L’aventure de Jordan Henderson à l’Ajax tourne déjà à la catastrophe

Par Maxime Barbaud
3 min.
Jordan Henderson lors de Ajax-BFK Bodø/Glimt en Ligue Europa @Maxppp

Arrivé il y a un mois seulement après avoir tout fait pour quitter l’Arabie saoudite au plus vite, Jordan Henderson est déjà la cible de sévères critiques à l’Ajax.

« Au cours des deux ans et demi à venir, je donnerai tout ce que j’ai pour remettre le club sur les rails et pour qu’il connaisse le plus grand succès possible. » Les propos de Jordan Henderson ont très mal vieilli. Un mois après son arrivée en rock star à l’Ajax, le milieu de terrain déchante. Malgré un statut de titulaire dans le onze de John Van’t Schip, et même de capitaine le week-end dernier contre le NEC Nijmegen, l’Anglais est déjà la cible de toutes les critiques, alors qu’il n’a toujours pas connu la victoire avec son nouveau club (1 défaite et 3 nuls), enlisé dans une saison particulièrement difficile.

La suite après cette publicité

Son départ précipité d’Arabie saoudite a vite été oublié, mais pour de mauvaises raisons. Pourtant, il avait suscité la curiosité et même une certaine excitation chez les supporters, ravis d’accueillir un joueur d’un tel calibre malgré la très mauvaise saison vécue par les Ajaccides. Preuve de cet engouement, son maillot floqué du numéro 6 a connu de nombreuses ventes dès les premiers jours. Certains doivent regretter leur achat car dès le second match disputé par l’ancien joueur de Liverpool, une défaite contre Heerenveen (3-2), les premiers doutes sont survenus, et les critiques qui vont avec.

À lire Vidéo, OM : Aubameyang réduit le score

«C’est juste un joueur médiocre»

Finaliste de la Coupe du Monde 1974, Willem van Hanegem a jeté un premier pavé dans la mare. «Tous ces gens qui se sont précipités pour crier que Jordan Henderson résoudrait tout, ils ont dû être choqués. Heerenveen a pu développer son jeu avant la pause comme s’il s’agissait d’un match d’entraînement. Avec trois ou quatre passes, ils ont atteint la ligne défensive de l’Ajax et Henderson a un peu ramé», constatait l’ancien international oranje sur AD/Sportwereld, concluant par une formule cinglante. «C’est juste un joueur médiocre.»

La suite après cette publicité

De l’avis de la plupart des consultants locaux, l’euphorie aura été de courte durée. Beaucoup parlent d’un joueur dépassé par l’engagement alors que l’Eredivisie joue à un rythme moins élevé que la Premier League. Y aurait-il un problème d’ordre physique ? «Aux Pays-Bas, vous avez beaucoup de temps avec le ballon. Je ne sais pas pourquoi il ne peut pas faire la différence à l’Ajax, analyse Menno Groenveld, un agent bien en place au pays, dans un podcast de Voetbal Intertional. Mais si vous me demandez : "est-ce que j’aurais proposé Henderson à l’Ajax?" Je vous répondrais non.»

Le tacle de Rafael van der Vaart

Henderson est un cran en dessous des attentes placées en lui et le match aller de 16e de finale de Ligue Europa face à Bodø/Glimt (2-2) n’a pas arrangé son cas. L’international des Three Lions aux 81 sélections a encore déçu. Voetbal International lui a même attribué la pire note de son équipe (4,5) avec Chupa Akpom, Kenneth Taylor et Devyne Rensch. A sa décharge, c’est tout l’entrejeu qui a pris l’eau face aux Norvégiens. En ce sens, le retour à la compétition de Branco van den Boomen est une bonne nouvelle pour l’Ajax. Peut-être moins pour Henderson.

La suite après cette publicité

Ce dernier a de nouveau été pris pour cible avant le match retour jeudi soir (18h45). Cette fois de la part de Rafael van der Vaart. «L’Ajax a recruté des joueurs de qualité nulle. Il faut terminer la saison avec ça. Ils ont fait venir Jordan Henderson. Tout ce qu’il fait, c’est jouer une passe latérale ou vers l’arrière. Mais personne ne sera content de ça», déplore l’ancien milieu des Lanciers, du Real Madrid ou encore de Tottenham. Venu pour relancer l’Ajax au cœur d’un exercice très compliquée (5e d’Eredivisie), l’ancien capitaine des Reds n’aura pas le droit à son état de grâce.

La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité