, Javier Ribalta et Frederic Massara sont également des noms à surveiller. L’heure du changement devrait donc être programmée pour juillet prochain.

La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité