Ligue 1 : le Stade Rennais vient à bout de Saint-Etienne dans les derniers instants !

Pour ce dernier match du week-end en Ligue 1, AS Monaco-PSG ayant été reporté, le Stade Rennais accueillait au Roazhon Park l'AS Saint-Etienne. Dans cette rencontre de la 15e journée, les Rennais ont décroché la victoire en toute fin de match (2-1).

Eduardo Camavinga et les Rennais n'ont rien lâché pour s'imposer en fin de match
Eduardo Camavinga et les Rennais n'ont rien lâché pour s'imposer en fin de match ©Maxppp

Un duel entre deux équipes malades. Dans le cadre de la 15e journée de Ligue 1, le Stade Rennais (12e, 18 points) recevait ce dimanche l'AS Saint-Etienne (9e, 22 points) dans son Roazhon Park. Battu par Dijon le week-end dernier (1-2) et le Celtic jeudi en Ligue Europa (1-3), le SRFC devait relever la tête cet après-midi. De leur côté, les Verts, invaincus depuis onze rencontres toutes compétitions confondues, voulaient retrouver le goût de la victoire après des nuls contre Montpellier (0-0) et La Gantoise (0-0, synonyme d'élimination en Ligue Europa). Dans les rangs rennais, Julien Stéphan sortait un 4-4-2 et changeait quasiment toute son équipe avec par exemple un duo Hunou-Niang devant. Claude Puel, lui, optait pour un 3-4-3 avec Palencia et Trauco en piston, et Diony encore titulaire en pointe.

La suite après cette publicité

Après un très léger round d'observation, les Rennais s'approchaient dangereusement du but de Ruffier. Après un petit festival devant Kolodziejczak, qui avait perdu ses appuis, Del Castillo déclenchait du gauche mais le portier français réalisait une première parade décisive (7e). Les joueurs de Julien Stéphan cherchaient à ouvrir le score. Cependant, sur une seconde offensive, Niang n'accrochait pas le cadre avec sa frappe en première intention (16e). Les Verts, eux, attendaient leur tour. Et celui-ci arrivait quelques minutes plus tard. Boudebouz bottait un corner que Bouanga prolongeait de la tête. Après un arrêt de Mendy, Diony ne ratait pas cible au second poteau et ouvrait le score (19e, 0-1). Mais ce court avantage ne durait pas bien longtemps. Six minutes plus tard, Palencia oubliait Raphinha. Del Castillo côté droit lançait alors son coéquipier qui ajustait tranquillement Ruffier du pied droit (25e, 1-1).

Les Verts crucifiés en fin de match

Les deux équipes se retrouvaient donc une nouvelle fois dos à dos et rentraient aux vestiaires sur ce score nul, puisque la frappe de Traoré après la demi-heure de jeu avait été repoussée par la défense stéphanoise (36e). Après la pause, les Bretons se montraient les plus dangereux en premier. Après une belle combinaison, Traoré était servi côté droit. Le centre de l'international malien arrivait alors sur Hunou dont la tête passait de peu à côté (53e). Le couloir droit fonctionnait bien côté rennais, avec une nouvelle occasion après l'heure de jeu. Mais sur le centre de Del Castillo, Siebatcheu, entré en jeu à la place de Niang, ne cadrait pas son coup de tête (65e). Dans l'autre moitié de terrain, les Verts n'arrivaient pas à créer le danger dans ce second acte et subissaient le jeu rennais. Auteur d'une belle prestation, Camavinga obtenait d'ailleurs un coup-franc intéressant avant de sortir.

Sur la droite de la surface, Raphinha s'élançait mais sa frappe enroulée terminait dans le petit filet extérieur de Ruffier (70e). C'était donc de plus en plus chaud pour l'ASSE mais la formation de Claude Puel ne flanchait pas encore. Les Rennais, eux, pensaient obtenir un penalty pour un tacle de Palencia sur Hunou mais M. Wattellier ne bronchait pas, et la VAR confirmait la décision de ce dernier (78e). Et sur une nouvelle occasion, Trauco ne passait pas loin du but contre son camp en détournant un coup-franc de Bourigeaud de la tête (85e). Mais le SRFC ne lâchait pas. Côté droit, Bourigeaud se chargeait d'un nouveau coup-franc et trouvait Da Silva qui fusillait Ruffier de la tête pour le but de la victoire (90e+3, 2-1) ! Au Roazhon Park, le Stade Rennais s'imposait dans les derniers instants et remontait à la onzième place. Surpris en fin de match, les Verts de Claude Puel retrouvaient malheureusement la défaite après une belle série d'invincibilité et restaient neuvièmes.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires