La présence d'un entraîneur d'Arsenal dans le staff du Pays de Galles contrarie José Mourinho

Gareth Bale écoute les conseils de José Mourinho avant d'entrer sur la pelouse
Gareth Bale écoute les conseils de José Mourinho avant d'entrer sur la pelouse ©Maxppp

A chaque trêve internationale son lot de mécontents. A Paris, Thomas Tuchel enrage que la France et le Brésil convoquent Kylian Mbappé et Neymar pour les prochaines échéances, alors même que les deux joueurs sont convalescents. En Angleterre, José Mourinho a d'autres griefs, concernant Gareth Bale. Appelé en sélection du Pays de Galles, pour disputer une rencontre amicale face aux Etats-Unis et deux rencontres de Ligue des Nations, face à la République d'Irlande et à la Finlande, l'attaquant libéré de la prison madrilène et fraîchement revenu à Tottenham reprend tout juste la compétition. Une situation qui inquiète le coach portugais, qui pointe également du doigt un fait particulier : en l'absence du sélectionneur Ryan Giggs, Gareth Bale retrouvera sur le banc de la sélection un certain Albert Stuivenberg, qui officie à la fois dans le staff gallois mais également dans le staff de Mikel Arteta à Arsenal. Pour Mourinho, qui s'inquiète quant à la charge de travail de Bale au cours des deux prochaines semaines, les entraîneurs de club ne devraient pas également travailler pour les équipes nationales.

Stuivenberg, qui est l'assistant de Mikel Arteta à Arsenal, travaille aux côtés de Ryan Giggs en sélection du Pays de Galles depuis 2018. Le Néerlandais devrait tenir un rôle plus important ces prochaines semaines, car Giggs sera absent suite à son arrestation pour suspicion d'agression. «Ce n'est pas Giggs qui dirigera ces matchs et j'en suis désolé, a déclaré Mourinho. Pour les précédents matches, il m'a appelé, nous avons parlé de Ben Davies - pas de Gareth car Gareth il n'était pas encore là - et nous avons échangé nos opinions sur la situation, ce qui ne va probablement pas se produire cette fois-ci,» a regretté le coach des Spurs, avant de poursuivre, dans un registre complotiste. «Le fait qu'un des entraîneurs soit un entraîneur d'Arsenal ne me met pas très à l'aise. Honnêtement, cela ne me met pas très à l'aise. Les matches de l'équipe nationale devraient avoir des entraîneurs qui travaillent exclusivement pour eux, et non des entraîneurs qui travaillent pour d'autres clubs». Ambiance.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires