PSG : Di Maria-Icardi-Messi, un trio pas si sexy

Titularisés en attaque, les trois Argentins n'ont pas sorti leur plus grand match samedi soir contre lors du déplacement du PSG sur la pelouse du RC Lens (1-1).

Lionel Messi balle au pied lors du match RC Lens-PSG
Lionel Messi balle au pied lors du match RC Lens-PSG ©Maxppp
La suite après cette publicité

Un match sans Neymar et Kylian Mbappé, ce n'est pas tous les jours au Paris Saint-Germain. En l'absence du Brésilien, touché à la cheville et absent de nombreuses semaines, et avec un champion du Monde 2018 fatigué et sur le banc au coup d'envoi, Mauricio Pochettino a dû innover samedi soir soir contre le RC Lens, au Stade Bollart-Delelis (1-1, 17e journée de Ligue 1). Le technicien argentin a donc décidé d'aligner d'entrée ses trois compatriotes offensifs, à savoir Angel Di Maria, Mauro Icardi et Lionel Messi. Un trident qui a de la gueule sur le papier, mais qui n'a pas donné grand-chose dans le Pas-de-Calais.

Si l'ancien capitaine du FC Barcelone a été le meilleur des trois, lui qui a souvent pris les choses en main balle au pied pour tenter de faire bouger les choses et qui a surtout touché le poteau en début de rencontre (5 tirs, 0 cadré), les deux autres ont franchement déçu. Habitué à nous offrir des coups d'éclat, Angel Di Maria a clairement été un ton en-dessous à Bollaert. «El Fideo» a rapidement affiché un déchet technique criant, avec des passes imprécises et quelques contrôles ratés. Sa frustration s'est même rapidement vue depuis les tribunes.

Leca : «je ne pense pas que Paris a manqué d'envie ce soir»

Concernant Mauro Icardi, personne n'a été surpris en le voyant encore comme un véritable renard des surfaces, qui ne touche pas beaucoup de ballons dans un match. Le joueur de 28 ans a pourtant eu des opportunités pour marquer, notamment en première période, mais Jean-Louis Leca l'a écœuré. Du coup, l'ancien avant-centre de l'Inter est toujours à la recherche d'un but depuis le 19 septembre et sa réalisation face à l'OL au Parc des Princes. Et en plus de leurs petits problèmes individuels, les trois Argentins ont semblé en manque de symbiose.

La connexion n'a pas été très criante et fluide, un peu à l'image du visage affiché par le PSG sur lequel est revenu Jean-Louis Leca en zone mixte. «Ce n'est pas que Paris n'avait pas envie. Ce soir, on les a contrarié. Après, si en première mi-temps, ils marquent sur les deux grosses occasions, ça fait 1-0 ou 2-0 et ils déroulent. Et ce n'est peut-être pas la même physionomie de match. Chaque match a son histoire, je ne pense pas que Paris a manqué d'envie ce soir. Ils ont tenus jusqu'à la fin, ont essayé de revenir et ils ont réussi à revenir», a expliqué le portier du RC Lens. D'ailleurs, dès que Kylian Mbappé est notamment rentré, il y a eu une différence et un point a été arraché...

Plus d'infos

Commentaires