Le sacré coup de gueule de Pablo Longoria après la saison cauchemardesque de l’OM

Par Jordan Pardon
3 min.
Pablo Longoria en conférence de presse @Maxppp

Malgré sa victoire obtenue face au Havre ce dimanche (1-2), l’OM ne participera pas à une Coupe d’Europe la saison prochaine. Une première depuis 2019, ce qui a d’ailleurs eu le don d’agacer Pablo Longoria après la rencontre, sans filtre.

Pour la première fois depuis 2019, l’OM ne participera à aucune Coupe d’Europe la saison prochaine. Une anomalie, au regard de tous les moyens déployés ces dernières saisons, et encore plus l’été dernier avec les arrivées de Pierre-Emerick Aubameyang, Geoffrey Kondogbia, Illiman Ndiaye, Ismaila Sarr et co. Oui mais voilà, la greffe n’a jamais véritablement pris, ou alors par séquences et puis c’est tout. Si le premier cité a lui rempli sa part du contrat, marquant 17 buts en Ligue 1, dont un nouveau ce soir face au Havre, il a trop rarement été accompagné.

La suite après cette publicité

Des jolies parenthèses, il y en a eues dans cette équipe, à l’image de cette qualification inattendue en demi-finale de Ligue Europa, finalement perdue face à l’Atalanta Bergame (4-1 score cumulé), mais cela reste bien trop insuffisant pour supplanter le reste de cette saison trop inégale. Car non, une 8e place en Ligue 1 n’est pas à la hauteur des ambitions d’un club comme l’OM. « Les vacances vont faire du bien, pour les organismes, mais aussi pour la tête. Ceux qui reviendront l’année prochaine devront venir avec une autre mentalité. Ça ne suffit pas d’être de bons garçons, il faut aussi montrer des choses sur le terrain. Et ce qu’on a fait cette année ne suffit pas», a concédé en ce sens Jordan Veretout après la rencontre ce dimanche au micro de Canal+.

À lire L’OM annonce un accord avec Roberto De Zerbi

«Inadmissible» pour Pablo Longoria

Forcément, cette dernière sortie face au Havre était aussi l’occasion de dire au revoir à Jean-Louis Gasset, nommé au débotté pour remplacer Gennaro Gattuso en début d’année 2024. S’il garde un souvenir mémorable du Vélodrome et de ses ambiances volcaniques, le technicien de 70 ans a reconnu que cette saison pouvait être qualifiée d’échec : «je suis triste, je m’étais mis dans la tête qu’on pouvait le faire (accrocher l’Europe). On a pris 20 points en 12 matches, c’est l’OM de cette année, a-t-il déploré en conférence de presse. Un échec ? À partir du moment où l’OM n’est pas en coupe d’Europe, on peut dire que c’est une mauvaise saison, j’ai vécu des soirées européennes, ces gens, ce public, ce stade, méritent l’Europe chaque année. Mais je pense que tout le monde va tirer les leçons de cela. Il y a un peu de regrets mais j’ai passé 3 mois extraordinaires», a-t-il conclu.

La suite après cette publicité

Son président, Pablo Longoria, a lui été sans détours. Interrogé en zone mixte après la rencontre, l’Espagnol a livré un véritable coup de gueule, qualifiant cette 8e place d’«inadmissible» : «finir 8e du Championnat, ce n’est pas assez, c’est inadmissible, a-t-il pesté. Oui, il y a cette sensation de déception, comme tous les supporters, les suiveurs de l’OM, y compris vous les journalistes. Ce n’est pas acceptable, on doit faire notre auto-critique, on a analysé et on va continuer à le faire. Maintenant, c’est le temps de chercher pour se reconstruire en vue de l’année prochaine. On est tous responsables, mais ce n’est pas admissible de finir à cette place. Il y a eu plus de moments négatifs que positifs, et c’est pour ça qu’on est 8e de Ligue 1. On n’a pas mérité mieux et ce n’est pas à la hauteur.» Du mouvement, il risque encore d’y en avoir à Marseille cet été.

Plus d'infos sur...

La suite après cette publicité
La suite après cette publicité