L'OL tremble pour tous ses Gones formés au club

L'OL va devoir multiplier les rendez-vous avec tous ses joueurs formés au club car ils arrivent pour la plupart en fin de contrat en 2023. Cet été, il faudra soit prolonger, soit partir.

Rayan Cherki et Maxence Caqueret
Rayan Cherki et Maxence Caqueret ©Maxppp
La suite après cette publicité

Le dossier Bruno Guimarães est sans doute le plus brûlant sur le bureau de Jean-Michel Aulas. L'OL a reçu une énorme offre de 40 M€ pour son milieu de terrain brésilien de la part de Newcastle, le nouveau riche anglais. En difficulté sur le plan économique, les Gones auraient tout intérêt à accepter cette proposition même si le départ de l'international auriverde fragilisait l'effectif, qui ne parvient pas encore à redresser la situation en championnat.

Il n'empêche que cette grosse entrée d'argent frais soulagerait le club et lui permettrait d'avoir les coudées franches dans d'autres dossiers, comme ceux des prolongations des joueurs formés au club. Il y a déjà Houssem Aouar (23 ans) qu'il faudra se préparer à perdre l'été prochain. Le milieu de terrain, régulièrement annoncé sur le départ depuis plus de deux ans maintenant, a changé de représentants, passant chez ICM Stellar France afin de lui permettre de trouver la meilleure opportunité possible.

Vague de départs cet été ?

Cela tombe bien car l'international français (1 sélection) arrive en fin de contrat en 2023. L'OL espère faire une nouvelle belle vente avec un élément formé au club et fort tout de même de presque 200 matches joués sous ses couleurs chez les professionnels. Arrive un dossier autrement plus épineux avec celui de Maxence Caqueret. Lui aussi en fin de contrat dans un an et demi, le milieu de terrain de 21 ans touche un salaire de 60 000 euros mensuels, quand le club lui a proposé de passer à 150 000 euros par mois, selon L'Equipe.

C'est encore trop loin de ses attentes, lui qui est titulaire indiscutable sous les ordres de Peter Bosz. Forcément, il y a de quoi s'interroger sur la suite. «Je ne sais pas si je vais rester encore plusieurs années ou partir. Le club a déjà parlé avec mon entourage. Il y a eu des approches. Mais je me focalise sur le terrain», prévenait-il en novembre dernier. Le cas Rayan Cherki interroge aussi en interne à l'OL. Toujours pas titulaire, le milieu offensif de 18 ans progresse dans le jeu et dans son temps de jeu.

Seulement, il ne semble pas complètement épanoui dans le projet que lui propose son club formateur, qui voit également en lui une manière de renflouer ses caisses alors qu'il possède une belle cote sur le marché. Sous contrat jusqu'en 2023, il est suivi par Nice ou encore Rennes, d'après Le Progrès. Enfin, la situation d'Anthony Lopes (31 ans) semble quant à elle assez claire. Le gardien et capitaine est toujours très attaché à son club formateur et une prolongation de son contrat, qui court actuellement jusqu'en 2023, devrait être trouvée assez aisément. Les rendez-vous sont pris pour cet été.

Plus d'infos

Commentaires