Équipe de France, Juventus : Paul Pogba vide son sac

Au coeur d'une sombre affaire familiale depuis un mois, Paul Pogba garde le moral tant bien que mal. Alors qu'il tente de se retaper physiquement pour retrouver la Juventus et les Bleus le plus vite possible, le milieu en a profité pour donner une longue interview. Morceaux choisis.

Paul Pogba, à son arrivée à Turin
Paul Pogba, à son arrivée à Turin ©Maxppp
La suite après cette publicité

Une année noire. Pour Paul Pogba, 2022 a été tout simplement terrible. Le 30 avril dernier, son agent et ami Mino Raiola est décédé des suites d'une longue maladie. Une perte immense pour la Pioche, qui a grandi en tant que joueur et en tant qu'homme aux côtés de l'homme d'affaires italo-néerlandais. Côté terrain, cela n'allait pas forcément mieux pour le milieu français. En effet, Manchester United a vécu un exercice 2021-22 très compliqué avec un changement d'entraîneur, un vestiaire plus divisé que jamais et de mauvais résultats (6e de Premier League, absence de Ligue des Champions).

2022, une année à oublier

Et pour couronner le tout, le Frenchy a accumulé les passages par l'infirmerie. Le premier entre novembre 2021 et février 2022 suite à une blessure à la cuisse lors d'un entraînement (87 jours d'absence, 14 matches manqués). Le deuxième entre avril et mai 2022 suite à un pépin au mollet (35 jours d'absence, 6 matches manqués). Pogba n'a pas pu terminer la saison et surtout faire ses adieux au public mancunien puisqu'il a joué son dernier match le 19 avril. Une petite déception pour le champion du monde tricolore qui n'a pas terminé sur une bonne note son second passage à Manchester United.

En fin de contrat, il a signé un contrat de 4 ans en faveur de la Juventus le 11 juillet dernier. Après un amical intéressant face aux Chivas de Guadarajara (victoire 2-0), le joueur de 30 ans s'était ensuite blessé au genou durant un entraînement à Los Angeles. Rapidement, un membre de la Juve avait révélé que Pogba allait réaliser une « thérapie conservatrice pendant cinq semaines.» L'idée était d'être rapidement sur pieds pour aider les Turinoise et les Bleus. Mais le 5 septembre, la Juventus a annoncé qu'il allait se faire opérer. De quoi peut-être compromettre sa participation au Mondial 2022.

Pogba reste positif

Un souci de plus pour le Français, qui doit gérer en parallèle la bombe lâchée par son frère Mathias. Le 27 août, ce dernier a publié une vidéo sur les réseaux sociaux où il a promis de faire de grosses révélations sur Paul et Kylian Mbappé. Depuis, Mathias a révélé que son frère aurait fait appel à un marabout pour s'en prendre à KM7. Ce que le principal intéressé a réfuté, lui qui a porté l'affaire devant la Justice et qui a dénoncé des tentatives d'extorsions en bande organisée. Mis en examen et placé en détention provisoire, tout comme d'autres personnes accusées dans cette histoire, Mathias Pogba a continué à accuser son frère.

Silencieux depuis le début de cette affaire, Paul Pogba garde sa ligne de conduite. Longuement interrogé par GQ Italia ce jeudi, il a simplement indiqué qu'il restait positif. « J'ai toujours été comme ça, naturellement. Je suis une personne positive. Et peut-être que les gens au final aiment les gens positifs.» De quoi certainement l'aider à surmonter les diverses épreuves qu'il a vécu cette année. Le joueur en a profité pour évoquer son retour à la Juve. « J'aime penser et dire que c'est mon cœur qui a fait le choix. C'était peut-être aussi le bon moment pour revenir ici».

