Liga : le Real Madrid s’en sort bien à Valence avant de recevoir Leipzig en Ligue des Champions

Par Victor Garlan
3 min.
Valence @Maxppp

Porté par Vinicius, le Real Madrid est revenu de loin pour accrocher le point du nul sur la pelouse de Valence (2-2), dans le cadre de la 27e journée de Liga. Néanmoins, le club merengue aura montré une certaine fébrilité défensive préoccupante avant de recevoir Leipzig en Ligue des Champions, mercredi.

C’est l’affiche du samedi soir en Espagne. À l’occasion de la 27e journée de Liga, le Real Madrid se déplaçait à l’Estadio Mestalla pour y défier Valence. Installé dans la première moitié de tableau malgré un parcours en dents de scie depuis le début de cette édition 2023-2024, le club che entendait néanmoins renouer une bonne fois pour toutes avec l’Europe. Pour ce faire, il fallait impérativement jouer un mauvais tour à son homologue madrilène, qui occupe la première place du classement malgré des prestations ternes sur les dernières semaines. En revanche, la Maison Blanche entendait s’appuyer sur Bellingham, de retour de blessure, pour creuser l’écart en tête et faire le plein de confiance avant de recevoir Leipzig, mercredi.

La suite après cette publicité

Invaincu depuis 8 rencontres à domicile, Valence tenait son rang face à une équipe madrilène entreprenante mais loin de se montrer réellement dangereuse. Sous la pression de Bellingham et de Vinicius, copieusement sifflé par le public du Mestalla à chaque touchers de balle, l’arrière-garde des Murciélagos offrait une belle résistance à l’armada merengue en défendant avec courage et sérieux au cours du premier quart d’heure. Et contre toute attente, Valence surprenait finalement son adversaire. Trouvé dans la surface par Foulquier, Canos dévissait sa reprise mais trouvait sur sa route Duro qui, d’une simple déviation de la tête, ouvrait le score (1-0, 27e). Dans la foulée, Valence profitait d’une grosse erreur de Carvajal pour faire le break. Sur une relance molle de l’Espagnol, Yaremchuk surgissait pour récupérer le ballon, contourner Lunin et le propulser dans le but vide (2-0, 30e).

À lire JT Foot Mercato : le Barça a peur du PSG

Vinicius sauve le Real Madrid !

Dépassé dans les duels et fébrile défensivement, le Real Madrid accusait désormais un retard de deux buts sur son adversaire. Bousculé, le club merengue montrait néanmoins du répondant. Sur un centre venu de la droite par Carvajal et contré, Vinicius bénéficiait de la mauvaise sortie de Mamardashvili pour relancer son équipe avant la pause (2-1, 45e+5). Après avoir craqué dans les derniers instants d’un premier acte électrique, Valence était en proie aux doutes. En face, une réaction était attendue du côté merengue. Ainsi, le Real Madrid reprenait sa marche en avant et pressait haut son opposant. En grande souffrance, Valence pouvait néanmoins se reposer sur son dernier rempart. Fautif sur le but de Vinicius, le Géorgien se rachetait une conduite en détournant du pied la tentative de Bellingham (54e).

La suite après cette publicité

Acculée dans sa moitié de terrain, Valence exploitait toutefois une perte de balle madrilène pour se mettre en évidence. Depuis la droite, Perez alertait Duro d’un centre à ras de terre. Résistant au retour de Carvajal, l’Ibère forçait Lunin à réaliser un arrêt réflexe de grande classe pour permettre à Madrid de rester dans le coup (60e). Si Diaz manquait de réussite devant le but valencien, celle-ci n’échappait pas à Vinicius. Oublié par Mosquera, le Brésilien égalisait d’une tête piquée (2-2, 76e). Pour son 250e match sous le maillot merengue, Vinicius s’offrait un doublé et permettait à son équipe d’enflammer la fin de partie. En vain, car les deux formations se quittaient sur un score de parité bien que Bellingham ait pensé pendant un instant offrir la victoire aux siens alors que l’arbitre venait de siffler (90e+8). S’il est revenu de loin pour accrocher le point du nul, le Real Madrid aura toutefois montré une certaine fébrilité défensive préoccupante à quelques jours de la réception de Leipzig en Ligue des Champions, mercredi. Au classement, le club madrilène conserve son fauteuil de leader tandis que Valence manque l’occasion de revenir à trois unités de la sixième place, occupée par le Betis.

La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité