Ligue 1 : des huis clos préconisés jusqu'au 15 avril

Au cours d'un point presse ce lundi, la ministre des Sports Roxana Maracineanu a annoncé que les huis clos sont préconisés en Ligue 1 et dans les autres sports et compétitions, et ce, jusqu'au 15 avril. Au mieux, 1 000 personnes pourront assister aux rencontres et tournois.

Roxana Maracineanu a expliqué les mesures prises pour lutter contre l'épidémie de cornavirus
Roxana Maracineanu a expliqué les mesures prises pour lutter contre l'épidémie de cornavirus ©Maxppp

Il va falloir s'y habituer. Face à l'épidémie de coronavirus en France, en Europe et dans le monde, les autorités ont décidé de réduire drastiquement les rassemblements par crainte de contamination avec l'effet de masse. Ainsi, le 8e de finale retour de Ligue des Champions entre le Paris SG et le Borussia Dortmund se tiendra à huis clos, sur décision de la Préfecture de Police de Paris.

La suite après cette publicité

Quelques instants après la sentence, la ministre des Sports Roxana Maracineanu a pris la parole pour expliquer que les recommandations du ministre de la Santé Olivier Véran de limiter à 1 000 personnes les rassemblements publics seraient désormais l'usage dans l'organisation des manifestations sportives. «Le ministre de la Santé Olivier Véran a interdit les rassemblements de plus de 1 000 personnes. À ce stade, cette règle s'applique jusqu'au 15 avril. Cette limitation a été annoncée de concert avec nos partenaires européens. Nous sommes dans un contexte exceptionnel et le monde sportif va être solidaire. Nous devons tous être soudés», a-t-elle expliqué avant de poursuivre.

«Le huis clos peut devenir notre doctrine»

«Cette nouvelle nous conduit à revoir notre organisation. Il faudra que le nombre de spectateurs soit limité, à 1 000 personnes en comptant les acteurs, ou en préférant le huis clos lorsque c'est possible. Nous allons continuer à discuter. Nous travaillons avec les organisateurs en ce qui concerne la question des dédommagements. Dans cette période, le huis clos peut devenir notre doctrine d'organisation des compétitions. Ce sont les préfectures qui donneront le ton. Mais il faut que les échéances sportives soient respectées. C'est à étudier. Les organisateurs feront le choix soit de vendre jusqu'à 1 000 billets soit de décider le huis clos», a-t-elle expliqué en substance.

Comme le match PSG-Dortmund, pour lequel «un report n'était pas envisageable», le match des féminines pour le Tournoi de France contre les Pays-Bas à Valenciennes et la rencontre Lens-Orléans se joueront aussi à huis clos. Si l'évaluation se fera au cas pas cas, les matches de l'équipe de France de football fin mars «devront se plier à cette jauge des 1 000 spectateurs». «J'en appelle à la responsabilité des organisateurs», a-t-il indiqué avant de conclure. «Je suis plutôt pour que les compétitions se tiennent, avec des championnats qui suivent leur cours, tout comme les qualifications pour les prochains Jeux Olympiques».

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires