Le LOSC est en pleine galère pour son mercato

Après avoir eu du mal à trouver un nouvel entraîneur suite au départ de Christophe Galtier, le LOSC ne parvient pas à vendre les éléments dont il avait prévu de se séparer, et encore moins à recruter.

Olivier Létant, le président du LOSC, et Jocelyn Gourvennec, l'entraîneur
Olivier Létant, le président du LOSC, et Jocelyn Gourvennec, l'entraîneur ©Maxppp
La suite après cette publicité

Qu'il semble déjà loin le titre de champion de France acquis le 23 mai dernier. Depuis, le LOSC a vécu pas mal de remous et à seulement 5 jours du Trophée des Champions contre le PSG et du lancement de la nouvelle saison, il ne semble pas vraiment au point. Il a déjà fallu se séparer dans la douleur de Christophe Galtier. Olivier Létang demeurait intransigeant et exigeait une indemnité de transfert pour son entraîneur. «Pour moi, il y a un deuxième préjudice majeur. Nous sommes le 18 juin. Mon club a une saison à préparer. Je n'ai discuté avec aucun autre entraîneur. J'aimerais que l'on respecte le club. J'aurais apprécié que l'on me contacte plus tôt», expliquait le président lillois. Cela fait désormais 6 semaines et le mercato des Dogues n'a quasiment pas bougé.

Trouver un nouveau technicien a déjà été un dur labeur. Malgré des noms comme Patrick Vieira, Claudio Ranieri ou encore Thiago Motta, c'est finalement Jocelyn Gourvennec qui a été nommé à la surprise générale. De quoi faire grincer quelques dents chez les supporters, qui s'attendaient sans doute à un nom plus ronflant, surtout pour disputer la Ligue des Champions. L'ancien entraîneur de Bordeaux était encore à deux doigts de revenir à Guingamp en Ligue 2 un mois plus tôt. Ses débuts n'ont pas été simples. Durant la préparation, Lille s'est imposé face à Waasland-Beveren, puis a fait match nul contre Courtrai, où Xeka et Djalo en sont venus aux mains, avant de perdre face aux Portugais de Benfica et de Porto.

Soumaré et Maignan sont rapidement partis, puis tout s'est arrêté

Si côté terrain, ça ne va pas très fort, c'est qu'en coulisse, le mercato n'avance pas. Mike Maignan et Boubakary Soumaré sont partis, le premier pour un peu plus de 13 M€ et le second contre environ 20 M€. Car le LOSC a besoin de vendre pour 100 M€ et on est encore loin du compte. A l'aube de la saison, les Jonathan Ikoné, Jonathan Bamba, Jonathan David, Renato Sanches, Sven Botman, ou encore Zeki Celik sont toujours là. Ils sont dans l'ensemble courtisés et ne seront pas tous lillois cette saison. C'est une quasi-certitude mais il faudra aussi les remplacer en cas de départ, comme il faut trouver des successeurs aux joueurs qui ont déjà filé. Et là aussi, le LOSC a du mal à trouver la perle rare.

Au poste de gardien de but, les Nordistes essuient échec sur échec. Les pistes Dominik Livakovic (Dinamo Zagreb) et Alessio Cragno (Cagliari) n'ont pas duré. Pau Lopez (Roma) est finalement parti à l'OM. Robin Olsen ne viendra finalement pas et est désormais pisté par Rennes. Les noms de Sergio Rico (PSG), Matz Sels (Strasbourg) et Odysseas Vlachodimos (Benfica) sont les derniers en date. Pour le moment, Leo Jardim ou Adam Jakubech, tous les deux prêtés l'an passé, devrait assurer le début de saison. Au milieu, nous vous révélions les pistes menant à Jean-Michaël Seri (Fulham), Amadou Onana (Hambourg), Amine Adli (Toulouse) et Jens Cajuste (Midtjylland). Gedson Fernandes (Benfica) et Nicklas Dorsch (La Gantoise) ont également été cités mais n'ont pas abouti.

Le LOSC ne parvient pas à recruter non plus

Dans un registre plus offensif, les champions de France s'étaient un temps penchés sur Alan Velasco (Independiente), comme nous le dévoilions au début du mois de juin, ou encore sur Nathanaël Mbuku (Reims) et Jérémie Boga (Sassuolo) mais les trois joueurs sont tous très sollicités. Nous l'affirmions également, Hatem Ben Arfa (libre) a même été contacté sans que le dossier n'aille plus loin. Le joueur de Parme Yann Karamoh dispose d'un bon de sortie mais le LOSC n'est pas seul car des clubs en Angleterre sont intéressés, tout comme pour Ludovic Blas (Nantes) puisque Leipzig est sur les rangs. En défense, le LOSC ne parvient pas à conclure non plus. Selon nos informations, le latéral droit Hugo Siquet ne viendra pas après que le Standard ait refusé plusieurs offres. Enfin, il y a de nouveau une grosse concurrence pour Marvin Friedrich (Union Berlin).

En réalité, le LOSC s'est uniquement renforcé par les retours de prêt (Gomes, Jardim, Jakubech, Postolachi, etc), la prolongation (essentielle) de son capitaine José Fonte, et s'est même définitivement séparé d'Adama Souamaoro, parti à Bologne, et d'Hervé Koffi, vendu à Charleroi. «On a un effectif très intéressant, il y a des joueurs qui peuvent être amenés à partir, mais le club a prévu de les remplacer, notamment ceux qui sont à un an de la fin de leur contrat. Je suis prévenu. Et, pour l'instant, le groupe travaille très bien avec des joueurs qui sont demandeurs, avec une vraie homogénéité dans l'envie de gagner. Ça monte en puissance», prévenait Jocelyn Gourvennec ce week-end. Pour l'heure, même s'il ne se montre pas inquiet, le temps commence à presser.

Plus d'infos

Commentaires