PSG : la nouvelle réponse cinglante de la mairie de Paris à Nasser Al-Khelaïfi

Par Matthieu Margueritte
3 min.
PSG : la nouvelle réponse cinglante de la mairie de Paris à Nasser Al-Khelaïfi @Maxppp

La passe d'armes entre la mairie de Paris et le patron du PSG continue. Après la dernière pique envoyée par le Qatari, le premier adjoint d'Anne Hidalgo a vivement réagi.

La suite après cette publicité

Le Paris Saint-Germain et la mairie de Paris se rendent coup pour coup ! Ces derniers jours, Nasser Al-Khelaïfi avait allumé la première mèche en menaçant de quitter le Parc des Princes. Le président du club de la capitale avait alors confié qu’il disposait de plusieurs options : racheter le Stade de France ou construire un nouveau stade à Poissy (à côté de son futur centre d’entraînement) ou ailleurs. La raison du courroux de NAK est simple : il estime que les 350 M€ réclamés par la Ville sont exorbitants. Attaquée, la mairie parisienne avait alors réagi par l’intermédiaire du premier adjoint d’Anne Hidalgo, Emmanuel Grégoire.

Ce dernier avait confirmé que l’option prioritaire de la Ville était un modèle locatif, mais que les discussions autour d’une possible vente du Parc n’étaient pas fermées pour autant. Hier, nouveau coup de pression d’Al-Khelaïfi dans les colonnes de Marca. « Notre première option est de rester, mais je pense que la Ville ne veut pas que nous restions. Ils nous pressent pour partir. Nous nous disputons avec eux depuis cinq ans. À chaque fois ce sont les mêmes fausses promesses : aujourd'hui, demain, cette élection, la prochaine... Nous en avons marre. Nous avons besoin d'un accord équitable. J'aime le Parc des Princes, c'est notre histoire et je la respecte plus que tout, et rester a toujours été notre première option. Mais je ne pense pas qu'ils veuillent de nous là-bas. »

À lire Le PSG rattrapé par ses angoisses !

«Le PSG en propose 40 millions d’euros. C’est moins cher que Paredes.»

Une sortie virulente que n’a pas appréciée Emmanuel Grégoire. Et il l’a fait savoir dans un entretien accordé au Parisien. « Ce n’est pas très agréable… La Ville a toujours dit sa disponibilité pour étudier les meilleurs moyens d’accompagner le développement de ce club. On avait posé deux options. (…) Nous allons attendre qu’il revienne du Qatar et nous reprendrons les discussions, s’il le souhaite. En revanche, lire que la Ville veut « les chasser du Parc » est insultant. Paris est amoureuse de son club. » Une réponse cinglante qui a toutefois été suivie de propos bien plus ouverts concernant une vente.

La suite après cette publicité

Après avoir assuré que l’objectif principal de la Ville est de voir le PSG rester au Parc, Grégoire a confirmé qu’une vente a de fortes chances d’être l’issue finale de ce dossier. Mais QSI devra y mettre le prix. « Mais on n’a pas le choix ! C’est évident. Nous, on est protecteurs. La vente, on ne l’a pas exclue catégoriquement. Mais c’est au juste prix oui. Le PSG en propose 40 millions d’euros. C’est moins cher que Paredes. Franchement ? ! Vous pensez vraiment que le Parc vaut moins que Leandro Paredes acheté 50 millions d’euros ? Ce n’est pas sérieux. Il y a une forme de pression qui n’est pas responsable. » À bon entendeur…

La suite après cette publicité

Plus d'infos sur...

La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité