Serie A : la Juventus s'impose sur le fil face à l'Inter dans un match controversé

La Juventus remporte à dix contre onze un derby d'Italie à rebondissements face à l'Inter (3-2). Trois penaltys ont été sifflés, Rodrigo Bentencur a été expulsé, et Juan Cuadrado a étincelé. La Vieille Dame reste en course pour la C1.

Juan Cuadrado félicité par Federico Chiesa après sa prestation XXL face à l'Inter
Juan Cuadrado félicité par Federico Chiesa après sa prestation XXL face à l'Inter ©Maxppp

Avant le derby de Rome ce soir entre la Roma et la Lazio (20h45), l’Italie nous offrait cet après-midi un autre choc tout aussi prestigieux. La Juventus de Cristiano Ronaldo, titulaire au coup d’envoi, accueillait chez elle l’Inter, déjà championne. Cette dernière n’avait donc plus rien à jouer contrairement à la Vieille Dame, 5ème avant le début du match, qui devait s’imposer pour continuer de croire en une possible qualification pour la Ligue des Champions, alors qu’un peu plus tôt dans la journée l’Atalanta avait récupéré un ticket pour la coupe aux grandes oreilles. Les 3 points ou rien donc pour les hommes d’Andrea Pirlo. Le technicien italien décidait de reconduire son habituel 4-4-2 avec les titularisations de Szczesny dans les buts, Danilo - De Ligt - Chiellini - Alex Sandro derrière, Cuadrado - Bentancur - Rabiot - Chiesa au milieu et le duo Ronaldo Kulusevski devant. Pirlo retrouvait son ancien mentor à Turin Antonio Conte, qui décidait lui d’aligner son équipe titulaire : Handanovic dans les buts, Skriniar - De Vrij - Bastoni en défense, Hakimi - Barella - Brozovic - Eriksen - Darmian derrière le tandem Lautaro Martinez - Lukaku.

La suite après cette publicité

En ce début de match, c’est la Juve qui mettait le pied sur le ballon et qui se procurait une première occasion par l’intermédiaire de Dejan Kulusevski dont la tête, cadrée, était détournée dans la surface par la défense de l’Inter. Les Bianconeri continuaient de s’incruster dans la surface adverse mais peinaient à trouver de la précision dans le dernier geste, à l’image de cette longue séquence de possession dans la surface de Samir Handanovic à la 20e minute de jeu. Le jeune attaquant suédois se procurait une nouvelle occasion avec une frappe contrée de justesse par De Vrij. Sur le corner, Matteo Darmian bloquait Giorgio Chiellini et Gianpaolo Calvarese, l’arbitre du match, accordait un penalty à la Juventus après visionnage de la VAR. Cristiano Ronaldo se présentait devant Handanovic et devait s’y reprendre à deux fois pour pousser le cuir au fond des filets. 1-0 pour la Vieille Dame (24e). Score logique au regard de la domination des Bianconeri dans les premières minutes, mais le penalty semblait clairement sévère.

La Juventus victorieuse après un arbitrage discutable

À la 33ème minute de jeu, Lautaro Martinez se faisait accrocher la cheville par Matthijs de Ligt dans la surface et Monsieur Calvarese retournait vérifier la VAR avant de siffler un penalty, pour l’Inter cette fois-ci. Romelu Lukaku s’en chargeait, ne tremblait pas, et prenait à contre-pied Wojciech Szczesny. 1-1 dans ce derby d’Italie à la 35e minute. Juste avant la pause, Juan Cuadrado héritait d’un ballon à l’entrée de la surface et ne se privait pas d’envoyer un boulet de canon dans les buts d’Handanovic. 2-1 pour la Juventus à la 45e minute de jeu. Première période globalement dominée par les joueurs de Pirlo qui s’étaient procurés le plus d’occasions. Au retour des vestiaires, Antonio Conte décidait de faire sortir Mattéo Darmian, en difficulté dans les 45 premières minutes, pour faire entrer Ivan Perisic. À la 50e minute, Lautaro Martinez à l’entrée de la surface tentait une frappe somptueuse qui passait juste au dessus des montants de Szczesny. Première alerte pour la Juve dans cette seconde période. Cinq minutes plus tard, Rodrigo Bentancur écopait d’un second carton jaune et était donc exclu de cette rencontre, laissant ses partenaires à dix contre onze. Pour redensifier son milieu de terrain, Pirlo faisait entrer Weston McKennie à la place de Dejan Kulusevski (57e). Dans cette seconde période, l’Inter dominait, gardait le ballon mais ne parvenait pas à le bonifier. À la 69e minute de jeu, Cristiano Ronaldo, fantomatique dans le jeu aujourd’hui, était remplacé par Alvaro Morata. Buteur sur penalty, le Portugais n’avait pas montré grand chose à part ça.

À la 81e minute de jeu, Matias Vecino, entré quelques instants auparavant, se procurait une superbe occasion avec cette tête à bout portant, détournée magistralement pas le gardien polonais de la Juventus. Même pas trois minutes plus tard, Monsieur Calvarese devait retourner visionner la VAR. À la suite d’un centre côté gauche, Romelu Lukaku était tiré par le maillot par Giorgio Chiellini qui, en tombant, poussait le ballon dans ses propres buts. Le but contre son camp était finalement bien validé et l’Inter revenait au score (2-2) à la 83e minute de jeu. Cinq minutes plus tard, Juan Cuadrado dans la surface était percuté par Ivan Perisic. Penalty disait l’arbitre, le troisième de la rencontre, le second pour la Juventus. Cuadrado, qui venait de l’obtenir, le transformait et permettait à l’équipe du Piémont de repasser devant au score, 3 buts à 2 à la 88e minute de jeu. À la 91e minute, Marcelo Brozovic était lui aussi exclu après un second carton jaune. Les deux équipes finissaient donc à dix. Match absolument dingue dans le scénario avec un arbitrage qui fera couler beaucoup d'encre, au regard des multiples décisions contestables. Le score en restait finalement là malgré la nette domination nerazzurra. Victoire de la Juventus, après avoir passé la quasi totalité de la seconde période en infériorité numérique, dans un match très animé. Le succès était obligatoire pour continuer de croire à la qualification pour la Ligue des Champions. Avec ces trois points, la Juventus repasse provisoirement à la 3ème place de Serie A.

Le classement de la Serie A à retrouver ici

Plus d'infos

Commentaires