Juventus : qui est Franco Tongya, ce jeune milieu en partance pour l'OM ?

Plus tôt dans la journée, nous vous indiquions que le jeune attaquant de l'OM, Marley Aké, allait effectuer un chassé-croisé avec le milieu de la Juventus Franco Tongya. Qui est cet Italien d'origine camerounaise ? Présentation.

Franco Tongya sous les couleurs de la Juventus
Franco Tongya sous les couleurs de la Juventus ©Maxppp
La suite après cette publicité

La nouvelle a surpris tout le monde. Ce midi, l’Olympique de Marseille et la Juventus ont créé la surprise en négociant un échange de jeunes talents, à savoir Marley Aké (20 ans) et Franco Tongya (18 ans), joueur de l’équipe U23 bianconera (10 matches cette saison). Comme nous vous le révélions, l’agent du Marseillais se trouve déjà dans le Piémont pour sceller l’arrivée de son jeune protégé chez les Bianconeri où un contrat de quatre ans et demi l’attend. De son côté, Tongya débarquerait sur la Canebière et parapherait un bail jusqu’en 2025 ! Inconnu du grand public, le natif de Turin mérite donc une petite présentation.

« La Juventus l’a recruté quand il avait 7 ans en 2009. Tongya était ensuite le capitaine des U15 bianconeri, qui ont remporté le titre de champion d’Italie (en 2017 contre l’Inter, ndlr). Il a aussi joué avec les sélections italiennes de jeunes. Il a participé à un Euro et une Coupe du Monde (U17 en 2019, ndlr) », nous explique Giacomo Iacobellis, journaliste à TMW. « Avec la Nazionale U17, Tongya a d’ailleurs marqué un but et faisait partie des meilleurs jusqu’à l’élimination en quarts de finale (2-0 face au Brésil) », ajoute Filippo Bonsignore, suiveur de la Juventus pour Il Corriere dello Sport. Des performances en azzurro qui ont d’ailleurs fait parler au Cameroun. Car les Lions Indomptables auraient bien aimé le convaincre de défendre leurs couleurs. En vain.

« Mes parents sont camerounais. Ma mère et mon père sont nés à Douala et ils vivent en Italie depuis 20 ans. La Fédération camerounaise m’a contacté à de nombreuses reprises pour évoluer chez les jeunes, chose que j’ai refusée. Je me suis déjà posé la question de jouer pour le Cameroun ou pas. Pour le moment, je ne sais pas. Je suis Italien. J’ai vécu en Italie et je me sens Italien », confiait le principal intéressé aux médias camerounais lors du Mondial U17 au Brésil.

Membre de l'écurie Raiola

Précédé par une réputation plutôt bonne, ce milieu fait l’unanimité sur un point : il a été qualifié de très physique par l’ensemble des observateurs contactés. « Tongya est un garçon intéressant parce qu’il peut évoluer à plusieurs postes. En Italie, on dit que c’est un « mezzala » (un des relayeurs positionné devant la sentinelle dans un milieu à trois ayant tendance à se déporter sur le côté), mais il a aussi été « trequartista » (milieu offensif, meneur de jeu évoluant entre le milieu et la défense adverse, capable de se muer en marqueur de buts). Il a un gabarit très physique, il est assez tonique », nous a indiqué Luca Bianchin, suiveur de la Vieille Dame pour la Gazzetta dello Sport.

« Il est bon tactiquement et techniquement. Milieu puissant qui joue avec de l’intensité. Très dynamique aussi. Pour un relayeur, il préfère attaquer que défendre. Quand il était plus jeune, certains journalistes italiens le surnommaient « le petit Pogba » , a indiqué Iacobellis. Tongya suivra-t-il les traces de son aîné français ? L’avenir nous le dira. En attendant, pour l’anecdote, le futur Marseillais a changé d’agent en 2020. Il a quitté Federico Pastorello pour rejoindre le célèbre Mino Raiola.

Plus d'infos

Commentaires