Hatem Ben Arfa veut prolonger à Bordeaux mais...

Moins bien après avoir réalisé une fin d'année 2020 tonitruante, Hatem Ben Arfa cherche un second souffle. A quatre mois du terme de son bail chez les Girondins de Bordeaux, le milieu offensif de 33 ans se verrait bien prolonger l'aventure. Mais le club, qui en interne traverse une zone de turbulences, semble temporiser.

Hatem Ben Arfa sous le maillot de Bordeaux
Hatem Ben Arfa sous le maillot de Bordeaux ©Maxppp
La suite après cette publicité

Une fin de mois de février agitée à Bordeaux. Au lendemain de la sortie médiatique remarquée du capitaine, Laurent Koscielny, qui a fait part en conférence de presse de la présence d'éléments perturbateurs au sein de l'effectif, c'est Hatem Ben Arfa qui fait parler de lui dans les journaux. Décisif lors de la période novembre-décembre avec les Girondins de Bordeaux (2 buts, 4 passes décisives), Hatem Ben Arfa n'était pas dans l'effectif de Jean-Louis Gasset à la reprise de janvier, en raison d'une blessure. Le milieu offensif de 33 ans peine depuis à retrouver son niveau. Et les résultats s'en ressentent. Le club au scapulaire reste sur 5 défaites et 1 nul, toutes compétitions confondues.

En fin de contrat au mois de juin, Hatem Ben Arfa essuie, comme ses partenaires, les critiques, qui, selon un proche, cité par 20 Minutes, « lui passent complètement au-dessus de la tête ». Celui-ci évoque « une nouvelle campagne de démolition » contre le joueur de 33 ans. Malgré un trou d'air, le natif de Clamart se verrait bien poursuivre l'aventure (il dispose d'une option pour prolonger). « Lui, il voudrait rester à Bordeaux car il s’y sent bien», a affirmé à 20 Minutes son entourage, qui nuance cependant. « Après aujourd’hui on ne sait pas trop où va le club, on ne sait pas quelle est sa position vis-à-vis de lui, il n’y a pas de visibilité et dans le même temps, les clubs reviennent de plus en plus vers nous après ses très bons premiers mois aux Girondins. »

Hatem Ben Arfa, un traitement de faveur qui ne passe pas ?

Hier, en conférence de presse, Jean-Louis Gasset avait évoqué le cas Ben Arfa. « Ce qui est sûr, c'est que depuis sa blessure il n'est pas revenu à son niveau de novembre, où il avait été excellent à Rennes ou Paris. Aujourd'hui, il a du mal à revenir physiquement. On sait que ce genre de joueur quand il ne fait pas la différence, il est un peu plus critiqué. C'est logique, » a expliqué le coach des Girondins, laissant planer le doute sur la gestion d'Hatem Ben Arfa. Peut-il s'en passer ? « Tout est possible ». Difficile cependant pour l'entraîneur de reprendre les clés du camion à HBA. « Gasset a fait tapis sur Ben Arfa et ce n’est pas très judicieux vu que le manque de constance d’Hatem (Ben Arfa) est justement la seule constante de sa carrière », évoque l’agent d’un coéquipier de Ben Arfa à Bordeaux, dans le média.

Hier, Laurent Koscielny a de nouveau évoqué Ben Arfa, à qui il avait reproché un manque d'implication contre Marseille (0-0). « Il y a de tout. Je ne peux pas être ami avec tout le monde. Si ça s’est aplani avec Hatem ? J’ai dit ce qu’il fallait dire. Si le message n’est pas passé, ou que tu n’as pas envie de l’écouter, c’est comme ça ». Dans une ambiance délétère, HBA et son entourage semblent vouloir aplanir les angles. « On sait très bien comment ça fonctionne, qui parle. Il y a toujours de la jalousie et c’est tellement plus facile de tout lui remettre sur le dos mais bon, il a maintenant de la bouteille sur ça. » 20 Minutes ajoute que le joueur, sur les conseils de son entourage, ne répondra pas aux critiques. Pas même à celles de son capitaine. « Pour Hatem, c’est même plutôt sein justement, il l’a bien pris sur le moment. Tant qu’il y a du respect, il n’y a pas de problème », conclut un proche.

Plus d'infos

Commentaires