Mayence : de placardisé à indispensable, la renaissance de Jean-Philippe Mateta

Dans le début de saison compliqué de Mayence, Jean-Philippe Mateta semble surnager avec ses 7 buts en 8 matchs. En marquant un triplé ce week-end, il a offert son premier succès à son club et s'affirme comme indispensable. Pourtant, c'était bien loin d'être acquis…

Jean-Philippe Mateta offre son premier succès de la saison à Mayence
Jean-Philippe Mateta offre son premier succès de la saison à Mayence ©Maxppp

« Je veux marquer plus que les 14 buts de ma première année à Mayence », avait déclaré un ambitieux Jean-Philippe Mateta au début de la saison, lui qui avait cependant émis des envies de départ quelques mois plus tôt. Pourtant, le joueur acheté contre 10 millions d'euros à l'Olympique Lyonnais en 2018 ne semblait pas démarrer son exercice 2020-2021 sous les meilleurs auspices. Ecarté du groupe pour un match de préparation contre Würzburg à cause de trois retards à l'entraînement, le Français semblait être destiné au placard.

La suite après cette publicité

Mais, il a finalement débuté la saison en tant que titulaire, par un but en ouverture contre Leipzig. Un rôle qu'il n'a encore jamais quitté en 8 journées de Bundesliga. Utilisé comme un cadre de l'équipe par le nouveau coach, Jan-Moritz Lichte, débarqué fin septembre, l'attaquant de 23 ans rend en ce moment la confiance qui lui ait donnée. A égalité avec Lucas Alario et Andrei Kramaric pour la 3e place du classement des buteurs de Bundesliga grâce à ses 7 buts en 8 matchs, derrière les intouchables Haaland et Lewandowski, le natif de Sevran est irrésistible.

Concerné et motivé par la mission maintien

Les défenseurs de Schalke 04 et de Fribourg peuvent en témoigner : 4 buts lors des 2 dernières rencontres, avec notamment un triplé ce dimanche qui a offert une première victoire en championnat cette saison à Mayence (2e, 34e et 40e). Forcément ravi par son coup du chapeau, le joueur formé à Châteauroux extirpe son club de la zone rouge (15e). Et c'est avant tout ce qu'il a souhaité retenir à la fin du match : « je suis très content mais les trois points sont plus importants. J'espère que c'est le déclic après que nous nous soyons améliorés depuis le changement d'entraîneur ».

Car c'est aussi cela qui a changé pour Jean-Philippe Mateta : l'implication et la motivation. Après une deuxième saison compliquée en Allemagne (3 buts), il semble avoir retrouver goût au travail. Le staff de Mainz est en tout cas unanime, à commencer par Jan-Moritz Lichte, son entraîneur, interrogé par Bild : « JP est un de ceux qui doivent être freinés, sinon il serait sur le terrain deux fois par jour, tirant 1000 fois au but. C'est quelqu'un qui veut travailler, et c'est un bon travailleur ». Rouven Schröder, le directeur sportif, en a ensuite rajouté une couche : « Mateta est tellement chaud qu'il profite de ses jours de congé pour travailler sur ses points faibles ». Une dynamique positive que l'ancien international Espoirs s'efforce d'entretenir, avec l'occasion d'à nouveau faire trembler les filets contre Hoffenheim dimanche.

Plus d'infos

Commentaires