La Juve, un choix de coeur

Il a ajouté ensuite : «les trois dernières années à Manchester, également marquées par les blessures, ne se sont pas déroulées comme je le souhaitais. Ce n'est pas un secret. Je pensais que si nous ajoutions à cela le fait que la Juve avait également passé deux ans au cours desquels elle n'avait pas remporté le Scudetto, c'était un bon défi pour nous deux. Et peut-être que c'était le bon moment pour se retrouver et essayer de reprendre la place qui nous appartient, à la Juve et à moi. Je veux surtout gagner à nouveau». Blessé, Pogboom veut retrouver au plus vite son équipe.

« J'ai toujours envie de jouer, et je veux donner le meilleur de moi-même. Au fond de moi, je sais que cette tunique est spéciale. Elle fait ressortir le meilleur de moi-même. On a construit une belle histoire avec cette équipe, que je n'ai jamais oubliée même en quittant la Juve. Revenir ici est toujours pour moi une motivation, une incitation à bien faire. Je n'ai jamais douté que c'était ma place.» Mais c'est un nouveau Paul Pogba que les Italiens ont retrouvé. «La première fois que je suis venu ici, j'étais plus jeune et je n'avais pas l'expérience que j'ai maintenant. J'ai grandi dans la vie personnelle, j'ai deux enfants, une femme et aussi en tant que footballeur».

Un nouveau statut à Turin

Il poursuit : «j'ai gagné la Coupe du monde avec la France, la Ligue Europa avec United, j'ai joué avec de grands joueurs et une grande équipe. J'ai tellement appris là-bas, c'était totalement différent de mon expérience précédente. J'ai dû prendre plus de responsabilités. J'en avais moins ici à la Juve quand j'étais jeune, j'avais des joueurs d'expérience proches de moi. Maintenant je me regarde et je pense que je suis devenu comme ces joueurs, comme Pirlo, comme Buffon, comme Chiellini. Et maintenant c'est à moi de donner ce qu'ils ont donné à la Juve». Un bel objectif pour le Français, qui a avoué trouver la Serie A plus difficile que la Premier League et que c'était le meilleur championnat du monde.

«Je dis qu'il n'y a pas beaucoup de différence entre jouer pour Manchester United et la Juventus. Quand tu es dans un grand club, tu es dans un grand club. Et la Juve a toujours été la plus grande équipe d'Italie.» Là-bas, il a retrouvé Massimiliano Allegri. «J'ai toujours eu une relation très forte avec l'entraîneur. Il est gentil, honnête. Il me connaît et m'a toujours poussé quand nous étions ici ensemble. Même quand j'étais à Manchester, on est resté en contact et on a beaucoup parlé.» Pogba s'entend aussi bien avec Didier Deschamps. Mais il sait qu'il devra prouver pour rester au plus haut niveau car la concurrence pousse.

Retrouver les Bianconeri et les Bleus rapidement

«La particularité de la France, c'est que chaque année il y a des joueurs qui ont déjà 17 ou 18 ans et qui peuvent jouer dans l'équipe. Il y a un talent énorme. Je pense que c'est pour cela que ces dernières années, la France a toujours été une équipe potentiellement très forte (...) Au vu de la liste des joueurs appelés à représenter la France dans les différents matches, on se dit que deux ou trois équipes de haut niveau pourraient être composées. C'est une bonne chose, mais c'est aussi dur car le choix de l'entraîneur devient plus difficile».

Il ajoute : «il y a de la concurrence mais malgré cela un beau groupe s'est formé, avec une belle mentalité. Le rôle de l'entraîneur est fondamental à cet égard. Toujours avoir sa confiance, bien faire et aider mon équipe nationale pendant encore de nombreuses années est mon véritable objectif». Son objectif à court terme est de retrouver les terrains avec la Juve et les Bleus. « J'aime relever les défis du football et de la vie, qu'ils soient beaux ou pas, avec positivité et toujours avec le sourire. L'amour du football et l'envie de revenir jouer sont le moteur qui me pousse chaque jour à travailler dur pour revenir bientôt.» Un défi taillé pour Paul Pogba, qui ne veut faire parler de lui que pour le football et rien que le football.

Plus d'infos

Commentaires